Publicité
11 juin 2019 - 08:17 | Mis à jour : 15:31

Démission au conseil municipal de Saint-Paul-de-la-Croix

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 3

Une séance du conseil de Saint-Paul-de-la-Croix n'est pas un long fleuve tranquille. Celle du 10 juin n'a pas fait exception. Trois conseillers ont quitté la salle en silence et une autre a remis sa démission déplorant l'attitude agressive de certains de ses collègues.

Avant la fin de l'assemblée, les conseillers Jérôme Dancause, Julie Bélanger et Christine Malenfant se sont levés et ont quitté la salle. En l'absence des conseillers Johanne Charron et Réjean Caron, la directrice générale n'a eu d'autre choix que de mettre fin à la séance puisqu'il n'y avait plus quorum. La conseillère Micheline Gagné, seul appui au maire Simon Périard au conseil, a présenté sa démission.

Dans sa lettre de démission, Mme Gagné qui occupait le siège numéro 2 y va d'un plaidoyer fort en faveur du maire. Elle rappelle que le premier magistrat a remporté les élections par la majorité.

«Toutefois l'absence d'une réelle communication et l'attitude agressive et intimidante de certains conseillers à l'égard du maire et de moi-même me force à réviser ma position. Je suis entrée en politique municipale pour faire avancer des dossiers au nom de la population de ma municipalité. Cependant, je me suis retrouvée avec d'autres élus qui sont en politique pour des raisons différentes et qui à mon avis ne tiennent pas compte des besoins des votants qui ont élu notre Maire en poste.»

Mme Gagné rappelle que tous un rôle qu'ils se sont engagés à respecter, mais que c'est pas le cas. Elle se dit affectée par le rejet des propositions novatrices du maire Périard et des siennes. Elle reconnait que la majorité du conseil est en désaccord avec le maire. Un conseil à qui elle reproche de s'acharner par des agissement déplacés à «vouloir nous faire démissionner.»

Relations toxiques, atmosphère malsaine, tension sont aussi citées dans la lettre de la démissionnaire. L'ex-conseillère déplore aussi que les débats se soient déplacés au marché alimentaire Dépanneur Chez Mich. Elle reproche aux autres conseillers et leur famille de prendre en otage et de boycotter l'établissement alors qu'elle siège sur son conseil d'administration.

Une situation, souligne-t-elle, qui a des répercussions sur sa santé physique, émotionnelle et psychologique.

OPPOSITION AU CONSEIL

Pour le maire de Saint-Paul-de-la-Croix, Simon Périard, le départ de Mme Gagné ne devrait pas changer la dynamique au conseil municipal où il dénonce une opposition systémique. «Lors de résolutions, c'était déjà 4 contre 3 ou 5 contre 2. Ça ne changera pas, ça sera seulement 5 contre 1», souligne-t-il.

Il déplore que le climat actuel à Saint-Paul-de-la-Croix. «Qu'une élue démissionne à cause de ce qu'elle subit, des répercussions sur sa santé, c'est mauvais pour la démocratie, quel que soit l'individu. C'est normal d'avoir des divergences, mais il faut savoir les surmonter. (...) C'est l'impact le plus important de nos différents.»

Ce dernier invite la population à réfléchir à ce qu'elle souhaite pour son avenir. Quant au retrait des trois conseillers avant la fin de la séance, il souligne qu'il s'agit d'un geste dument orchestré alors que le conseiller Dancause avait déjà demandé le report en fin de rôle du rapport financier de 2018.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • est `` ce qu;il y a trop de politique a la table du conseil ...........

    du vecu - 2019-06-11 20:57
  • Monsieur Roger Plante pourrait vous aider à mettre encore plus de chicane dans votre village.

    Courage à vous citoyens de St-Paul - 2019-06-11 18:17
  • La population a réfléchi à ce qu'elle veut pour son avenir: on veut sortir de l'immobilisme, de l'obscurantisme, des guerres d'ego et redevenir ouverts aux idées novatrices, aux projets structurants, tel qu'ils existaient à Saint-Paul avant l'arrivée du maire actuel.

    Gilles R. - 2019-06-11 16:31