Publicité
23 octobre 2018 - 06:55

La Caisse populaire Desjardins de Rivière-du-Loup : au-delà des chiffres

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 1

Dans le cadre de la Semaine de la coopération, la Caisse populaire Desjardins de Rivière-du-Loup a souligné son implication dans le milieu qui va au-delà des dons en argent qu’elle attribue à une centaine d’organismes. En 2017, ces contributions ont atteint un total de 176 000 $.

«Nous ne sommes plus à donner de l’argent pour de la visibilité, c’est pour avoir un impact dans le milieu, pour faire une différence», a mentionné Serge Ferrand, directeur général. «La Maison Desjardins de soins palliatifs du KRTB, c’est un projet de société pour nous», a mentionné à titre d’exemple M. Ferrand.

En 2018, jusqu’au 1er octobre dernier, la Caisse a déjà donné plus de 110 000 $ dans la communauté. Depuis 10 ans, la Caisse populaire Desjardins de Rivière-du-Loup a remis 2 300 000 $ pour soutenir diverses organisations. «C’est positif d’avoir le Mouvement Desjardins dans le milieu», a souligné Christian Pelletier, président de la Caisse.

Le 18 octobre, les dirigeants de la Caisse avaient convié les représentants de cinq organismes afin de discuter avec eux de leurs réalisations et de l’impact que peut avoir l’aide financière accordée. Ce sont d’ailleurs des organisations avec lesquelles l’institution financière est partenaire depuis plusieurs années. Cette activité avait également pour objectif de les remercier, celles représentées à cette occasion et toutes les autres qui mettent autant d’énergies à faire de notre milieu un monde meilleur. Ces organismes proviennent de différents secteurs : éducation, sport, développement des affaires, communautaire et santé.

CINQ EXEMPLES

Marie Pelletier, directrice générale de l’École de musique Alain-Caron, a notamment indiqué que l’aide financière de la Caisse servirait plus précisément à développer du matériel (musique douce sur CD et animation sur DVD) pour les ainés atteints de la maladie d’Alzheimer, un gros projet d’envergure provinciale pour l’organisme.

Karine Jean, directrice par intérim du Carrefour d’initiatives populaires, a démontré l’impact de l’organisme œuvrant en sécurité alimentaire sur le territoire de la MRC de Rivière-du-Loup en 2017-2018: 2 093 repas à la Bouffe Pop, 8 015 transactions au comptoir de récupération alimentaire, 923 dépannages alimentaires d’urgence pour 420 personnes différentes et près de 6 700 portions en cuisines collectives.

Isabelle Moffet, coordonnatrice à l’animation à la bibliothèque municipale Françoise-Bédard, a noté que le soutien financier de la Caisse populaire Desjardins de Rivière-du-Loup a servi pour le club de lecture d’été. Plus de 130 jeunes de 3 à 6 ans ont ainsi agrémenté leurs vacances estivales en découvrant des livres attrayants et inspirants.

Benoît Leclerc est président du club de natation Les Loups-Marins. Il a expliqué que la contribution de l’institution financière aidait le club sportif dans l’organisation de voyages permettant à des athlètes de participer à des compétitions à l’extérieur. Plus de 300 nageurs font partie du club dont certains ont atteint des niveaux canadiens.

Bruno Pelletier représentait Hockey Rivière-du-Loup qui compte 275 jeunes dans son organisation. Il a souligné l’apport de la Caisse populaire dans le Tournoi provincial midget Desjardins. Hockey Rivière-du-Loup organise trois tournois par année (pee-wee, bantam et midget) en plus de permettre à de nombreux jeunes de donner leurs premiers coups de patin dans une équipe de hockey et des ligues structurées.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Quand M. Ferrand dit: nous ne sommes plus à donner de l'argent pour la visibilité...Il devrait dire les membres au lieu de nous, car en fait c'est l'argent des membres qui est redonné dans le milieu pas son salaire. Par contre, pour ce qui est d'avoir un impact dans le milieu, il a raison car certaine décision ont vraiment un impact parlez-en aux résidents du quartier St-François qui vont perdre leur guichet automatique.

    Serge Roy - 2018-10-23 11:18