Publicité
10 mars 2020 - 22:26

Témiscouata-sur-le-Lac

Projet de l’aréna et du centre communautaire récréatif: vers un référendum ?

Toutes les réactions 3

Dans le cadre de l’élaboration du projet de l’aréna et du centre communautaire récréatif, le conseil désire informer la population sur les récents développements suite aux derniers estimés préliminaires des professionnels. Le conseil constate qu’à la lumière des récentes évaluations, un investissement supplémentaire serait nécessaire afin de réaliser le projet.

C’est plus précisément au niveau de l’aréna que les estimés des professionnels dépassent l’évaluation initiale du projet déposée lors de la demande d’aide financière en 2015. Cet écart s’explique, entre autres, par l’inflation et également par la hausse des coûts de construction des cinq dernières années.

«Nous ne voulons pas faire les choses à moitié, les besoins ont été clairement identifiés lors des consultations publiques pour le centre communautaire récréatif, et il en est de même pour les consultations spécifiques des utilisateurs de l’aréna. Nous voulons des infrastructures permettant notre développement à court, moyen et long terme», dit le maire Gaétan Ouellet.

Dans ce contexte et dans le but de ne pas retarder le projet, le conseil a pris l’initiative de devancer le dépôt de son règlement d’emprunt qui est de 21,5 M$. Puisque maintenant moins de 50% de la dépense prévue du projet fait l’objet d’une subvention, le règlement d’emprunt doit être soumis aux personnes habiles à voter. Cette étape pourrait éventuellement mener à un référendum visant le règlement d’emprunt si le nombre de signataires est suffisant, soit de 417 signatures.

À la séance publique du 10 mars, le conseil a déposé le projet de règlement d’emprunt de 21,5 M$. Le coût total de ce projet fait l’objet d’une subvention de 9,6 M$ du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur ainsi que d’une compensation financière de 1,5 M$ du ministère des Transports pour la mise en place d’un Centre d’interprétation de l’autoroute Claude-Béchard. De plus, des revenus éoliens, des indemnités d’assurances et certains surplus disponibles pourraient être affectés au projet.

Près de 90% des coûts du projet, soit 19,3 M$ sont déjà prévus au financement de ce projet de 21,5 M$. Il reste approximativement 2,2 M$ à combler, soit en commandites ou autres sources de financement. Ce montant de 2,2 M$ comprend 1,7 M $ pour d’éventuels imprévus lors de la réalisation du projet. « Le conseil mettra tous les efforts nécessaires afin de respecter la capacité de payer des contribuables », mentionne le maire Gaétan Ouellet.

Présentement, l’avancement des plans et devis ainsi que les estimés permettent de confirmer les principales composantes de chacune des infrastructures. L’aréna serait composé d’une glace avec système de dalles réfrigérées de dimension nord-américaine (possibilité de 12 mois), sept chambres de joueurs, salle polyvalente transformable (8e chambre), salle d’arbitre, salle d’affutage, bureau, infirmerie, hall d’entrée et cantine.

Les capacités maximales de cet établissement seraient approximativement de 432 personnes en utilisation aréna et de 1 000 personnes lors d’activités événementielles. Pour ce qui est du centre communautaire récréatif, ce dernier serait composé d’un hall d’entrée incluant une exposition permanente, aire de restauration communautaire, jeux d’eau, piste de marche et de course, espace récréatif, cuisine communautaire (traiteur), salles de réunion, salle d’entrainement cardio, simulateur sportif, une salle multifonctionnelle (400 personnes style banquet ou sports de raquettes et autres) et élément signalétique/touristique (tour de sept étages). La capacité maximale du centre communautaire récréatif serait de 1 180 personnes.

Dans les prochaines semaines, la Ville procédera à des appels d’offres dans le but de préciser les coûts relatifs à certaines composantes spécifiques du centre communautaire récréatif. De plus, elle optimisera davantage les plans et devis des deux infrastructures.
Le dimanche 3 mai, la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac présentera à la population le projet dans son ensemble, incluant tous les aspects techniques, opérationnels et financiers de même qu’un visuel 3D.

Dans l’éventualité d’un référendum, ce dernier se tiendrait en même temps que l’élection partielle du district 6, prévue le 17 mai 2020.

Les prochaines étapes à venir dans ce projet sont :

16 mars : Adoption du règlement en séance extraordinaire ;
18 mars : Avis public (journal) annonçant l’enregistrement des personnes habiles à voter ; 24 mars : Journée d’enregistrement des signatures des personnes habiles à voter ;
6 avril :Résolution confirmant la tenue d’un scrutin référendaire, le cas échéant ;
3 mai : Présentation complète de l’ensemble du projet, incluant le visuel 3D
des deux infrastructures ;
10 mai : Vote par anticipation pour le référendum, le cas échéant ;
17 mai : Scrutin pour le référendum, le cas échéant ;
Aout 2020 : Début de la construction simultanée des deux infrastructures.

La population est invitée à visionner la séance du conseil municipal du 10 mars 2020 afin d’obtenir toutes les informations pertinentes relatives à l’impact sur la taxation de la résidence moyenne. La séance sera diffusée en différé, le mercredi 11 mars à 20 h et le jeudi 12 mars à 13 h, sur les ondes de MAtv Rivière-du-Loup, au canal 609. Il sera également possible de visionner la séance le site Internet de la Ville au www.temiscouatasurlelac.ca à compter de vendredi 13 mars.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • À Y.L. : Merci pour votre lecture éduquée. Mais je ne pointe que le fait qu'on devrait trouver une solution SELON NOS MOYENS sans se surtaxer.

    André Loiselle - 2020-03-11 12:06
  • Je ne crois pas que M. Loiselle ait bien compris l'objectif de la ville. Et franchement, j'ai des doutes aussi car l'arcticle n'est pas très clair. Alors, pour des éclaircissements.. ou pour plus de confusion...
    Il ne s'agit pas ici de remettre en question le projet ou les emplacements.. mais.. à savoir, ou on respecte les besoins exprimés par la population, et il y a dépassement de coût, ou on respecte le budget et on coupe dans les besoins exprimés... enfin, c'est ma compréhension.
    Et la ville a choisi de respecté les besoins exprimés... Pour l'instant

    Y.L. - 2020-03-11 10:39
  • Bien tien... Il est évident qu'une partie de la population veut une patinoire. Pourtant seule une fraction de celle-ci patinera pour de vrai. Bon! Y a-t-il un terrain possible tout près du chemin du détour. Si oui combien pour faire un grand complexe (un seul) avec tout inclus? Ce serait en plein milieu des 2 quartiers, donc moins de chicane et pas de référendum. Pour les gouvernements : une adresse, deux projets.

    André Loiselle - 2020-03-11 08:58