Publicité
19 janvier 2019 - 10:24

Transférer sa ferme… c’est possible!

Le Comité Relève agricole de la Table de concertation bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent a dévoilé le 17 janvier «Transférer sa ferme», un nouvel outil de communication mis à la disposition des producteurs et des productrices agricoles sans relève identifiée du Bas-Saint-Laurent.

Une vingtaine de partenaires régionaux sont impliqués dans l’élaboration de «Transférer sa ferme». Il vise à amener les producteurs et les productrices agricoles à s'informer auprès des ressources existantes quant aux différentes options qui leur sont offertes afin d'éviter un démantèlement par manque d'une relève identifiée.

Un total de 652 entreprises ont été répertoriées comme étant à risque de démantèlement au Bas-Saint-Laurent, c’est près du tiers des entreprises agricoles de la région. «Au Bas-Saint-Laurent, sur la base des fiches d’enregistrement de 2010, on a identifié 652 entreprises à risque de démantèlement sur 2070 exploitations agricoles, soit près d’une sur trois (31,5%). Cela signifie autant d’occasions possibles de transferts non apparentés. Les écoles d’agriculture regorgent de jeunes, et moins jeunes, ne provenant pas du milieu agricole (souvent plus de la moitié des inscrits) et qui auront besoin de s’établir quelque part», indique Mario Handfield, professeur - chercheur à l'UQAR.

La stratégie de diffusion d’une ligne téléphonique repose sur la proximité. Des relayeurs d’informations sont interpellés dans ce projet. Par ailleurs, les producteurs et les productrices agricoles sans relève identifiée seront rencontrés lors d’une tournée dès la semaine prochaine. 

1-833-MA-FERME

Dès maintenant, une ligne téléphonique est mise à la disposition des producteurs et des productrices agricoles sans relève identifiée. Cette ligne téléphonique  1-833-MA-FERME leur permettra de joindre une conseillère spécialisée en transfert d'entreprise agricole.

Le premier des deux volets, consiste à offrir de l'information via un microsite www.transferersaferme.com. Le deuxième, à distribuer des encarts illustrant des agriculteurs ayant vécu un processus de transfert par un réseau de relayeurs d’informations; les vétérinaires, les comptables, etc.  À cet effet, des séances d'information seront spécialement offertes à ces professionnels un peu partout sur le territoire du mois de janvier à avril 2019.

TOURNÉE DES MRC

Par ailleurs, la Table de concertation bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent et ses partenaires entament une tournée des MRC pour rencontrer les propriétaires agricoles sans relève identifiée. Elle s'arrêtera le 25 janvier dans la MRC de Témiscouata, le 19 février dans la MRC des Basques, le 21 février dans la MRC de Rivière-du-Loup et le 9 avril dans la MRC de Kamouraska. 

Ces rencontres visent à donner de l'information sur les différents services offerts dans la région concernant le transfert d’entreprise : Centre régional d'établissement en agriculture (CRÉA), Réseau Agriconseils, Financière agricole du Québec, L'Arterre etc. Il est possible de mentionner son intérêt afin de participer par courriel à Marie-Carmen Dumont au [email protected] ou par téléphone au 418-723-1939 poste 4610.

À noter que ce projet est complémentaire au déploiement de L’Arterre dans la région et aux services offerts par le CRÉA. L’implantation de L'Arterre favorisera le maillage de cédants et de releveurs potentiels. «Transférer sa ferme» devient un outil complémentaire pour optimiser l’offre de lieux d’établissement sur le territoire et conserver ainsi le patrimoine agricole bas-laurentien.

Publicité


Publicité

Commentez cet article