Publicité

20 mai 2020 - 11:35 | Mis à jour : 15:25

Vente du terrain du Domaine Kogan au CISSS du Bas-Saint-Laurent 

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

La Ville de Rivière-du-Loup procédera à la vente du terrain de l’ancienne usine Calko au CISSS du Bas-Saint-Laurent, au cours des prochains jours. Une résolution confirmant une entente concernant la vente et l’achat du site, situé sur la rue Saint-Anne, a été adoptée mardi soir lors d’une séance du conseil municipal. 

Selon nos informations, la vente concernerait toute la portion sur laquelle il est possible de se construire; la superficie vendue officiellement reste toutefois à être déterminée. Les détails de l’entente n’ont pas été dévoilés, puisque celle-ci est confidentielle. 

Ces dernières années, d’importants travaux de décontamination ont été effectués sur le terrain en question. En décembre, malgré de nouveaux dépassements de coûts, l’administration municipale avait assuré que la Ville allait sortir gagnante, «rentable», advenant une vente éventuelle.

Rejointe en milieu de journée, la mairesse de Rivière-du-Loup a confirmé cette information, rappelant cependant que ce sera au CISSS du Bas-Saint-Laurent de dévoiler les détails de l'entente lorsque ce sera opportun. 

La décontamination du terrain de l'ancienne usine Calko aura coûté plus de 813 000 $ (coût net après subventions). La facture de la Ville de Rivière-du-Loup s'élève toutefois à près de 287 000 $, en raison du paiement des assurances à la suite de l'incendie de juillet 2011. 

Ce serait le CISSS du Bas-Saint-Laurent qui aurait contacté la Ville pour discuter de la possibilité d'acheter le terrain. L’achat a été réalisé pour «des besoins futurs». Une maison des aînés? «Une annonce sera effectuée en temps et lieu», a partagé Ariane Doucet-Michaud, responsable des communications pour le CISSS. 

Rappelons que depuis 2011, le terrain du Domaine Kogan était destiné à un projet d’écoquartier rêvé par l’administration du maire Michel Morin. Celui-ci avait été analysé par les élus actuels avant d'être finalement abandonné. 

 

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • C'est peut-être une bonne transaction. L'avenir le dira, dépendamment du projet futur à être annoncé. Assurément que la construction d'une Maison des Aînés cadrerait bien là, mais il n'en demeure pas moins que c'était le site idéal pour la relocalisation de la future caserne des pompiers.

    Yves Bérubé - 2020-05-20 13:12