Publicité
23 janvier 2019 - 15:08

23 janvier, je me souviens

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 1

Il y a 5 ans, 32 personnes ont péri dans le brasier qui a ravagé la Résidence du Havre à L’Isle-Verte. Trente-deux vies ont été inutilement perdues. Des dizaines d’autres ont été bouleversées par le drame.

Témoins de l’horreur, des proches, des pompiers, des paramédics et des policiers ont courageusement porté secours. Certains en portent encore les marques, qu’elles soient sur leur corps, dans leur esprit ou dans leur cœur.

Cinq ans plus tard, il est important de se rappeler avec simplicité et humilité le souvenir des disparus et le courage des premiers répondants. Au-delà du devoir de mémoire, il y a un sens à donner à cette tragédie. Un sens profond qui ne se limite pas à une question de gicleurs, à la renaissance de L’Isle-Verte et encore moins au vécu des journalistes. C’est peut-être quelque chose comme la fragilité de la vie… comme une fleur balayée par les vents.

En ce triste anniversaire, prenons le temps de faire silence, de penser aux victimes, à nos proches, à nos ainés. Prenons le temps de partager un moment avec eux. Célébrons la vie.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Magnifique texte François. Court mais parfaitement décrit. Effectivement, les cicatrices ne sont pas toutes visibles. 5 ans déjà...

    Sébastien Briand - 2019-01-23 20:08