Publicité
16 janvier 2019 - 06:59

Inauguration du CHSLD de Chauffailles

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 5

Le Centre d’hébergement et de soins de longue durée de Chauffailles a été officiellement inauguré le 15 janvier, en présence de quelques résidents et de nombreux dignitaires. Le déménagement des 72 résidents des centres d’hébergement Saint-Joseph et Saint-Antonin s’est déroulé à la mi-novembre, sur deux semaines.

«On a pris le temps de bien faire les choses et nous avons préparé leur arrivée. Six personnes par jour ont été déménagées pour leur donner du temps afin qu’elles s’adaptent mieux à leur nouvel environnement», explique la directrice générale du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Isabelle Malo.

Déjà, au mois de juin dernier, la deuxième phase de ce projet d’envergure a été annoncée. Cette dernière accueillera 75 lits supplémentaires, permettant de compléter le transfert des résidents du centre d’hébergement Saint-Joseph, en 2022-2023.

Le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif, a salué les avancées technologiques présentes dans cette nouvelle construction. «Cet investissement permet à nos ainés de vivre dignement dans des conditions optimales (…) Soyez assuré de toute ma collaboration et de mon appui pour la deuxième phase du projet», a-t-il affirmé.

Le CHSLD de Chauffailles compte six ilots de 12 résidents dans des modules adaptés à la clientèle qu’ils accueillent. Les résidents sont regroupés selon leurs besoins, qu’ils soient en perte de mobilité, ayant des problématiques d’errance ou des troubles cognitif, par exemple.

«Nous allons pousser le concept des milieux de vie et de l’humanisation des soins de santé. On va s’assurer de créer des environnements mieux adaptés qui deviendront de véritables milieux de vie», ajoute Isabelle Malo. La première phase du CHSLD de Chauffailles a nécessité un investissement de 25,6 M$. Elle avait été annoncée pour la première fois en novembre 2010.

Par ailleurs, d’ici 2020, le personnel administratif sera relocalisé dans les anciens locaux du centre d’hébergement de Saint-Antonin, qui reprendront vie. En 2019, une évaluation des travaux pour maintenir l’infrastructure en place et lui donner un coup de jeunesse sera effectuée, confirme Mme Malo.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

5 réactionsCommentaire(s)
  • Laissez moi vous dire que la politique a réussi à tout ramener vers les grands centres. Bravo! C'est le maire de St-Cyprien qui a l'air si heureux???

    Diane - 2019-01-16 22:18
  • parfaitement raison Lise Que de belles choses nous avons eu avec Jeau d;amours ,Moi je ne l;ai pas oubliee bravo Jean pour ton beau travail ,

    Robert - 2019-01-16 12:30
  • C’est une excellente nouvelle pour les résidents actuels et ceux à venir. Mais, rendons à César ce qui est à César....pouquoi ne pas avoir invité Jean DAmours qui a travaille avec acharnement sur ce dossier, comme pour l’hémodialyse et le Centre Jeunesse. Je suis loin d’être une une libérale frustrée, je suis heureuse d’un gouvernement de la CAQ mais la reconnaissance du travail accompli est un geste de respect et M. Tardif en sortirait gagnant s’il invitait M. DAmours. Il lui reste le Centre Jeunesse à inaugurer et prouver qu’il est un homme de classe...

    Lise - 2019-01-16 10:38
  • Monsieur Tardif, les avancées technologiques n'offrent pas vivre dignement si les soins de base ne sont pas offerts et jusqu'à maintenant le centre d'hébergement est loin de livrer les services à ses nouveaux résidents. Les bains ne sont pas donnés tel que prévu étant donné l'absence de personnel, et je parle en connaissance de cause. Depuis son entrée au centre, j'ai dû laver la tête à ma mère à quelques reprises et sans parler de son hygiène personnelle qui laisse à désirer comparativement à quand elle était à St-Antonin. Espérant que mon commentaire sera reçu dans le but que les ajustements soient faits.

    Proche aidante non officiel - 2019-01-16 10:28
  • Ou etais M;d;amours;;;;;

    c,etait son joyau ..... - 2019-01-16 10:27