Publicité
26 octobre 2019 - 06:56 | Mis à jour : 09:01

Vague d’appuis pour la campagne de financement de la Coop de kayak des îles

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

À peine sept jours après son lancement sur la plateforme La Ruche Bas-Saint-Laurent, la campagne de sociofinancement de la Coop de kayak des îles (CKI) de Trois-Pistoles semble portée par le courant et a déjà amassé plus de 60% de son objectif de 10 000$. Les membres de cette coopérative qui souligne ses 20 ans cette année souhaitent faire l’achat d’une mini-maison mobile qui sera installée sur le bout du quai afin de faciliter leurs opérations.

«En tant que bénévoles qui portent ce projet là depuis deux ans, de voir que les gens nous appuient et participent, ça nous donne de l’énergie pour continuer. C’est vraiment encourageant. Des fois dans un gros projet comme ça, on est une petite équipe qui rame fort. C’est plaisant de sentir qu’on a du monde avec nous et de faire connaitre notre projet», explique Laurence Benoit Craig, administratrice de la CKI.

Présentement, le kiosque de vente de la CKI est situé à environ un kilomètre du quai, ce qui complique la logistique des opérations. «On voulait se rapprocher du fleuve. Pour se rendre et faire la mise à l’eau, il fallait soit mettre le matériel sur la voiture ou encore marcher presque un kilomètre. C’est un projet de visibilité et pour dynamiser le bout du quai. C’est une volonté de la Ville aussi d’occuper cet espace-clé», explique l’une des administratrices de la Coop, Chantal Gailloux. Plus d’une cinquantaine de participants de la région et même au-delà des frontières du Bas-Saint-Laurent ont donné pour cette campagne de sociofinancement.

Le projet global de la CKI se chiffre à environ 64 500$ pour installer la mini-maison sur le quai, faire l’acquisition de six planches à pagaie et développer de nouveaux forfaits, comme des retraites de yoga, des sorties de «team-building» et des sorties avec des repas sur la grève. La campagne de financement populaire servira à attacher les 20% du financement total, les autres 80% étant déjà amassés grâce à la participation de divers partenaires. La Coop souhaite faire la construction et l’installation de la maison au printemps 2020, pour être prête à offrir ses services lors de la prochaine saison touristique.

«Dès la création de la Coop de kayak, c’était dans la volonté des fondateurs d’avoir un kiosque près de l’eau. Il y avait déjà eu des ébauches de projet  qui n’avaient pas vu le jour. Ça faisait 20 ans que ça mijotait», souligne Laurence Benoit Craig.

L’objectif premier de cet organisme sans but lucratif est de rendre la pratique de kayak de mer plus accessible à tous. Il compte une soixantaine de membres de tous les âges. Les kayakistes participent à des sorties en petits groupes et sont accompagnés d’un guide qui fait l’interprétation du milieu marin du fleuve Saint-Laurent. «C’est un beau secteur du fleuve. En kayak, on ne peut pas être plus proche de cet environnement, c’est dur à battre comme expérience», ajoute le président de la CKI, Guillaume Rioux Landry.

La campagne de sociofinancement sur la plateforme La Ruche Bas-Saint-Laurent est d’une durée totale de 60 jours. Plusieurs types de contributions sont offerts aux personnes intéressées à encourager ce projet.

Publicité


Publicité

Commentez cet article