Publicité

8 juin 2020 - 06:30

Industrie touristique : Bernard Généreux met de la pression sur Ottawa

Le député de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, Bernard Généreux a participé au comité spécial sur la COVID-19 à la Chambre des communes le 4 juin. Il a exigé des précisions du gouvernement quant à son plan d’aide à l’industrie touristique, ainsi que son plan pour les travailleurs saisonniers qui s’inquiètent déjà de l’impact de la pandémie sur l’incidence de leurs revenus à l’automne. 

«Le tourisme dans Chaudière-Appalaches et le Bas-Saint-Laurent représentent à eux seuls 15 000 emplois et 650 millions en retombées économiques. C’est un secteur économique d’une importance primordiale dans mon comté. Le Québec attend toujours l’annonce du montant qui sera dévolu à l’industrie. Ils ont besoin d’aide dès maintenant», a déclaré M. Généreux lors de sa question à la ministre du Développement économique, Mélanie Joly.

La ministre a répondu que «de bonnes nouvelles» seront partagées «très bientôt». Bien qu’il soit encouragé par les plus récentes nouvelles du gouvernement du Québec quant à la réouverture d’encore plus de secteurs économiques à compter du 15 juin, le député Bernard Généreux a toutefois voulu partager les inquiétudes de travailleurs saisonniers qui craignent de ne pas avoir accumulé le nombre d’heures minimales pour accéder à l’assurance-emploi à l’automne.

La ministre de l’Emploi et du Développement social Carla Qualtrough a répondu que le gouvernement allait se pencher sur la question, sans fournir de détails additionnels. Le député Bernard Généreux a tenu à préciser que l’augmentation du taux de chômage pourrait toutefois faire diminuer le nombre d’heures requises pour accéder aux prestations régulières de 700 heures (lorsque le taux de chômage est inférieur à 6%) à 420 heures (lorsque le taux de chômage est supérieur à 13%).

Publicité


Publicité

Commentez cet article