Publicité
8 septembre 2018 - 07:02

Un temps des pommes familial à la Manne Rouge

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

La fin de l’été marque non seulement l’entrée des classes, mais également, et surtout diront certains, le temps des pommes. L’autocueillette se dessine d’ailleurs comme étant l’activité automnale idéale à partager en famille…avec petits et grands. 

Pour une 5e année, le projet «Manne rouge, je récolte», situé au 316, rue Beaubien à Rivière-du-Loup, invite ainsi toute la population à venir cueillir une belle variété de pommes, du 15 septembre au 22 octobre. 

Cette saison, une attention particulière a été portée afin d’assurer un beau moment pour les familles. «L’objectif, c’est que tout le monde ait du plaisir», lance Stéphane Lussier, responsable de la production maraichère. «Deux stagiaires en loisir du Cégep de Rivière-du-Loup seront avec nous pendant la saison pour animer le verger et faire des activités avec les visiteurs.»

La fin de semaine du 22 octobre s’annonce déjà particulièrement occupée. Le verger de la Manne rouge célébra une Fête des récoltes, mais aussi l’Halloween…quelques jours à l’avance. «Nous invitons les gens à venir déguiser. Sur place, nous aurons une mini-ferme avec des animaux de la Ferme Porc-Pic de Saint-Simon-de-Rimouski. On a envie que les gens passent un bon moment», ajoute M. Lussier. 

Le verger compte 750 pommiers avec plus de 10 variétés de pommes, dont la Jersey Mac, la MacIntosh Red, la Vista Bella, la Lobo et la Gala. Un jardin de légumes variés est aussi aménagé pour l’autocueillette, au plus grand plaisir des citoyens de Rivière-du-Loup et des environs. Selon nos informations, il serait d’ailleurs très généreux ces jours-ci. 

«La cueillette de pommes est vraiment une belle activité à faire en famille. On profite de l’extérieur avant la venue de l’hiver et on vient chercher le produit directement à la source. C’est  très éducatif pour les enfants de leur montrer qu’une pomme est le fruit d’un arbre et que ça ne vient pas dans un sac. C’est aussi l’occasion d’en apprendre davantage sur les différentes variétés en regardant l’arbre et la pomme elle-même», note Stéphane Lussier avec justesse. 

Rappelons que la Manne rouge permet l’insertion socioprofessionnelle de personnes éloignées du marché du travail en s’initiant à la culture maraichère et la pomiculture. Chaque année, des participants y travaillent à faire pousser les légumes et à l’entretien du verger. Elle collabore avec le Collectif solidarité et inclusion sociale de la MRC de Rivière-du-Loup, le CISSS du Bas-Saint-Laurent, Emploi-Québec, le Centre local de développement, la SADC, le MAPAQ et la Ville de Rivière-du-Loup. 

 

Publicité

Commentez cet article