X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

L’Héritage 1 à la merci du gouvernement et des glaces

durée 3 novembre 2019 | 06h55
  • Mario Pelletier
    Par Mario Pelletier

    Journaliste

    La situation du traversier L’Héritage 1 de Trois-Pistoles n’est pas facile. La Compagnie de navigation des Basques est dans l’attente d’un financement du gouvernement du Québec et doit espérer que les glaces ne se formeront pas trop rapidement sur le fleuve pour pouvoir sortir le bateau de la marina afin de faire réaliser des travaux.

    Le 28 octobre dernier, le bateau a été placé dans la marina de Trois-Pistoles dans l’attente de la décision du gouvernement d’autoriser des travaux d’environ cinq millions de dollars sur le navire. Cette confirmation doit parvenir au plus tard vers la mi-novembre pour permettre à la Compagnie de navigation des Basques de sortir le bateau de la marina à la faveur de grandes marées du 25 au 30 novembre environ. Cela nécessite également trois jours de préparatifs, notamment pour remettre les hélices.

    «Ce sera notre seule occasion», a souligné le capitaine Jean-Philippe Rioux. Et encore là, rien n’est garanti puisque la formation rapide de glaces sur le fleuve empêcherait aussi L’Héritage 1 de se rendre à un chantier du Groupe Océan pour faire exécuter les travaux pendant la saison hivernale. «Après novembre, nous ne pourrons pas sortir le bateau avant le 8 avril prochain. Comme la saison de navigation débute habituellement le 25 mai, ça laisse très peu de temps pour les travaux», a expliqué M. Rioux.

    De plus, pour une somme d’environ 5 M$, on peut imaginer facilement l’ampleur des rénovations nécessaires sur le navire construit en 1973, donc avec 46 ans d’âge. «Il faut changer 120 000 livres de structures d’acier, cela nécessite de mettre le navire en cale sèche. Et pour poser certaines plaques, on doit même déplacer les moteurs», a noté le capitaine.

    Actuellement, le gouvernement est dans l’attente de la recommandation de la Société des traversiers du Québec pour autoriser les travaux. «C’est le ministre qui va prendre la décision», a conclu Jean-Philippe Rioux. Il faut aussi espérer que l’hiver n’arrive pas trop vite avec son froid glacial.

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    1 décembre 2022 | 15h21

    Les travaux se poursuivent sur la rue Saint-Louis 

    Le vaste chantier qui permettra, à terme, la construction du Complexe santé Rivière-du-Loup se poursuit sur la rue Saint-Louis, ce jeudi 1er décembre. L’immeuble à logements du 27-29, Saint-Louis, a été détruit par la machinerie lourde, alors que la maison patrimoniale, qui sera bientôt déménagée, a été détachée de ses fondations ...

    1 décembre 2022 | 13h42

    Les Grands Amis du KRTB déploient le Mentorat 16-21

    Les Grands Amis du KRTB, de la région de Matane et de la Vallée annoncent le déploiement de Mentorat 16-21 sur leurs territoires. À la suite de la signature d’un protocole d’entente avec la Direction de la Protection de la Jeunesse du Bas-Saint-Laurent, les trois organismes sont en mesure d’offrir ce service aux jeunes de 16 à 21 ans qui terminent ...

    1 décembre 2022 | 6h57

    Écoles fermées dans les secteurs des Basques et de Témiscouata

    En raison des conditions météorologiques et routières actuelles qui pourraient compromettre la sécurité du transport scolaire, toutes les écoles du Centre de services scolaire du Fleuve-et-des-Lacs sont fermées pour la journée.  Les établissements scolaires des secteurs de Témiscouata et des Basques sont concernés par ces fermetures.  Les ...