Publicité
21 octobre 2018 - 07:02

Changements climatiques : Guy Caron dénonce l'inaction libérale

Toutes les réactions 1

Guy Caron et l’équipe du NPD ont forcé la tenue d’un débat d’urgence sur les changements climatiques, lundi en soirée, en réaction aux conclusions alarmantes du dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).
 
«Les changements climatiques sont la menace la plus importante à laquelle le monde doit faire face», a expliqué le député de Rimouski - Neigette – Témiscouata – Les Basques. «Le rapport du GIEC est clair : la planète ne peut pas attendre. Il faut arrêter avec les demi-mesures telles que celles proposées par les libéraux et agir maintenant. C’est l’avenir de nos enfants et de nos petits enfants qui en dépend.»
 
Depuis le XIXe siècle, les moyennes de température terrestre ont déjà grimpé d'environ 1°C. À cause de nos émissions massives de gaz à effet de serre, elles pourraient augmenter d'au moins 0,5°C d’ici 2030. Les conséquences d'un réchauffement planétaire de 1°C sont déjà bien réelles : les désastres naturels, comme les feux de forêt ou les ouragans, sont de plus en plus fréquents et l’été dernier, au moins 70 personnes sont décédées durant les canicules au Québec. Si la température continue de grimper, le GIEC prévient que les conséquences seront catastrophiques.
 
«Si on veut réduire les risques pour les sociétés humaines, il faut absolument limiter le réchauffement à 1,5°C, a ajouté Caron. Nous devons faire notre part pour combattre les changements climatiques et atténuer les répercussions que nous sentons déjà.»
 
Le Chef parlementaire du NPD s’est levé à répétition pour questionner le Premier ministre sur ses intentions en matière d’environnement. Vous trouverez ci-joint la vidéo de la question posée par Guy Caron en Chambre, mardi.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Merci pour toutes vos dénonciations. Mais un élu au pouvoir peut faire plus que dénoncer. Et notre région a vraiment besoin du support de ses élus - de préférence au pouvoir.

    Bob - 2018-10-21 10:44