Publicité

27 mai 2020 - 15:41 | Mis à jour : 17:00

Reprise de certaines activités touristiques 

Québec confirme la réouverture des campings 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

L’impatience de certains amateurs de camping a été entendue par le gouvernement du Québec et la Direction nationale de la santé publique. La ministre du Tourisme, Caroline Proulx, a confirmé mercredi la réouverture de tous les terrains de camping du Québec à compter du 1er juin. 

La saison de camping pourra ainsi prendre son envol, au grand plaisir des propriétaires de terrains et des campeurs eux-mêmes. L’annonce concerne les emplacements de camping de types saisonnier et voyageur, ainsi qui les locations d’unités de prêt-à-camper de toutes les régions du Québec.

«Certains campeurs saisonniers étaient impatients de retrouver leur site et je suis très heureuse d’avoir reçu l’aval de la santé publique», a mentionné la ministre qui a même avoué avoir sous-estimé l’ampleur du camping au Québec. 

Évidemment, ce feu vert de la Direction nationale de la santé publique a été obtenu en échange de la collaboration des campeurs. Les vacanciers devront se plier à de nombreuses règles.

Par exemple, seuls les résidents d’une même adresse peuvent séjourner ensemble dans leur propre équipement et les blocs sanitaires sont réservés aux clients de type voyageur «qui n’ont pas d’autre option à même leur équipement».

Les rassemblements intérieurs demeurent interdits. 

LIEUX D’HÉBERGEMENT

La phase 1 du plan de réouverture du gouvernement, pour l’industrie touristique, concerne également les résidences de tourisme, les chalets, les auberges, gîtes et motels, sauf ceux situés sur les territoires de la grande région de Montréal. 

Les séjours en famille dans les réserves fauniques et les pourvoiries seront aussi autorisés. Même chose pour les activités à la marina, a confirmé Québec. 

Notons que les logements, les chalets ou les maisons devront être loués en entier, à une unité familiale à la fois, a prévenu la Santé publique. Cela inclut l'hébergement offert sur les sites de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq).

Une unité familiale représente cinq personnes d’une même famille, d’une même adresse. Une fin de semaine de pêche, entre amis, n’est donc pas encore possible. «Il devra aussi y avoir une pause de 24 heures complète avant de pouvoir relouer à une autre unité familiale. Donc, si vous quittez la location de votre chalet [jeudi] à midi, ça ne pourra pas être loué à nouveau avant vendredi midi. Donc, ça, c'est une exigence de la Santé publique.»

La Santé publique recommande également toujours aux vacanciers de limiter les grands déplacements entre les régions et à procéder à tous leurs achats (nourriture, boisson, etc.) avant de se rendre à destination, peu importe où elle se trouve. 

«Avec cette annonce, nous faisons un grand pas vers un été touristique au Québec. Je suis très heureuse que, grâce à cette autorisation, les campeurs puissent retrouver leur site et que les plaisanciers puissent sillonner nos magnifiques plans d'eau», a déclaré Caroline Proulx. 

«La relance graduelle de l'hébergement touristique est en soi un excellent signal. J'ai confiance que cette étape sera franchie dans le plus grand respect de la santé et de la sécurité des employés et de la clientèle», a-t-elle poursuivi. 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article