Publicité

Le blogue de Richard Levesque

24 mai 2018 - 04:03

Hymne au printemps

5 Commentaire(s)

Il semble bien que le printemps soit arrivé pour de vrai. Il a fallu quelques jours pour en convenir: à force d'espoirs déçus, on avait fini par croire que 2018 serait l'année sans printemps ! Mais non, il est là. En retard, un peu frisquet encore, un peu fragile, mais il est là.  Alors pourquoi ne pas lui consacrer un poème? Bon, vous me direz que ce n'est pas original, que tous les poètes l'ont fait, de Baudelaire à Félix Leclerc, de Victor Hugo à Jos Bleau. Ça ne fait rien. Ce n'est pas parce que des centaines d'oiseaux ont chanté qu'un autre oiseau devrait se taire...

Alors voici (humblement) mon :

Hymne au printemps

Quand le soleil sur la montagne

Fait comme un chapeau de lumière

Et que le ciel se bariole

Du lent vol blanc des oies sauvages

 

Quand le soleil cloue la montagne

Comme avec des clous de lumière

Et sème l'or dans la poussière

 

Quand le ruisseau s'ébroue en perles

Et devient presque une rivière

 

Quand la corneille est de retour

Sur le piquet du champ d'avoine

Et que les bergeries s'entrouvrent

Aux premières fugues d'agneaux

 

Quand l'amoureuse de quinze ans

Se sent le coeur comme explosé

Parce qu'un garçon rougissant

Lui a cueilli des perce-neige

 

Quand il me semble que je nage

A contre-courant de mon âge

 

Alors c'est le printemps Madame

 

Et je ne sais plus rien écrire

 

(Extrait de IMPRESSIONS DE VOYAGES, Maison de la Page qui tourne, 1992, page 11).

 

 

Et pourquoi pas une ou deux énigmes avec ça ?

 

UNE

Mon premier est extérieur ou précieux.

Mon deuxième réunit le concierge et l'artiste.

Mon tout, comme le moulin de la chanson, va trop vite !

 

DEUX

Mon premier est troisième.

Ma deuxième peut être une.

Mon tout est multiple et buvable...

 

TROIS

Mon premier est un principe égyptien.

Mon second défendait l'Angleterre ; c'est un sigle.

Mon tout peut contenir le précédent.

 

QUATRE

Mon premier trâine.

Mon deuxième nie.

Mon troisième finit en court.

Mon tout, pourtant, est bien clair.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

5 réaction(s)
  • Beau poème :)
    Yoann - 2018-05-25 06:52
  • Oui, c'est un joli poème. Je me suis surprise à compter les syllabes... Maintenant aux énigmes!!! ;o)

    M. Thériault - 2018-05-25 10:34
  • Merci!
    Richard - 2018-05-25 17:46
  • Ouf! On dirait que plus ça va, plus elles sont difficiles!
    Je me doute bien que ce n’est pas la bonne réponse, mais j’en essaie quand même une.
    Mon premier est extérieur ou précieux : Hors, Or, pour HOR
    Mon deuxième réunit le concierge et l'artiste : LOGE.
    Petit logement situé près de la porte d’entrée, habité par un concierge, un portier ou un gardien. Et bien sûr la loge réservée à l’artiste.
    Mon tout, comme le moulin de la chanson, va trop vite ! Je ne sais pas pour vous autres, mais moi je trouve que le temps passe vite…
    M. Thériault - 2018-05-26 11:59
  • Bravo, M. Thériault! C'est bien de l'horloge qu'il s'agit, et tes explications sont parfaites. qui résoudra les trois autres?
    Richard - 2018-05-27 06:55