Publicité

5 décembre 2014 - 14:53 | Mis à jour : 15:03

Les éoliennes du Témiscouata en service

Toutes les réactions 2

Saint-Honoré-de-Témiscouata - Boralex inc. et la Municipalité régionale de comté de Témiscouata se réjouissent de la mise en service commerciale des premiers 23,5 MW des Parcs éoliens de Témiscouata, et ce, dans le respect de l’échéancier prévu. Les éoliennes tournent depuis le 1er décembre.

« Le projet éolien communautaire Témiscouata I est un projet porteur à la fois d’un point de vue environnemental et d’un point de vue économique. Jusqu’à présent les deux parcs en construction ont engendré plus de 6 M$ de retombées économiques directes au Témiscouata ainsi que de nombreuses retombées indirectes » souligne Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata. Elle ajoute: « les parcs éoliens engendreront des revenus stables pour les 20 prochaines années et permettront de soutenir nos municipalités et le développement économique de notre région. »

TÉMISCOUATA II

Les travaux du parc éolien Témiscouata II, d’une puissance de 51,7 MW, un projet entièrement privé réalisé par Boralex, vont également bon train alors que les chemins et les fondations sont complétés selon l’échéancier initial. La mise en service de ces MW supplémentaires est prévue d’ici la fin de 2015.

Faits saillants du projet éolien communautaire Témiscouata I : plus de 225 000 heures de travail auront été nécessaires pour ériger les 10 turbines Enercon; 200 travailleurs impliqués dont 40 % de la région du Bas-Saint-Laurent et du Témiscouata; 6 à 8 emplois pour l’opération des Parcs éoliens de Témiscouata I et II; 65 M$ d’investissements, dont 60 % au Québec et 15 M$ dans la région du Bas- Saint-Laurent et du Témiscouata; plus d’une trentaine d’entreprises locales de région du Bas-Saint-Laurent et du Témiscouata ont participé à la construction.


 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • @ Observateurs

    Parlez en aux libéraux, un peu comme présentement lorsqu'ils disent qu'il n'y a aucune vache sacrée dans leurs coupures mais qu'ils refusent de couper les subventions aux écoles privées.

    G.Duquette - 2014-12-06 06:20
  • Reste à souhaiter que les revenus qui viendront même s'ils représentent des subventions déguisées, seront utilisées à bon escient pour des projets multiplicateurs.
    Néanmoins, je comprends mal que Boralex, une entreprise privée cotée en Bourse ait pu profiter d'une puissance plus que deux fois plus grande que l'autre.
    Le territoire ayant des limites à son exploitation éolienne, il m'aurait paru normal qu'il serve avant tout à ceux qui l'habite et non majoritairement à des capitaux extérieurs.
    Quand on est pauvre en richesses naturelles, on se doit de bien protéger le peu que nous avons.

    Observateur - 2014-12-05 20:47