Publicité

13 juin 2020 - 06:34

Des habitudes à changer

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Tous les jardiniers qui ont une parcelle dans un jardin communautaire doivent cet été composer avec un nouveau défi, en plus des mauvaises herbes et des insectes, les mesures imposées par la Santé publique en lien avec la pandémie de la COVID-19.

À Rivière-du-Loup, les jardins communautaires Bellevue, Saint-François et Saint-Ludger ont reçu l’appui de la Société d’horticulture de Rivière-du-Loup pour mettre en place les mesures nécessaires. «On s’est assuré que nos jardiniers fassent les choses en bonne et due forme», a indiqué Anne Gendron-Beaulieu. La présidente de la Société d’horticulture de Rivière-du-Loup est également administratrice à la Fédération des sociétés d’horticulture et d’écologie du Québec qui a reçu ce mandat. Elle travaille en collaboration avec la Ville de Rivière-du-Loup et les comités responsables des jardins communautaires.

Chaque jardin a établi ses propres règles en lien avec celles recommandées par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). «C’est un peu différent, mais le fond des recommandations est le même. La distanciation sociale, le lavage des mains et la désinfection des instruments font partie des mesures appliquées», a noté Anne Gendron-Beaulieu. De plus, on demande aux jardiniers d’apporter leurs propres outils de jardinage. Les informations nécessaires au bon fonctionnement des jardins sont affichées sur place. «Nous allons vérifier si tout est correct. À première vue, ça fonctionne très bien», a-t-elle souligné.

Certaines mesures ont été ajustées en tenant compte des spécificités des jardins comme le nombre d’utilisateurs. À Saint-François, où l’on compte 36 parcelles, le nombre de personnes permis en même temps est de 18 alors qu’à Bellevue avec 21 emplacements on parle de 5 jardiniers au même moment. «C’est très rare qu’il y a plus de deux ou trois jardiniers en même temps», a précisé Mme Gendron-Beaulieu. À Saint-Ludger où le nombre de parcelles est de 145, la quantité de jardiniers acceptés sur le terrain au même moment est proportionnelle, soit un maximum de 50. Là également on ne prévoit pas de problème au niveau de la règle de distanciation du 2 mètres.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article