Publicité

10 février 2021 - 06:33

Lancement du Plan régional de développement bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent

Le lancement officiel du Plan régional de développement bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent aura lieu au cours des deux prochaines semaines. Venez assister à l’une des deux présentations, soit le vendredi 19 février ou le jeudi 25 février de 9 h à 10 h 30 sur la plateforme Zoom. Il s’agit de moments privilégiés pour découvrir cet outil de développement collectif.

Le Plan régional de développement bioalimentaire (PRDB) a été coconstruit par plus d’une centaine d’organisations et par plus de 300 personnes. La démarche du PRDB, qui a permis de favoriser un dialogue territorial, décloisonné et intersectoriel autour du secteur bioalimentaire, s’inscrit dans une approche de système alimentaire territorialisé et durable.

Il s’articule autour de six enjeux et de dix chantiers collectifs. Chaque chantier répond aux enjeux prioritaires retenus en consultations et est assorti d’un objectif principal, de sous-objectifs et d’exemples de moyens. Des vulnérabilités à atténuer ou des forces à consolider se trouvent au sein de ces six enjeux : concertation et cohésion régionales; entreprises prospères et transférables; développement de filières structurées en chaîne de valeur; éducation, sensibilisation et découverte du secteur bioalimentaire; environnement et territoire; attraction et rétention de la main-d’œuvre locale, migrante et étrangère.

DIX CHANTIERS

Les événements récents, liés à la pandémie de la COVID-19 ont rappelé le rôle essentiel du secteur bioalimentaire et ont remis en avant-plan les enjeux liés à la sécurité alimentaire de la population. L’industrie bioalimentaire contribue pour 11 % de l’économie régionale du Bas-Saint-Laurent et participe activement au développement économique et social du territoire. Elle génère un PIB de 780 millions de dollars et crée plus de 19 000 emplois, c’est-à-dire près du quart de tous les emplois de la région. Cette industrie regroupe l’ensemble des activités liées à la production, à la transformation, à l’exploitation et au conditionnement des produits destinés à l’alimentation humaine et animale[1].

DANS QUATRE ANS

En 2025, le secteur bioalimentaire est reconnu pour son rôle central dans l’occupation dynamique du territoire et pour sa contribution majeure au développement socioéconomique régional. Par le renforcement de partenariats intersectoriels, la région répond mieux aux enjeux touchant les changements climatiques, la santé psychologique des producteurs agricoles et l’autonomie alimentaire de la région.

La mise en œuvre du PRDB est une responsabilité partagée et un travail collectif.

«La Table de concertation bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent est fière de coordonner la mise en œuvre et le suivi du Plan régional de développement bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent. Elle veillera à réaliser une action coordonnée et intersectorielle, et ce, à différentes échelles d’action (locale, supralocale, régionale, provinciale), ce qui contribuera à la création de ponts entre les territoires, les secteurs et les organismes. Ce sont donc cinq belles et prometteuses années qui s’annoncent pour le secteur bioalimentaire bas-laurentien », mentionne Gilbert Marquis, président du conseil d’administration de la Table de concertation bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent.

POUR PARTICIPER

Inscription : https://bit.ly/3j7YsSV

Événement Facebook : facebook.com/events/1277492412620614/

[1] Tiré du Portrait agroalimentaire du Bas-Saint-Laurent, MAPAQ, 2019

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article