Publicité
17 août 2018 - 06:57

Un premier pas vers une usine de biocharbon à Saint-Jean-de-Dieu

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 6

Le 16 aout, le député de Rivière-du-Loup – Témiscouata et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Jean D’Amour, était à Saint-Jean-de-Dieu pour annoncer cinq projets du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR). La MRC des Basques a notamment reçu 500 000 $ pour la transformation d’un bâtiment dans cette municipalité en motel industriel qui abritera une usine de biocharbon.

La MRC des Basques a mis en place un parc industriel éclaté sur son territoire. Le bâtiment qui sera acquis et converti en motel industriel à Saint-Jean-de-Dieu en fait partie. Le préfet Bertin Denis a précisé que l’investissement de la MRC était de deux millions de dollars, une somme à laquelle on doit maintenant déduire la subvention de 500 000 $. «La MRC et le promoteur, nous avons investi 280 000 $ jusqu’à maintenant pour mesurer le potentiel du projet et sa faisabilité», a mentionné M. Denis.

Le ministre D’Amour a pour sa part ajouté que son gouvernement avait signé une lettre à l’intention du promoteur du projet pour une aide financière de 2,7 M$. «Le projet sera annoncé et précisé plus tard, nous laissons cela à la discrétion du promoteur», a indiqué M. D’Amour.

Le préfet de la MRC des Basques a fait un parallèle avec l’usine de granules qui ressemblait beaucoup à ce projet. À nouveau, deux usines créant 50 emplois chacune sont projetées à Saint-Jean-de-Dieu et dans la Matapédia. On utilisera des résidus de bois, soit des copeaux et du bois à faible valeur. On parle d’un nouveau débouché pour l’exportation. À Saint-Jean-de-Dieu, dix emplois seraient créés la première année du projet, soit pour développer le produit.

AUTRES PROJETS

La somme totale de 2 125 000 $ a été octroyée pour les cinq projets annoncés le 16 aout. Pour l’occasion, M. D’Amour était accompagné de la préfet de la MRC de Témiscouata, membre du comité régional de sélection des projets du Fonds d’appui au rayonnement des régions et présidente du Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent, Guylaine Sirois.

Les quatre autres projets sont davantage à caractère régional. Le Pôle d’économie sociale du Bas-Saint-Laurent reçoit 375 000 $ sur trois ans afin de soutenir des entreprises d’économie sociale. La Société de promotion économique de Rimouski pilote un projet de prestation de services aux entreprises sur tout le territoire avec un montant de 500 000 $ sur trois ans. Le Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent obtient 500 000 $ pour maintenir 15 travailleurs de rue sur le territoire bas-laurentien. L’Agence de mise en valeur de la forêt privée obtient 250 000 $ pour réaliser des éclaircies commerciales dans des plantations privées.

Rappelons que le ministre D’Amour avait dévoilé une première série de projets le 16 février dernier à Trois-Pistoles. Le gouvernement du Québec avait alors versé une somme de 1,2 million de dollars pour sept projets. Le 23 avril, le député de Rivière-du-Loup – Témiscouata était à Dégelis pour annoncer à nouveau l’octroi d’une somme totale de 2,1 millions de dollars à dix projets dans le cadre du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR). D’autres annonces ont également eu lieu plus à l’est du territoire du Bas-Saint-Laurent.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

6 réactionsCommentaire(s)
  • J'espère que les gens se souviendront que les premières annonces pour une usine de granules de bois à St-Jean de Dieu furent faites au début 2014 (info-dimanche 21 janvier 2014 - 10:52 | Mis à jour : 11:41. Projet de 30 M$ pour 2 usines de granules torréfiés au Bas-Saint-Laurent) et que les élections étaient au printemps 2014. Pour moi c'est encore une stratégie électoraliste de D'Amour. IL est passé maître en la matière pour promettre des usines (avec connotation bio) juste avant les élections et par la suite plus rien ne bouge. P.S. Je suis pour le bio-charbon et j'aimerais bien que des usines voient le jour mais je ne crois plus depuis longtemps aux annonces pré-électorales. Notre ancien maire de TSSL était lui aussi très fort dans ce genre d'annonces P.P.S. Ce produit n'est pas un compétiteur des granules de bois car ce n'est pas un produit pour se chauffer mais un produit agricole. Le biocharbon est un produit riche en carbone obtenu en chauffant une biomasse (d'origine végétale ou animale, le plus souvent composée de bois) dans un environnement où l'oxygène est limité ou quasi absent. Le biocharbon peut être utilisé pour améliorer les propriétés physiques et/ou chimiques et/ou biologiques des sols.

    Gilbert Duquette - 2018-08-18 10:03
  • French qui a chiale je pense que tu devrais prendre le temps de lire.

    Réaliste - 2018-08-18 06:40
  • A tout ceux qui
    Chialer.... attendons Il y a des annonces. Alors faisons confiance à nos élus !
    Il n’y aurait pas d’annonces... les mêmes continueraient de chialer.... on fait des annonces... ça chiale encore!

    L’annonce de St jean de dieu est extraordinaire. Ça va ceeer des emplois dans la ville industrielle des basques

    French - 2018-08-17 17:17
  • Je sais qu’ils ont fait beaucoup trop d’annonce et de promesse heureusement les gens cette fois ne ce laisse pas berner. Le gouvernement de la caq n’aura pas choix de couper des promesses par contre j’espère que m tardif va essayer de garder celle là car la mrc des basques est très dévitalisée et sa va aider.

    Réaliste - 2018-08-17 11:05
  • Quand Trump pousse le charbon, au moins nous on pousse le BIO et espérons que nos solutions diminueront l'empreinte écologique.

    Bob - 2018-08-17 08:38
  • Prenez le temps de lire l'article. Imaginez cette article date du mois de juin, combien de milliards encore jusqu'au 23 août.
    https://coalitionavenirquebec.org/fr/blog/2018/06/12/la-valse-des-milliards-des-liberaux-38-milliards-annonces-par-le-gouvernement-liberal-en-2-mois-seulement/

    Christian - 2018-08-17 08:36