Publicité
19 octobre 2018 - 15:21

Menace de grève lundi à Postes Canada

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Toutes les réactions 1

Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) a déposé un préavis de grève de 72 heures à son employeur, Postes Canada, le 16 octobre. Le débrayage pourrait commencer dès le lundi 22 octobre à minuit si aucune entente négociée n'est conclue. Les clients pourraient constater des «retards mineurs». Les négociations entre l'employeur et le syndicat se poursuivent. 

Le Conseil exécutif national a choisi la grève tournante comme mode d'action. Les lieux de travail visés et les actions menées seront déterminées selon les positions de Postes Canada lors de la négociation, explique le STTP. 

Ce dernier souligne que les négociations durent depuis 10 mois. Les revendications majeures du STTP sont notamment des augmentations salariales supérieures au taux d’inflation, l’élimination des heures supplémentaires obligatoires, la sécurité d'emploi, l'élimination des échelles salariales mises en place en 2013 et la réduction de la surcharge des factrices et facteurs. 

«Au cours des dix dernières années, les conditions de travail des travailleuses et travailleurs des postes se sont détériorées parce que Postes Canada n’a pas su s’adapter à la forte augmentation du volume de colis ni régler les problèmes qui en résultent. Postes Canada doit aussi régler le problème des accidents du travail qui ont augmenté de 43 % au cours des deux dernières années. Aujourd’hui, le taux de blessures invalidantes chez les facteurs et factrices est huit fois plus élevé que dans le reste du secteur fédéral, qui comprend le débardage, les mines, le transport routier et les chemins de fer», souligne le syndicat, par voie de communiqué. 

De son côté, Postes Canada assure que des offres comprenant des augmentations de salaire, la sécurité d'emploi et des avantages sociaux améliorés ont été présentés au STTP. D'après l'employeur, un terrain d'entente été trouvé sur certains enjeux. 

«Cela comprend le fait de collaborer afin de régler les problèmes de charge de travail entraînés par l'augmentation des volumes de colis, d'ajouter des services financiers supplémentaires et d'aller au-delà de la question de l'équité salariale pour les employés ruraux et suburbains en leur donnant la sécurité d'emploi et le même uniforme que leurs collègues», explique Postes Canada dans sa déclaration. Postes Canada entend poursuivre ses activités si le syndicat déclenche des grèves tournantes au pays la semaine prochaine. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Le syndicat est pas trop vite il a de moin en moin de lettre par la poste .Il passe ici dans la rue et au plus 2 lettre par semaine et il passe 5 fois semaine

    St - 2018-10-19 17:24