Publicité

17 novembre 2020 - 06:32

Soyons bienveillants envers nos tout-petits Bas-Laurentiens

Parce que les premières années de vie sont cruciales au développement des enfants, les partenaires COSMOSS profitent de la Grande semaine des tout-petits pour rappeler à l’entourage des familles l’importance d’agir avec bienveillance.

Bouger à l’extérieur avec les enfants ou apporter des mets préparés aux parents sont quelques-uns des gestes qui demeurent possibles dans le contexte actuel et qui contribuent au bienêtre des tout-petits.  «Les parents ont un rôle crucial à jouer, mais ils ne sont pas les seuls. L’entourage des familles, comme le voisinage ou la parenté, joue un rôle positif car l’enfant a besoin de contacts sociaux pour s’épanouir. Il est important que cette bienveillance de l’entourage soit maintenue le plus possible et adaptée au contexte de la pandémie », explique le Dr Simon Riendeau, omnipraticien et directeur-clinique du Centre de pédiatrie sociale en communauté de Rimouski-Neigette.

Présents auprès des parents et des enfants, les organismes communautaires familles du Bas-Saint-Laurent voient de près comment ils se portent présentement. «Nos tout-petits ressentent la crise et le stress vécu à la maison. C’est pourquoi il importe de garder contact avec les familles qui nous entourent. Par exemple, le simple fait de jouer dehors, dans le respect des distances, apporte un grand bienêtre aux enfants», souligne la directrice générale de la Maison de la famille du Kamouraska, Julie Théberge.

Durant toute la semaine, des messages seront déployés à la télévision et sur les réseaux sociaux pour inviter la population à la bienveillance. Des activités destinées aux parents et aux tout-petits se dérouleront simultanément à l’initiative des partenaires COSMOSS de tout le Bas-Saint-Laurent. Lecture de conte, création de fresques extérieures, cinéma poupon figurent notamment au programme des activités. Tous les détails à cosmoss.qc.ca.

Du 15 au 21 novembre, la Grande semaine des tout-petits est l’occasion de communiquer et de susciter le dialogue autour du développement des tout-petits, de mettre en lumière des initiatives locales et régionales qui soutiennent la petite enfance et de mobiliser l’ensemble de la société.

Publicité


Publicité

Commentez cet article