Publicité
23 octobre 2019 - 11:36

Les profs du Cégep de Rivière-du-Loup déposent leurs demandes syndicales

Le Syndicat des enseignantes et des enseignants du Cégep de Rivière-du-Loup (SEECRDL) déposera les demandes syndicales le 24 octobre auprès de la direction du Collège en vue du renouvèlement de la convention collective qui viendra à échéance le 31 mars 2020.

Pour l’occasion, les professeurs se retrouveront à 11h pendant les heures d‘affaires étudiantes, à l’entrée extérieure du 80, rue Frontenac et remettront le cahier des demandes sectorielles.

L’évolution de la profession enseignante a entrainé une complexification et un alourdissement de la charge de travail, tant au secteur régulier qu’à la formation continue. Par conséquent, les demandes concernent une réduction de la précarité - qui touche près de 40 % du personnel enseignant -, une meilleure conciliation famille-travail, une plus juste reconnaissance de l’expertise disciplinaire et de l’autonomie professionnelle ainsi qu’un soutien accru pour le virage numérique, dont la formation à distance.

«Le dépôt du cahier suit un long processus de consultation auprès des profs. Et, quoiqu’en dise le premier ministre Legault, si le surplus gouvernemental n’appartient effectivement pas aux syndicats, une partie revient certainement aux profs, aux professionnels et aux employés de soutien qui travaillent dans le système scolaire québécois, pour un accès à une éducation publique de qualité », déclare Christian Tremblay, vice-président du SEECRDL et responsable des communications.

D’ailleurs, les professionnels et les employés de soutien participeront à l’activité et en profiteront eux aussi pour déposer leurs demandes. «Les profs sont pleinement investis dans leur travail afin de faire des cégeps des milieux de vie dynamiques et stimulants. Ce que nous demandons, c’est de nous donner les moyens d’exercer notre profession dans un milieu de travail plus sain et plus valorisant qui sera bénéfique pour toute la communauté collégiale», affirme Catherine Van Coppenolle, enseignante au Département des langues étrangères et vice-présidente du SEECRDL.

Le Cégep de Rivière-du-Loup compte près de 1000 étudiants et doit faire face à des enjeux importants. On compte dans le réseau 16 fois plus d’étudiants en situation de handicap (EESH) qu’en 2007. La tâche enseignante est modifiée par la présence accrue d’adultes effectuant un retour aux études et par celle des étudiants étrangers, qui représentent plus de 10% des inscriptions. La révolution numérique apporte, quant à elle, son lot de mutations tant en pédagogie que dans l’évolution des programmes.  

Publicité


Publicité

Commentez cet article