Publicité
23 octobre 2019 - 06:00

Lancement de l’appel de projets Régions branchées

La ministre Marie-Eve Proulx, responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, se réjouit grandement du lancement de l’appel de projets Régions branchées, doté d’une enveloppe de 100 millions de dollars afin d’appuyer des projets d’infrastructures numériques dans les régions.

Les projets soutenus permettront d’offrir aux citoyens, aux entreprises et aux organismes de la région du Bas-Saint-Laurent un accès à un service Internet haut débit fiable et de qualité à un cout comparable aux services proposés en milieu urbain. Régions branchées devrait aussi permettre d’offrir un accès Internet haut débit à plus de 70 000 foyers ainsi qu’à plusieurs milliers d’entreprises du Québec.

C’est le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, et le député d’Orford et adjoint parlementaire du ministre de l’Économie et de l’Innovation (volets économie et Internet haute vitesse), Gilles Bélanger, qui en ont fait l’annonce le 18 octobre dernier.

L’appel de projets vise à appuyer le déploiement d’infrastructures dans les zones partiellement desservies par un service Internet haut débit. Ces zones sont prioritaires, car elles n’étaient pas admissibles dans le cadre du dernier programme mis en place par le gouvernement du Québec (Québec branché), et échapperont aux prochains appels de projets du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) et du gouvernement fédéral. De nombreuses régions du Québec se trouvent donc dotées d’un service inégal.

L’appel de projets Régions branchées s’insère dans un plan de déploiement ayant pour objectif de fournir un accès à Internet haut débit à tous les foyers, entreprises et organismes situés en région. Le gouvernement du Québec a prévu y investir 400 millions de dollars au courant des prochaines années. Ce programme comporte trois volets : le premier consiste en l’appel de projets Régions branchées, lancé dès maintenant de manière autonome par le gouvernement du Québec; le deuxième consiste en l’appel de projets annoncé dans le dernier budget fédéral, lequel est prévu après les élections et sera réalisé conjointement avec le gouvernement fédéral; le troisième vise à appuyer les demandeurs qui présentent des projets dans le cadre des appels de propositions du CRTC, programme annoncé en 2019.

«En 2019, Internet haut débit constitue un service indispensable à l’essor d’une économie régionale prospère et à la vitalité de nos communautés. (…) J’invite les acteurs régionaux et municipaux à saisir cette occasion et à soumettre un projet qui améliorera significativement la qualité de vie de tous les citoyens et de toutes les entreprises», a commenté Mme Proulx. Les demandes seront acceptées jusqu’au 18 novembre.

Publicité


Publicité

Commentez cet article