Publicité
14 janvier 2019 - 22:25

La Ville de Témiscouata-sur-le-Lac adopte son projet de conduite d’eau potable…dans le calme

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 1

Ce lundi 14 janvier, la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac a adopté le projet de la mise aux normes de l’eau potable du quartier Notre-Dame-du-Lac par l’installation d’une conduite reliant le quartier Notre-Dame-du-Lac à l’usine de filtration située dans celui de Cabano. Le tout s’est fait dans le calme en présence de près de 70 citoyens et de quelques agents de sécurité.

On se souviendra qu’à sa première tentative, la Ville avait reporté la séance du conseil municipal prévue à cet effet en raison de la présence de nombreux citoyens très déterminés à se faire entendre. La Ville avait même qualifié certains gestes de «forme d’intimidation».

Cette fois fut donc la bonne. En l’absence du maire Gaétan Ouellet pour raison de santé, c’est la conseillère Annette Rousseau qui a présidé l’assemblée. Comme prévu à l’ordre du jour, les membres du conseil municipal ont adopté à la majorité la résolution octroyant le contrat des travaux à l’entreprise Action Progex de la Beauce, qui a déposé la plus basse soumission avec un montant de 9 688 614 $, taxes en sus.

Quelques jours auparavant, la Ville avait fait parvenir à ses citoyens un document explicatif des deux alternatives analysées, une conduite d’eau potable ou une deuxième usine de traitement, et des impacts financiers. Malgré le fait que le cout du raccordement est plus élevé à l’acquisition, l’économie reliée aux frais d’exploitation d’une deuxième usine fait en sorte que l’option de raccordement est la plus avantageuse financièrement, et ce, dès la première année. En résumé, le raccord coute moins cher à court, moyen et long terme. Après 40 ans, l’économie globale de la Ville est de 4,2 M$.

À sa réalisation, le projet de raccordement entre les deux quartiers s’avère le plus dispendieux étant évalué à 12,9 M$ comparativement au cout d’une deuxième usine de filtration estimé à ce jour à 10,3 M$. «Des économies importantes reliées à l’absence de frais d’exploitation pour une seconde usine représentent un montant minimum de 160 000 $ par année, lequel doit être indexé annuellement de 2%. Cela signifie que sur une période de 40 ans, la Ville économisera plus de 9,6 M$ en frais d’exploitation reliés à une deuxième usine», avait mentionné le maire Gaétan Ouellet. De plus, la durée de vie utile de la conduite est établie à 100 ans par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH).

SÉANCES PUBLIQUES

Suite aux évènements survenus lors de la séance publique du 17 décembre dernier, la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac a procédé à l’analyse des divers aspects visant la sécurité des lieux, l’évacuation en cas d’incendie et le maintien de l’ordre lors des séances publiques, et ce, en collaboration avec la Sûreté du Québec et le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH).

La Ville a réaménagé la salle et un maximum de 70 personnes fut établi. Le 14 janvier, le maintien de l’ordre était assuré par des agents de sécurité. La séance s’est donc déroulée dans le calme. À la période de questions, des citoyens ont pris la parole pour questionner les membres du conseil municipal sur quelques sujets dont celui du projet d’eau potable. Les réponses obtenues ont semblé satisfaire les citoyens. Ginette Bégin, qui a pris la parole à quelques reprises, a résumé ainsi leurs interventions : «notre objectif était de comprendre.» Plusieurs citoyens ont demandé au conseil municipal de tenir des assemblées, comme celle de l’adoption du budget 2019 le lundi 28 janvier prochain, dans une salle plus grande pouvant accueillir davantage de citoyens. Donald Beaulieu a également soumis l’idée de tenir les séances du conseil en alternance dans les deux quartiers.

Notons que les personnes qui n’ont pu assister à la séance sur place pourront visionner celle-ci en différé, le mercredi à 20 h et le jeudi à 13 h 30, sur les ondes de MAtv Rivière-du-Loup, au canal 9 (numérique), 10 (analogique) et le 609 en HD.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Je salue le courage de nos élus municipaux. Maintenir une décision impopulaire quand on sait que c'est dans l'intérêt de la municipalité et de tous ses citoyens, oui ça prend du courage. La majorité silencieuse l'a compris depuis longtemps et vous appuie. La minorité tapageuse... espérons juste qu'elle finira par le comprendre...

    Monique - 2019-01-15 10:54