Publicité

29 août 2020 - 06:02

Des guides pour le personnel, les parents et les élèves au Collège Notre-Dame

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La prochaine rentrée scolaire est synonyme de défis pour les différents lieux d’enseignement de la province. De nouvelles façons de faire devront être adoptées et les parents, les élèves et les membres du personnel ont certaines questions. Au Collège Notre-Dame, la direction a décidé de créer des documents afin de les guider à travers leur nouvelle réalité.

Port du couvre-visage, entrée à différents endroits selon les niveaux, accès rapide aux classes…la préparation en vue de la rentrée est une véritable course folle pour la direction des écoles secondaires.

«Ce qu’on réalise rapidement, c’est qu’il y a un nombre de détails incroyable [à penser]. C’est certain qu’il y aura des correctifs à faire, mais nous sommes prêts à accueillir notre monde au cours des prochaines semaines», a déclaré Guy April, directeur du Collège Notre-Dame, le 20 aout.

La nécessité de respecter les nombreuses mesures sanitaires des autorités de santé publique force les écoles à anticiper et penser à tout…de la gestion des abreuvoirs à la circulation dans les corridors. C’est aussi pourquoi le Collège Notre-Dame a cru bon de préparer des documents, une forme d’aide-mémoire, pour faciliter le retour de tous à l’école.

«Les parents et les élèves, ainsi que les membres du personnel, vont avoir accès aux guides avant leur arrivée. Il y aura un document questions/réponses et un résumé des mesures à respecter. On essaie d’anticiper toutes les questions qu’ils pourraient avoir. On va leur laisser le temps de les lire, puis on va les inviter à une rencontre sur un service de visioconférence.»

DES CLASSES STABLES

Cet automne, dans toutes les écoles à travers la province, les élèves devront rester dans la même classe pendant toute la journée, avec les mêmes élèves. Ce sont plutôt les enseignants qui se déplaceront.

À plusieurs endroits, ce sera toute une adaptation, mais pas au Collège Notre-Dame où on fonctionne déjà de cette façon. «On avait déjà le principe des groupes stables, alors ce ne sera pas le plus gros défi.»

Les habitudes changeront cependant pour les cours d’éducation physique et d’arts. «C’est sûr qu’en éducation physique, les profs devront faire preuve d’imagination. On ne pourra pas jouer au basketball comme on le faisait avant, par exemple. Les enseignants ont déjà commencé à se préparer pour limiter les contacts entre les jeunes. Pour le local d’arts, il faudra nettoyer entre deux groupes. C’est aussi possible de changer de locaux en respectant le groupe-classe. La collaboration des élèves sera nécessaire.»

FAIRE PREUVE DE SOUPLESSE

Les difficultés dans la préparation actuelle vers la rentrée scolaire reposent également sur certaines incohérences entre les demandes du ministère de la Santé et celui de l’Éducation, note Guy April. Sur certaines questions, il est parfois d’avoir une réponse claire et précise.

«L’un dit que quelque chose est permis, l’autre que non, alors ça complique les choses présentement. Par exemple, sur le question du couvre-visage. On comprend que si un enseignant veut s’adresser à un élève, le masque en tissu est accepté. Mais si l’enseignant souhaite parler à un élève de façon plus rapprochée pendant une dizaine de minutes, là ça prend le masque de procédure», explique le directeur, soulignant qu’un comité national a actuellement le mandat d’apporter de la cohérence dans le portrait.

«Le plus gros défi, c’est vraiment de tout mettre en place et de s’assurer que tout notre monde reste en santé. Ce qu’on a imaginé, il reste maintenant à le vivre, puis à s’adapter et faire preuve de souplesse», poursuit-il. «Tout le monde va faire son possible.»

Si Guy April ne cache pas être un brin plus nerveux cette année à l’approche de la rentrée scolaire , il mentionne avoir pleinement confiance envers ses collègues et les élèves, qu’il a «très hâte» de retrouver d’ailleurs.

Publicité


Publicité

Commentez cet article