X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Bilan touristique du Bas-Saint-Laurent: catastrophe au printemps, reprise à l’été et... fin abrupte pour l’automne

durée 27 octobre 2020 | 13h15
  • Tourisme Bas-Saint-Laurent dresse un bilan mitigé des derniers mois, et ce, malgré un achalandage touristique qui fut au-delà des espérances en juillet et août.

    Selon une étude de la Chaire de tourisme Transat, 64 % des entreprises touristiques du Bas-Saint- Laurent se disent plutôt satisfaites de l’été touristique et 60 % ont reçu des visiteurs au-delà des attentes qu’elles s’étaient fixées. Alors que 56 % d’entre elles prévoient couvrir leurs frais, 23 % ont opéré à perte, tandis que 21 % estiment qu’elles feront des profits.

    «Après les mois catastrophiques d’avril à juin avec des pertes moyennes de 75 % des revenus de location d’unités d’hébergement, l’industrie touristique ne s’attendait pas à avoir un été aussi achalandé. L’été nous a permis de sauver les meubles, mais sur la moyenne des six derniers mois, on est perdant. Il ne nous reste qu’à passer au travers de l’automne et l’hiver» affirme Pierre Lévesque, directeur général de Tourisme Bas-Saint-Laurent.

    CAMPAGNE PROMOTIONNELLE

    Les restrictions de déplacements entre les régions ont amené Tourisme Bas-Saint-Laurent à annuler sa campagne estivale habituelle. À partir du 24 juin, cette campagne s’est tournée vers les Bas-Laurentiens pour qu’ils prennent le temps de découvrir ou de redécouvrir «leur» Bas-Saint- Laurent.

    « C’est une première pour nous ce type de campagne locale et régionale, mais les gens ont apprécié. Nous voulions leur faire découvrir ce qui attire les gens chez nous, les rendre fiers de leur région. Je crois que nous avons réussi et nous prévoyons nous adresser encore à eux dans l’avenir. Les Bas-Laurentiens ont vraiment bien répondu à notre appel. » affirme Pierre Fraser, coordonnateur marketing chez Tourisme Bas-Saint-Laurent.

    Des capsules télé et radio, des entrevues, des publicités ont été diffusées tout l’été sur les principales chaînes du Bas-Saint-Laurent, offrant plusieurs suggestions d’activités de découverte à la population. La distribution de 65 000 guides touristiques dans les foyers du Bas-Saint-Laurent a également permis aux gens de voir l’offre touristique globale de la région.

    On observe aussi une augmentation de 30 % des abonnements sur les plateformes sociales de la région. Le site Internet BasSaintLaurent.ca a connu une forte augmentation de visites, soit 41 %, depuis le 1er avril 2020. Les visiteurs ont davantage voulu trouver des suggestions d’hébergement et de forfaits (+ 107 %) et s’inspirer d’activités nature (+ 66 %) à faire dans la région. Le site Internet est mis à jour en continu de façon à donner toujours l’information juste aux visiteurs.

    AUTOMNE

    Alors qu’à la fin août, l’industrie touristique avait espoir d’avoir des visiteurs pour l’automne, tous ont déchanté le 28 septembre lors des annonces gouvernementales demandant de limiter les déplacements. L'annonce de la santé publique d'identifier des régions en zone rouge, suite à l’arrivée de la deuxième vague de la covid-19, a mis un frein au tourisme. Ceci a provoqué l’annulation de nombreuses réservations et en quelques jours, des baisses de 40 % à 95 % ont été constatées dans les entreprises bas-laurentiennes.

    SERVICES

    Tourisme Bas-Saint-Laurent poursuit ses démarches afin d’outiller l’industrie dans cette crise par son service d’aide aux entreprises. Ce service prodigue de l’information sur les mesures sanitaires et les aides financières disponibles par des rencontres virtuelles régulières, de l’information sur un nouveau site Web dédié à l’industrie (atrbsl.ca) et un service téléphonique de référence.

    Également, l’organisme vient de rendre disponibles deux nouveaux programmes de l’entente de partenariat régional en tourisme (EPRT, volet 1) qui visent à aider les entreprises à assumer les coûts supplémentaires de leurs opérations et un programme d’investissement (EPRT, volet 3) afin d’aider à la relance de l’industrie.

     

    commentairesCommentaires

    0

    Publicité

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    17 avril 2024 | 15h08

    Saint-Simon-de-Rimouski intentera une poursuite au civil

    Victime d’une fraude de 305 000 $ entre 2020 et 2022, la Municipalité de Saint-Simon-de-Rimouski a finalement mandaté une firme d’avocats de Québec afin qu’elle entame des démarches juridiques dans ce dossier. Les élus ont récemment adopté une résolution afin d’intenter une poursuite au civil contre une ancienne employée.  Le maire Denis Marcoux ...

    17 avril 2024 | 14h04

    Hausse de 20 cents du prix de l’essence en 24 h à Rivière-du-Loup

    Les automobilistes qui ont fait le plein aujourd’hui ont eu une bonne surprise à Rivière-du-Loup. Le prix de l’essence a augmenté de 1,69 $ le litre à 1,89 $, soit une hausse de 20 cents, en seulement 24 h. Depuis quelques jours, la plupart des commerçants de la ville vendant de l’essence affichaient des taux le litre à 1,69 $, certains autres à ...

    17 avril 2024 | 6h42

    Consultation publique pour la gestion des matières résiduelles au Témiscouata

    La MRC de Témiscouata a adopté récemment son projet de Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR). Les citoyens sont invités à participer à une consultation publique afin de donner leurs idées ou commentaires le 22 avril. Le plan d’action vise la rédaction d’un portrait régional des matières, des services disponibles et des actions à prendre ...