Publicité
20 juillet 2018 - 06:54

De la bouette, du plaisir et des souvenirs

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

S’il y a bien une activité extérieure qui est difficilement perturbée par les caprices de Dame nature, c’est bien le Sentier de la bouette de l’ile Verte. C’est peut-être pour cette raison que l’ambiance était aussi survoltée et agréable lorsque plus de 600 personnes ont entamé ce samedi, sous la pluie, le parcours d’environ 4 km entre les deux rives. Un record. 

Ponchos et imperméables sur le dos, créant un arc-en-ciel de couleurs vives, les braves participants ont ainsi marché un pas à la fois dans le lit du fleuve Saint-Laurent. Il fallait voir les sourires et entendre les cris lorsque certains croyaient perdre leur espadrille au fond d’un trou de vase, à peine quelques mètres dans la traversée. 

«C’était une 1re expérience pour nous et nous avons tous apprécié», raconte Chantal Ouellet qui a participé à l’évènement en groupe. «Ma fille a tripé, c’est l’expérience de son été. C’est aussi un beau défi et une occasion de se salir…sans regret», a-t-elle ajouté en riant.  

En 2018, cette activité historique, organisée par le Comité d’animation patrimoniale de l’ile Verte, fêtait ses 30 ans. À ses débuts, une vingtaine de personnes avaient décidé de commémorer le voyage des insulaires qui profitaient des rares périodes de grandes marées pour traverser de la marchandise entre l’ile et le continent. 

Aujourd’hui, la traversée jouit d’une belle popularité et elle attire chaque année bon nombre de courageux participants, d’ici comme d’ailleurs. Mais avec plus de 600 inscriptions, le 14 juillet, la filée de marcheurs n’avait jamais été aussi longue. Si certains sont revenus avec des bateaux de la Société Duvetnor en fin d’après-midi, nombreux sont restés sur l’ile, hébergés par l’un des gîtes ou l'une des maisons de tourisme. 

«Plus de 300 personnes étaient rassemblées pour le spectacle de Paul Piché organisé vers 9 h 30 sous un grand chapiteau. Nous avons aussi servi plus de 400 repas. Avoir autant de personnes sur l’ile en même temps, avec les contraintes de transport, c’est du jamais vu», a décrit sans détour le président du Comité d’animation patrimoniale de l’ile Verte, Alex Fraser. «C’était vraiment une belle journée, une réussite sur toute la ligne.»

EXPÉRIENCE UNIQUE

Le Sentier de la bouette a la qualité d’offrir quelque chose de complètement différent. Au cours de la traversée, qui dure quelques heures, les participants ont fauché les herbes salées, ont marché à l’embouchure de la rivière, ont pris une pause sur l’ile Ronde et ont ressenti l’eau froide du chenal. À travers tout cela, il y avait évidemment…la boue. 

«À un moment, on marchait sur des moules. À d’autres, il fallait être attentif pour ne pas mettre le pied sur un crabe. J’ai trouvé que c’était fantastique, une activité accessible à tous les âges. Les gens riaient», a témoigné Anthony Bernier, un Louperivois qui revient d’un grand voyage autour du monde. 

«Je suis maintenant touriste de ma province. Quand tu te mets à regarder toutes les activités possibles et amusantes au Québec, tu te rends compte que c’est vraiment beau et que les possibilités sont infinies (…) Le Sentier de la bouette offre une vue incroyable. Le plaisir est assuré, je le recommande à tout le monde», a-t-il complété, conseillant également de louer un vélo et de profiter du reste de la journée pour visiter les attraits de l’ile. 

Tous affirment d’ailleurs que le Sentier de la bouette est une très belle opportunité d’en apprendre davantage sur l’ile Verte et sur son histoire. C’est aussi, surtout, une occasion de (re)découvrir un lieu parfois oublié et peut-être sous-estimé de la région. «Cette une très belle façon de mettre en valeur les caractéristiques uniques à l’ile (…) Il faut aussi remercier et encourager  les nombreux bénévoles qui rendent cette expérience possible», a souligné Chantal Ouellet. 

Les inscriptions pour le Sentier de la bouette, et surtout les places d’hébergement pour cette même fin de semaine, partent rapidement. Les personnes intéressées par l’activité sont invitées à garder un œil sur sa page Facebook et sur le site https://labouette.com/

 

Publicité

Commentez cet article