Publicité
8 juillet 2018 - 13:08

Début du programme Environnement-Plage

Le programme Environnement-Plage du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) a débuté dans l'ensemble des régions du Québec. Cette campagne d'échantillonnage bactériologique des eaux de baignade sera réalisée par les directions régionales du Centre de contrôle environnemental du Québec du Ministère de la mi-juin à la fin août 2018.

Le programme Environnement-Plage a pour objectif d'informer la population de la qualité bactériologique des eaux de baignade des plages participantes. Le programme est sous la responsabilité du Ministère. Les principaux partenaires impliqués dans la bonne marche des opérations sont les exploitants de plage, les municipalités, la Régie du bâtiment du Québec et les directions de santé publique de chacune des régions. Les plages participent sur une base volontaire. Elles doivent notamment être publiques et reconnues comme sécuritaires au sens du Règlement sur la sécurité dans les bains publics (B-1.1, r. 11) pour pouvoir adhérer au programme.

C'est sur la base de la qualité bactériologique des eaux de baignade qu'une cote A (excellente), B (bonne), C (passable) ou D (polluée) est attribuée aux plages participantes. Voici la classification de la qualité bactériologique des eaux de baignade des plages en milieu d'eau douce ou en milieu marin.

Une plage participante fait l'objet d'une interdiction d'accès dès que les résultats d'analyse des échantillons de ses eaux de baignade conduisent à l'attribution d'une cote D. L'interdiction d'accès à la plage aux fins de baignade est maintenue tant que les résultats d'échantillonnage ne démontrent pas que l'eau satisfait aux critères des cotes A, B ou C. Les plages ayant obtenu des cotes C ou D font l'objet d'une surveillance accrue du Ministère, qui les échantillonne davantage.

De plus, le Ministère offre un service-conseil relatif à l'identification des sources de contamination possible des eaux de baignade d'une plage et aux solutions à apporter, le cas échéant. 

La diffusion de la cote des plages participantes se fait de différentes façons. Le Ministère publie les cotes de qualité bactériologique des plages sur son site Web, dans la section du programme Environnement-Plage, et l'exploitant doit apposer l'affiche officielle fournie par le Ministère sur le site de la plage. Afin d'informer la population de la fermeture et de la réouverture d'une plage qui aurait obtenu une cote D, un communiqué de presse est également transmis aux médias. 

Le MDDELCC vous rappelle qu'il est recommandé de se baigner à des endroits où la qualité de l'eau est régulièrement analysée. C'est le cas, par exemple, des plages inscrites au programme Environnement-Plage du MDDELCC, mais aussi des plages de plusieurs villes qui effectuent leurs propres analyses.

Rappelons que l'eau d'une aire de baignade, même si des analyses démontrent sa qualité, n'est pas une eau potable. L'adoption de comportements préventifs, comme ne pas avaler l'eau de baignade, permet d'éviter des ennuis de santé. À cet effet, les exploitants de plage peuvent sensibiliser les baigneurs aux bonnes pratiques à adopter pour contribuer à la préservation de la qualité de l'eau.

Pour plus d'information sur le programme ou pour connaître la qualité bactériologique des eaux de baignade des plages admissibles et participantes au programme Environnement-Plage, il suffit de consulter le site Web du Ministère. 

 

Publicité

Commentez cet article