Publicité
10 janvier 2019 - 06:55 | Mis à jour : 11:37

Noël Chez nous : crise à l’interne

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 11

Le tonnerre a retenti pendant la parade du 15e anniversaire de Noël Chez nous en 2018. À la suite d’une lettre aux membres du CA de la part d’une bénévole de longue date, il continue de tonner au-dessus de la tête des cinq bénévoles tenant encore les rênes de l’évènement.

Info Dimanche a reçu une copie d’une lettre de quatre pages envoyée par Diane Chevrier, une bénévole qui réside dans la région des Laurentides. «Bonjour à tous les membres du CA de Noël Chez nous, j’ai fêté mes 15 ans de bénévolat en même temps que votre 15e cette année. Permettez-moi de venir vous donner mon opinion personnelle en plus de commentaires entendus de vos membres et de nombreux visiteurs. Il y a certainement place à l’écoute pour le futur», a d’abord mentionné Mme Chevrier dans son document signé «Diane Chevrier et les autres.»

La bénévole fait état dans sa lettre d’une crise à l’interne. «Vous avez élu Daniel Thériault. Par la suite, qui a distribué les tâches des membres? Comme président, Daniel avait besoin de la collaboration de chacun de vous, de votre respect. Aux dires de bien des gens du CA, tout se décidait entre la vice-présidente et la trésorière», a expliqué Mme Chevrier. Cette façon de faire des deux membres du CA a été confirmée à Info Dimanche par un autre ex-bénévole.

«Très désolant. Trop de boss. Pas de respect pour le président qui se faisait contredire sur ses directives. Au lieu de travailler en étroite collaboration avec lui, vous vous acharniez sur lui. Vous ne vous êtes pas vu aller? C’était décevant et triste de vous avoir observé», a ajouté Diane Chevrier. M. Thériault a accepté de rencontrer Info Dimanche. Concernant la lettre de Mme Chevrier, il a noté que la copie reçue par Info Dimanche avait été modifiée, on y avait retiré le nom des deux membres du CA et un autre élément. Daniel Thériault a refusé de les identifier. Son expérience au poste de président, il l’a résumée ainsi : «J’avais le titre, mais pas les cordeaux.»

CINQ BÉNÉVOLES SUR LE CA

M. Thériault ne sait pas pour le moment s’il restera en poste pour la 16e édition de Noël Chez nous. Celui-ci a indiqué qu’il ne restait plus que cinq personnes sur le CA de Noël Chez nous alors qu’il devrait être composé de 11 bénévoles. Diane Chevrier a également soulevé cette importante baisse : «Considérant qu’avec le départ de 7 personnes de l’ancien CA, de gros vendeurs de billets, faire venir Annie Villeneuve, avoir à vendre 300 billets à 60 $ plus les 499 autres de la Loto-Noël IGA c’était voué à un échec. Mais une personne avait suggéré et décidé de faire venir cette artiste et ce, sans l’unanimité du CA et surtout sans l’accord du président antérieur.»

Mme Chevrier a questionné dans sa lettre plusieurs autres éléments de l’évènement 2018 et l’attention apportée aux bénévoles. «Où est passé votre entraide, votre compassion, votre feu, votre vouloir comme j’ai tant connu. Qu’est devenu votre ouverture d’esprit, votre sens de la collaboration, le respect entre vous, envers vos bénévoles, ceux de longue date comme les nouveaux? De quel droit vous permettez-vous de les engueuler, de leur crier après devant leurs pairs, de leur parler en ces termes : fais ci, vas là, vas chercher ça, jamais de s’il vous plaît, ni de merci», a mentionné Diane Chevrier pour expliquer l’ambiance qui régnait. «Les bénévoles n’ont pas été remplacés et ceux qui restent sont essoufflés, la plupart ont entre 12 et 15 ans», a noté Daniel Thériault.

ÉDITION 2019

Est-ce la fin? «Ça peut aller jusque là», a répondu M. Thériault à cette question. En attendant l’assemblée générale annuelle qui aura lieu à la fin du mois de février ou au début de mars, M. Thériault pense qu’il pourrait y avoir la tenue d’une rencontre à laquelle on inviterait toutes les personnes intéressées à s’impliquer. «Une réunion spéciale sur l’avenir de Noël Chez nous, ce sera au CA de décider», a-t-il précisé.

En tout, Noël Chez nous peut compter sur près d’une centaine de bénévoles durant la semaine de l’évènement. Le reste de l’année, le travail est effectué par les membres du CA et quelques autres bénévoles. Tout comme Mme Chevrier, le président soutient que l’organisation a besoin d’une ressource permanente. «Avec le budget de 200 000 $, ça paie les frais mais pas un employé qui verrait à la coordination. Nous aurions besoin d’un soutien financier du ministère du Tourisme à cet effet, nous devons d’ailleurs rencontrer le député Denis Tardif. Noël Chez nous apporte des retombées économiques de 2,5 millions de dollars à Rivière-du-Loup», a-t-il noté. Daniel Thériault a souligné l’appui de la Ville de Rivière-du-Loup.

En 2019, les dates de présentation de Noël Chez nous sont du jeudi 7 au dimanche 10 novembre. On a souvent reproché à l’organisation de tenir cet évènement trop près de la fête de l’Halloween le 31 octobre. Ce fut le cas en 2018 alors que les dates au programme étaient du 1er au 4 novembre. Outre la parade frappée par de la pluie, du tonnerre, de la neige fondante et de la neige, tout cela en ¾ d’heure, les autres activités se sont bien déroulées dans l’ensemble, selon le président, notamment 67 exposants au Marché de Noël.

«En 2019, pensez à des activités avec les enfants, c’est la relève de demain», a mentionné Diane Chevrier dans sa lettre. Noël n’est-elle pas une fête pour les enfants d’abord?

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

11 réactionsCommentaire(s)
  • Il faudrait peut-être consulter le Père Noel... il probablement aussi un avis au sujet des
    changements climatiques, tant qu'a y êtres.

    Pour le bien de nos enfants et les générations futurs... de consommateurs !

    Un chien sale - 2019-01-13 21:54
  • Je dis Bravo et Merci à tous ceux qui ont organisés cet évènement grandiose depuis 15 ans, souvent tenu à bout de bras. Maintenant qu'il est bien rodé, ça prend maintenant des gens qui prendront la relève avec des gens dont le président doit d'abord aimé la fête de Noël pour croire à la magie et être un gestionnaire d'expérience avec une vision du futur pour faire avancer l'évènement et le faire connaître à l'extérieur de la région. La ville doit s'impliquer avec son département de Loisir, les étudiants de l'école internationale doivent obligatoirement s'impliquer dans le bénévolats selon leur programme de formation,allez frapper à leur porte? les étudiants du CEGEP qui peuvent aider à confectionner différents tableaux pour le défilé, les commerçants doivent s'impliquer de plus en plus, eux aussi profitent des retombées positives. Tenir l'évènement à la mi-novembre.Ce que les gens désirent: c'est une fête qui rassemble, ils sont indifférents que la ville soit Capitale ou non. Créer des nouveaux activités pour les familles. Le noyau de l'évènement est très bon. Le respect et l'équité envers les bénévoles est très important. Je souhaite que Riv du Loup conserve cette grande Fête avant qu'une autre ville se l'approprie.

    René - 2019-01-13 10:36
  • Morale , dans toute organisation dite ''bénévole'', il y a et il y aura toujours des 'frustrés et des ''je sais tout et connais tout'' qui viennent gâcher la sauce. Tu donnes ton temps, souvent ton argent pour faire du bénévolat et en retour tu te retrouves jean comme devant, avec un goût d'amertume qui te reste dans la gorge...Il y a aussi le TRIP POWER qui apporte la chicane, la déception et la démission....C'est ça le bénévolat ...Oui il en faut, mais le meilleur conseil à donner est : NE LE FAITE PAS TROP LONGTEMPS , sous peine de déception et d'amertume...

    Fernand Ouellet - 2019-01-11 10:25
  • Le gros problème avec ce genre d'orgamismes, et je ne parle pas seulement pour Noel Chez Nous car on le voit à plusieurs autres endroits, c'est qu'après plusieurs années certaines personnes dans les CA et dans les comités en viennent à penser comme si la patente leur appartenait en propre. Rendu là le chialage commence car elles cherchent généralement à mener les choses à leur façon sans tenir compte de ce que d'autres pourraient penser et vouloir.

    Claude - 2019-01-11 10:08
  • Il faut que cette fête continue et la suggestion de la te nir du 7 au 16 novembre est bien meilleure. En décembre, ce sont les préparatifs des Fêtes et on en a déjà assez de préparer les cadeaux, la bouffe et la maison pour la visite. À ces nouvelles dates, l'Halloween est terminée et c'est bien de le faire à ce moment.
    Hé les adultes, pires que des enfants. M. Thériault, ne lâchez pas. Le monde ne sont pas aveugles. Faites appel à de nouveaux administrateurs et il y aura vote pour le choix de ces nouveaux dirigeants. Alors, les chialeux s'en iront. C'est trop bon pour l'économie de notre région et tout le monde en profite. On fait connaître les produits régionaux et on donne l'occasion aux familles d'avoir des activités organisées par de généreux bénévoles. Quel beau rassemblement familial et amical.
    Les gens de RdL devraient être fiers d'une telle organisation. Ça n'arrive pas dans toutes les villes de tels événements d'envergure.
    Nouveau déaprt, nouvelles activités, ceux et celles qui veulent s'impliquer, faites-vous connaître à M. Thériault. Formez une belle équipe pour un autre 10 ans, le 25e s'en vient.

    On a besoin de vous. - 2019-01-10 17:52
  • A chaque problème il y a une solution. Ne laissons pas cette malheureuse situation mettre un terme à la belle fête NOEL CHEZ NOUS. Gens de RDLoup trouvons une meilleure entente et une solution

    Une bénévole depuis 15 ans - 2019-01-10 17:06
  • Pour avoir travailler avec cette "équipe" cette année, j'ai été sciée en deux, dès ma première rencontre on m'a dit " ne parle pas à elle, lui et elle se parle pas, fait attention à ce que tu dis ils vont nous voller tes idées". Wow .... c'était de la pure folie, et tout ça dans le même espace de travail. Je déteste la chicane et je connaissais aucunement les gens qui étaient là, c'était ma première année.... Je suis revenue chez moi en larmes, je savais même pas si j'allais compléter mon contrat. M.Daniel à été génial, il te parles et tu ressens la passion qui l'habite, mais derrière ce regard se cache de la déception....tout ceci semble le rendre triste....Et pourtant c'est supposé être la fête de l'amour, de la joie et oui, des enfants....
    Cette année ce n'était pas la joie au royaume de noël, mais la chicane du royaume. Un combat de babyboomers frustrés digne des feux de l'amour....Et qui paye pour....les vrais passionnés des fêtes!

    Une lutine qui ferait du ménage! - 2019-01-10 10:50
  • J’espère que l’activité survivra à cette crise. 15 ans, c’est toute une réalisation pour une équipe de bénévoles et malgré certains commentaires négatifs, c’est un évènement festif qui continue d’attirer de nombreux visiteurs et la Magie est bonne aussi pour les citoyens du grand RDL! Une suggestion pour aider le comité organisateur, un prêt d’un employé de la ville pour les aider à structurer l’organisation et, si possible, utiliser les services des eudiants en loisirs du CEGEP, le meilleur stage en milieu de travail😉

    Lise - 2019-01-10 10:22
  • Ce festial m'évoque tout ce qu'il y a de moins beau dans Noël, on fait passer l'argent avant la magie quand on ruine l'Halloween pour une question de subventions et qu'on n'organise surtout que des activités en lien avec l'achat de cadeaux. Félicitations pour les retombées économiques, mais ne seraient-elles pas les mêmes une couple de semaines plus tard et si on moussait davantage l'esprit de Noël avec des jeux d'hiver et qu'on se collait davantage sur le 25 décembre et son effervescence. Il semble que ce comité a plus à coeur ses propres ambitons que la fête de Noël en tant que tel. Oui, les gens se déplacent pour la parade, ils ne feraient pas manquer ça à leurs enfants. Ils le feraient avec beaucoup plus d'enthousiasme si c'était un peu plus tard.

    Finalement, si vous tenez une 16e parade en décembre, pourriez-vous prevoir ramasser les déchets sur les trottoirs après svp? Merci.

    J'aime Noël... Et l'Halloween - 2019-01-10 09:26
  • Je suis tellement d'accord concernant la toute dernière phrase! Noël est une fête pour les enfants, il faudrait miser là-dessus. Et pour ceux qui font parti du conseil d'administration, c'est un travail d'équipe, pas une partie d'équipe... Je m'impliquerais bien, mais avec les enfants, ça demanderait trop, mon conjoint travaillant à l'extérieur.

    Claudia - 2019-01-10 08:50
  • Même au début novembre, c'est bien trop tôt pour Noël chez nous! Début décembre, ça aurait plus d'allure! Et, personnellement, même si ça ne revient pas en 2019, ça ne me dérangera pas du tout!

    Lise - 2019-01-10 07:07