Publicité

19 mai 2020 - 06:59

Les jeunes et les parents en attente pour les camps de jour

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

La ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest, a laissé entendre au cours des derniers jours que les municipalités pourront organiser des camps de jour pour les jeunes au cours de la prochaine saison estivale. À la Ville de Rivière-du-Loup, comme dans plusieurs localités, on analyse la possibilité d’accueillir la clientèle mais dans des conditions très différentes.

«On est nous-mêmes en attente, mais il n’y a pas de retard pour le moment sur les années antérieures», a lancé Karine Plourde du Service des communications, en réponse aux nombreux questionnements de parents.

Le Service loisirs, culture et communautaire de la Ville de Rivière-du-Loup aura d’ailleurs besoin de quelques jours après l’annonce des directives de la Santé publique pour présenter les grandes lignes du camp de jour et les modalités d’inscription. «Les paramètres, l’évaluation des espaces nécessaires, le nombre de jeunes, ce sera une démarche semblable à celle pour la réouverture des écoles. Ce ne sera pas le camp de jour d’avant, il va y avoir beaucoup d’enjeux pour nous», a noté Mme Plourde.

La ministre Isabelle Charest indiquait également que plusieurs éléments restent à définir. «On est à travailler à l’offre de services puis à des guides, aussi, qu’on va mettre en place avec les différentes consignes, puis différentes normes. Par la suite, ultimement, la décision reviendra, par contre, aux municipalités qui verront, avec les différentes mesures, à voir s’ils veulent ouvrir les camps de jour. Mais pour le moment, on a de beaux travaux», a laissé savoir Mme Charest qui suit avec attention ce qui se passe dans les écoles et les services de garde pour s’assurer de la sécurité et la santé des enfants et des moniteurs.

Toujours en attente des mesures gouvernementales à respecter et des guides pour la réouverture de plusieurs plateaux de loisirs et de services, la Ville de Trois-Pistoles a laissé savoir qu’elle prendra position sous peu concernant les terrains de jeux.

À Témiscouata-sur-le-Lac également, il n’y a pas de confirmation encore pour la tenue des terrains de jeux.

Publicité


Publicité

Commentez cet article