Publicité
12 mars 2020 - 15:35 | Mis à jour : 16:31

Héritage 1 : le gouvernement envisage des travaux en deux étapes

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 3

Dans l’éventualité où le gouvernement du Québec se dirige vers une réponse «positive» pour le financement des réparations de l’Héritage 1, ce qu’a laissé sous-entendre le ministre des Transports François Bonnardel cette semaine, l’un des scénarios envisagés est celui d’effectuer les travaux de réfection en deux étapes. 

Questionné à ce sujet le jeudi 12 mars, le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif, a joué de prudence, mais s’est tout de même avancé en ce sens. 

«S’il y avait une réponse positive comme on l’espère [pour le financement des travaux], le bateau pourrait aller subir les réparations les plus urgentes pour répondre aux exigences de Transport Canada en avril. Puis, après la saison, le navire pourrait retourner en cale sèche pour les travaux restants», a lancé le député.

«C’est l’un des scénarios envisageables, c’est peut-être un scénario très réaliste», a-t-il ajouté. 

La réalité est que le temps presse pour la Compagnie de navigation des Basques concernant la saison 2020 de la traverse entre Trois-Pistoles et les Escoumins. Denis Tardif mentionne ne jamais avoir baissé les bras. 

«J’ai n’ai jamais voulu manquer cette saison-là. Il n’y a pas de hasard dans la vie. Je sais ce que ça représente de sauter une année pour un navire», a-t-il souligné. 

En début de semaine, le ministre François Bonnardel a affirmé, en marge d’une manifestation du Comité Sauvons l’Héritage à Québec, que «de bonnes nouvelles seront annoncées bientôt» dans ce dossier. 

Mercredi, sur Twitter, le porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports, Gaétan Barrette, s’est réjoui d’un autre commentaire du ministre à l’Assemblée nationale. «Bonne nouvelle pour la population de Trois-Pistoles, grâce à notre pression soutenue (et celle des autres oppositions), François Bonnardel annonce en chambre une réponse imminente "positive" dans le dossier de l'Héritage», a-t-il écrit. 

Sans vouloir vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, une expression qu’il a lui-même utilisée, Denis Tardif reste prudent, mais parle de confiance. 

«Le dossier va très bien. Sous peu, sous toute réserve, on devrait avoir une finalisation, a-t-il dit. Les gens des MRC et de la Compagnie de navigation ont fait un travail extraordinaire pour répondre aux exigences du gouvernement. Ça regarde bien, j’ai une bonne confiance, mais ce n’est pas fait tant que ce n’est pas fait.»

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • En deux étapes, j'ai l'impression que le coût des réparations va être un peu plus élevé comme ça.

    André - 2020-03-13 11:10
  • Personne n'a jamais dis a la population combien de plaques d'acier en % de surface de la coque et ou elles étaient situées. 25 % ? 50 % étaient a changer ... ?

    Vers la poupe ? Au milieu ? A la proue ? De manière épars ... ???

    L'opération devra t-elle se répéter dans 5 ans ? 10 ans ? A coup de 6 millions et + a
    chaque fois ? Pendant 40 ans !?!

    Ce serait un jeux parfait a développer par Loto-Québec !

    Grattez une case et déboursez pour 3 M$ de travaux. Une deuxième = vous avez
    110 plaques d'acier a changer ...Félicitations !

    OUPS ! Désolé, vous avez gratté la case = ÉPAVE !

    Essayez de nouveau... Meilleure chance la prochaine fois !

    De toute évidence, les poissons ne sont pas tous dans l'eau ...

    Mephistopheles - 2020-03-12 23:49
  • A lire l'article, voilà la bonne nouvelle de «beteau», le gouvernement acheté le traversier l'Héritage 1. Si le gouvernement dit que les réparations se feront en deux étapes, c'est signe qu'il en est propriétaire, c'est la logique la plus élémentaire, sinon, ce serait la CNB qui informerait du cheminement des réparations futures, ou encore, il y a quelqu'un qui ne se mêle pas de son affaire et la je vise notre député Tardif. A quand la vérité.

    Georges - 2020-03-12 20:56