Publicité

Le blogue de Richard Levesque

14 juin 2018 - 04:05

80 générations...

2 Commentaire(s)

Amis lecteurs, je vais dire une bêtise.  Un truisme.  Une vérité de La Palice.  Une évidence :  nous avons tous, tant que nous sommes, un ancêtre qui a vécu à l'époque du Christ, il y a 2000 ans environ.

C'est une évidence, mais on n'y pense pas souvent.  Tous les humains de 2018, peu importe leur sexe, leur race, leur langue, leur nom, leur pays, tous les humains de 2018 ont eu un ancêtre qui a peut-être connu l'empereur Tibère...

J'ai fait le calcul :  si on pose une moyenne de 25 ans par génération, depuis 2000 ans, 80 générations nous séparent de l'an 1.  Quatre générations par siècle, pendant vingt siècles.  Ça fait combien de ramifications à l'arbre généalogique, combien de changements possibles?

Imaginons par exemple un nommé Caïus né à Rome sous le règne de Tibère, vers l'an UN.  Disons qu'il était simple artisan, un cordonnier, tiens, fils de cordonnier.  Il a sans doute été soldat à un moment donné, il est peut-être monté en Gaule pour défendre les frontières...  Il a pu avoir, avec une jolie Gauloise, un enfant élevé à Lugdunum (Lyon) ou à Lutèce (Paris)...  Cet enfant, un quart de siècle plus tard, a eu un enfant, qui peut-être a traversé la Manche quand l'Empereur Claude a conquis la Bretagne (Angleterre)...  Cet enfant était peut-être une artisane, ou un soldat, ou un(e) esclave...  Qui a eu un enfant vers l'âge de 25 ans, lequel enfant aura connu... un autre destin.

Et puis un jour, en 524 ou en 813, en 1312 ou en 1492, en 1617 ou en 1899, un des descendants de Caïus a pu se retrouver en Afrique, en Perse, en Chine, en Russie, en Amérique.  Voire sur la lune!  En 80 générations on se déplace, on bouge, on explore, volontairement ou non.  

Nous autres Québécois, nous connaissons à peine une dizaine de nos ancêtres directs.  Pour la plupart, nous pouvons remonter tout au plus aux années 1600, à l'arrivée de notre premier aïeul en terre d'Amérique.  Et encore, pour plusieurs, nous connaissons notre lignée d'ancêtres masculins, mais nous ignorons à peu près tout de notre lignée maternelle.

Alors 80 générations, comment imaginer toutes les branches, toutes les brindilles, toutes les feuilles de notre arbre généalogique?  Juste à y penser, j'ai le vertige.

Une chose cependant me semble sûre :  sur 80 générations, vous qui me lisez, il est à peu près certain que nous nous sommes rencontrés à un moment donné.  Nous sommes parents.  Quelque part dans l'Histoire, au cours des vingt derniers siècles, un de vos ancêtres a été aussi mon ancêtre.  Il faudrait un actuaire pour calculer, mais je suis certain que les chances approchent les 100%...

Plus :  non seulement vous et moi avons un ancêtre commun, mais il en est de même avec probablement une grande partie des humains qui vivent actuellement sur Terre.

Salut à vous, cousins/cousines!

ELLES ONT RÉSISTÉ!

Deux de mes énigmes, proposées il y a une couple de semaines, ont résisté.  Ce n'est pas coutume!  M. Thériault dirait que je suis en droit de me péter les bretelles...

Je vais donc vous donner ici les réponses.  Vous verrez comme c'est facile, après...

TROIS
Mon premier est un principe égyptien.
Mon second défendait l'Angleterre en 1940; c'est un sigle.
Mon tout peut contenir Bordeaux.

Réponse :  CARAFE.  Le KA est un principe égyptien, la RAF (Royal Air Force) défendait l'Angleterre en 1940.  Une carafe peut contenir Bordeaux, Bourgogne ou un autre cépage...
 
QUATRE
Mon premier traine.
Mon deuxième nie ou avance doucement.
Mon troisième finit en court.
Mon tout, pourtant, est bien clair.

Réponse :  LAMPADAIRE.  Celui qui traîne est LENT, le PAS est une négation ou un allure lente, DER est l'abréviation de « dernier(e) »...  Et bien sûr un lampadaire, du moins quand il est allumé, est bien clair.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

2 réaction(s)
  • « SONTAIENT » full dures…. ;o), mais vous le méritez, pétez-vous-les donc vos fameuses bretelles! Je n’aurais jamais trouvé les réponses. J’accrochais sur Sir Winston Leonard Spencer-Churcill et je jouais avec les initiales, alors… Et pour le « finit en court », je ne savais pas pour le der, je pensais à ras. Voyez… Et pour votre texte de générations, j’espère vivement n’être pas une descendante de ce Barabbas!!
    M. Thériault - 2018-06-15 11:01
  • Moi je me doutais que le Bordeaux faisait référence à du vin mais la carafe, ouf... "j'y ai" même pas pensé! Félicitations M. Levesque! Vous nous avez bien eu(e)s. Et pour votre texte, on m'a toujours dit qu'on descendaient tous d'Adam et Eve puisque ce seraient les premiers humains sur Terre. Si c'est vrai, l'humanité au grand complet serait cousins et cousines. Je n'aime pas vraiment le principe... Savoir que je pourrais être une cousine éloignée de (...), j'en ai des hauts le coeur juste à y penser.
    Annie - 2018-06-15 12:36