Publicité
25 octobre 2019 - 06:58

Projet d’hébergement pour ainés actifs de Trois-Pistoles : des résultats concluants

Toutes les réactions 1

Le 15 octobre dernier, Jean-Pierre Rioux, maire de la Ville de Trois-Pistoles, était accompagné de Pierre Bélanger, économiste, pour présenter les résultats de l’étude de faisabilité du projet d’hébergement pour ainés actifs de Trois-Pistoles à la cafétéria de l’école secondaire devant près de 120 personnes s’étant déplacées pour l’occasion.

Rappelons qu’à l’été, ce sont plus de 120 personnes qui ont répondu à l’appel d’intérêt pour ce type d’hébergement, à la demande de la Ville de Trois-Pistoles. C’est suite à cet appel que la Ville de Trois-Pistoles, en collaboration avec le CLD des Basques, la MRC des Basques et la SADC des Basques, ont retenu les services de Pierre Bélanger pour réaliser une étude de faisabilité et sonder les personnes intéressées quant aux services et conditions dans lesquelles un tel projet pourrait se faire et répondre à leurs besoins.

Avec plus de 80 études du genre à son actif, M. Bélanger a ainsi réalisé un sondage auprès de 60 personnes. Pour se faire, il a pris en compte la capacité de payer des citoyens en fonction des couts de construction et des services devant être offerts.

Ainsi, le projet proposé se base sur une construction d’un immeuble disposant entre 140 et 175 unités de logements, comprenant des 2 ½, 3 ½ et 4 ½ répartis sur 5 à 6 étages. Il est aussi proposé que des unités de résidences intermédiaires (RI) puissent s’intégrer au projet, tous comme des services d’assistance, de soins de santé et des espaces communautaires grâce entre autres à la possible présence d’appartement permettant le répit pour les proches aidants, en lien avec les services offerts actuellement par le Centre d’aide aux proches aidants des Basques (CAPAB). Un service de restauration serait aussi pertinent pour desservir l’ensemble des résidents, pour au moins un repas par jour. Le nouveau bâtiment devra bien évidemment répondre aux normes de sécurité imposées par le code du bâtiment pour ce type d’hébergement.

Au final, tous et toutes ont retenu, outre les résultats concluant pour la réalisation d’un tel projet d’hébergement, que le temps presse, l’urgence d’agir étant d’autant plus important vu le besoin et l’intérêt de la population. Actuellement, ce type d’hébergement est absent du territoire de la MRC des Basques, les hébergements semblables les plus proches se trouvant à Rimouski ou Rivière-du-Loup.

La prochaine étape sera cruciale puisque la Ville de Trois Pistoles, le CLD et la SADC des Basques devront entrer en contact avec différents promoteurs intéressés œuvrant dans ce domaine pour leur présenter le potentiel qu’il y a à construire ici ce type d’hébergement.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Est-ce que l'étude a aussi été fait auprès des entreprises, des organismes qui oeuvrent dans le domaine??? Le domaine Trois-pistoles est en projet pour un agrandissement...la Villa Dubé, la Villa des Basques, les autres résidences, est-ce qu'ils ont été questionné sur leur réalité??? Est-ce qu'on est en train d'empiéter sur ce qu'il se fait de bien par des propriétaires, des corporations déjà établis au lieu de donner des services complémentaires??? Je parle ici d'une résidence intermédiaire qui est, selon moi beaucoup plus prioritaire!!! Pour les logements de répit auprès des proches aidants, superbe idée, mais qui me questionne en même temps sur la 'neutralité' de la démarche quand le coordinateur du CAPAB est dans l'équipe du maire Rioux🤔🤔🤔 et où allez-vous prendre les ressources quand il en manque déjà dans presque toutes les entreprises de la MRC des Basques???

    Ça serait dommage que le projet mener par des gens qui travaillent à développer la MRC des Basques et aider les entreprises existantes finit par en faire disparaître pour les leurs... et ainsi encore faire du surplace au lieu d'innover....

    Observatrice - 2019-10-26 20:16