Publicité

28 novembre 2020 - 10:04

Le ministre Jean Boulet annonce près de 115 M$ pour la requalification de la main-d'œuvre

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a lancé le Programme d'aide à la relance par l'augmentation de la formation (PARAF), une mesure ambitieuse de 114,6 millions de dollars, pour accompagner un plus grand nombre d'individus dans leur processus de requalification ou de rehaussement de leurs compétences. À terme, ce nouveau programme devrait profiter à près de 20 000 Québécois et Québécoises.

Un soutien financier sera offert pour permettre aux chômeurs pandémiques d'effectuer des démarches menant à l'obtention des compétences recherchées en ce qui concerne les emplois disponibles. Ainsi, une allocation de requalification d'un montant de 500 $ par semaine sera versée, pour toute la durée de la formation, aux personnes qui suivront une formation menant à des professions présentant de bonnes perspectives d'emploi.

Des efforts seront notamment consentis pour mettre sur pied des parcours individualisés afin d'intégrer rapidement davantage de personnes dans les secteurs d'activité en déficit de main-d'œuvre qualifiée, comme la santé, la construction et les technologies de l'information. 

«La formation est un moyen efficace pour répondre aux besoins de main-d'œuvre de secteurs en pénurie de main-d'œuvre. Cela permet à ceux et celles qui ont perdu leur emploi de se requalifier pour réintégrer le marché du travail. Votre gouvernement est là pour accompagner les chômeurs pandémiques dans leur réorientation de carrière. Le PARAF découle des consensus établis au Forum virtuel sur la requalification de la main-d'œuvre et sur l'emploi, tenu le 16 octobre dernier. Ce programme se veut une réponse à la situation actuelle liée à la pandémie et contribue à la relance économique. Il permettra à des milliers de personnes d'acquérir de nouvelles compétences, sans soucis financiers. Je le répète, la formation est essentielle à la réussite professionnelle et bénéficie à l'ensemble de la société québécoise», a mentionné M. Boulet.

Pour être admissibles, les participants devront avoir rencontré un agent d'aide à l'emploi pour établir un parcours individualisé d'ici le 31 mars 2021. Pour avoir droit à l'allocation de 500 $ par semaine, ils devront avoir commencé leur formation au plus tard le 25 septembre 2021. 

Les réseaux de l'éducation et de l'emploi vont collaborer, dans le cadre du PARAF, afin d'offrir un plus vaste accès aux formations, dont celles de courte durée menant aux métiers et professions en demande, et ce, partout au Québec. 
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article