Publicité
24 octobre 2019 - 09:48

Journée de formation pour l’intervention auprès des élèves en difficulté

Quelque 600 personnes ont participé le 21 octobre à une formation conjointe visant à mieux outiller les intervenantes du milieu scolaire dans leur pratique auprès des élèves handicapés, en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (ÉHDAA).

Tenue à l’Hôtel Universel de Rivière-du-Loup, cette journée de formation était organisée conjointement par l’équipe du Syndicat de l’enseignement du Grand-Portage (SEGP), des conseillers experts de la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) et des ressources des Services éducatifs jeunes de la Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup, une première dans la région.

Six ateliers étaient au programme de cette journée qui s’est ouverte sur une conférence portant sur le Référentiel des élèves à risque et HDAA, un outil publié par la FSE-CSQ à l’intention des enseignants, le tout en lien avec une démarche d’aide aux élèves respectueuse de leurs besoins. Ces ateliers portaient sur des thématiques en lien avec la pédagogie : le plan d’intervention, la différenciation pédagogique, l’autonomie et le pouvoir collectif des différents intervenants de l’école, mieux comprendre la classe d’adaptation scolaire, la démarche d’aide de l’élève, l’identification des élèves HDAA et les encadrements légaux.

Pour Antoine Déry, directeur général de la Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup, ce partenariat inédit sera tout aussi bénéfique aux élèves qu’aux participants. «Cette journée nous a permis de mieux cerner l’importance du plan d’intervention dans la prise en compte des besoins et des capacités des élèves, pour un cheminement positif empreint de succès. Bien plus, elle a permis de mettre en valeur les compétences du personnel de notre organisation. Animations conjointes toute la journée, échanges constructifs et partages d’expertise, c’est ensemble que nous pourrons faire la différence. Chose certaine, au terme de cette journée, les différents intervenants présents se sont donné une vision commune tout en développant une compréhension plus approfondie des services à rendre aux jeunes ayant des besoins particuliers.» Cette journée s’avère un important levier pour assurer une adhésion collective de tous les acteurs impliqués dans la démarche du plan d’intervention et de ses composantes.

Publicité


Publicité

Commentez cet article