Publicité

Le blogue de Richard Levesque

13 juillet 2017 - 13:32

Lâcher prise...

37 Commentaire(s)

Amis lecteurs, me permettrez-vous de prendre congé cette semaine? Je n'ai pas le tonus, et puis c'est la saison des vacances, et puis on nous annonce (pour une fois!) quatre ou cinq jours consécutifs de beau temps...

Bref, avec votre permission, cette semaine, je lâche prise. Je ne vous écris pas un conte nouveau, je ne vous invente pas de nouvelles énigmes, je n'ai pas de pensées profondes à partager. Je fais relâche.

Mais au fait, pourquoi ne prendriez-vous pas la relève? Dans ce blogue, vos commentaires sont souvent bien plus intéressants que mon texte. Alors je vous en prie, écrivez à ma place.  Partagez vos humeurs, vos trouvailles, vos réflexions, vos énigmes peut-être?

Moi je regarderai chaque jour, j'aurai pour une fois l'oeil du consommateur plutôt que le clavier du producteur, et je commenterai vos commentaires, tiens!

Ouf! Je me sens soulagé, déjà. Je me demande si je ne prendrai pas deux semaines plutôt qu'une, voire trois semaines... Au fait, ce blogue dans l'Info Dimanche a commencé en 2011. Après six ans, ai-je droit à trois semaines de vacances? Vous êtes mes patrons, lecteurs. À vous de me le dire...

Ah! J'oubliais. Il reste encore une énigme non résolue :

SIXIÈMEMENT

Si vous avez la sensation que mon premier est mon deuxième, il vous faut mon tout bien ajusté pour vous soulager.

RÉPONSE :

Dossier. Si vous avez la sensation que votre dos est scié, il vous faut un dossier bien ajusté pour vous soulager.

À vous le clavier, maintenant!

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

37 réaction(s)
  • Ben oui M. Lévesque, prenez-les vos 3 semaines de vacances! Quant à moi, vous avez ma bénédiction, même si j’avoue qu’on va s’ennuyer…. Vous les méritez.
    Je sais que ça ne doit pas être facile d’avoir des idées chaque semaine pour tenir un blogue aussi longtemps comme vous le faites.
    Si jamais j’ai une idée sur quelque chose qui peut intéresser, je repasserai…. En attendant,pensez à vous...
    M. Thériault - 2017-07-14 17:56
  • Je vous accorde qu'écrire chaque semaine doit être tout un défi! Des vacances c'est bien normal! Et je relève votre défi, mais je n'ai pas votre belle plume.

    Mon premier est interdit au moins de dix-huit ans,
    Mon deuxième, votre bouche peut l'être si vous voyez mon troisième.
    Mon tout est une activité d'été appréciée.

    P.S. Mes hémérocales ne sont pas encore en fleurs, surement une variété plus tardive.

    Bonne vacances!
    Lu-ne - 2017-07-14 18:51
  • Merci (une de mes) patronnes! Je reprends mon souffle... Je sais que ce ne sont pas les idées qui te manquent, par ailleurs...
    Richard - 2017-07-14 19:37
  • @Lu-Ne: merci pour ton énigme. Elle m'embête... Je n'ai pas d'idée! Quand tes hémérocales seront en fleurs, goûte quelques pétales: ça a une délicate saveur de melon.
    Richard - 2017-07-15 05:50
  • @Lu-Ne, je viens de trouver la réponse à ta charade... Mais je garde ça pour moi pendant quelques jours, en espérant que d'autres vont la trouver aussi. Elle est bonne!
    Richard - 2017-07-15 15:14
  • Bonjour, Je n'ai pas la prétention ni le désir de remplacer M.Lévesque, mais en vous lisant ce matin il m'est venu une idée de charade, je vous la communique donc.
    Mon premier, on lui impose de tout faire.
    Mon deuxième, est un ordre.
    Mon troisième, est à l'affiche au Moulin Rouge.
    Mon quatrième, est un adjectif démonstratif.
    Mon cinquième, indique que l'on a du plaisir.
    Mon sixième, peut être d'assaut.
    Mon tout est un souhait.
    Je crois que vous allez le trouver assez rapidement car je vous trouve très bon à découvrir celles de M.Lévesque. Je reviendrai vous donner la réponse plus tard.
    Denis
    Denis - 2017-07-16 09:05
  • J'ai aussi trouvé! Bravo, moi je n'ai aucune idée pour des énigmes.

    Bon été M. Levesque!

    PS. Les miennes ne sont pas fleuries non plus. Je crois qu'elles manquent de soleil mais je ne sais pas pourquoi compte tenu du bel été que nous avons eu jusqu'à maintenant...
    Annie - 2017-07-16 11:24
  • Merci Denis, très habile! Je ne dévoilerai pas la réponse (que je viens de trouver) avant quelques jours... Mais je pense que d'autres la trouveront avant...
    Richard - 2017-07-16 18:56
  • Bonnes vacances! Moi je suis tellement pris que je n'ai même plus le temps de lire les énoncés des énigmes et charades proposées ici... et puis je dois aussi publier quelque chose dans Infodimanche, mais seulement aux 15 jours ! ;)
    Yoann - 2017-07-17 08:00
  • En passant, bravo pour tes caricatures, Yoann! C'est de la belle ouvrage, comme disaient les Anciens...
    Richard - 2017-07-17 15:25
  • Bonjour à vous,
    Voici la réponse à mon énigme:

    Mon premier, on lui impose de tout faire. La Bonne è tout faire.
    Mon deuxième, est un ordre. Va.
    Mon troisième, est à l'affiche au Moulin Rouge. On danse le French Can Can donc le mot recherché était Can
    Mon quatrième, est un adjectif démonstratif. Ce
    Mon cinquième, indique que l'on a du plaisir. Le rire, on rit
    Mon sixième, peut être d'assaut. Un char d'assaut
    Mon tout est un souhait. Bonne vacance Richard.

    Merci de m'avoir lu.
    Denis
    Denis - 2017-07-20 07:32
  • La réponse à mon énigme est Bar-B-Q.
    Soyez prudents avec les vôtres, çela peut être une source d'incendie.

    Profitez de l'été!

    Lu-ne - 2017-07-20 10:11
  • @Denis et Lu-Ne: il faudra me croire sur parole, mais j'avais bien trouvé les réponses. Elles étaient bonnes, vos charades! Allez-vous nous en proposer d'autres, maintenant?
    Richard - 2017-07-20 17:05
  • Bonjour à vous, lecteurs de ce blogue,
    M.Lévesque, si c'est pour vous permettre de prendre une autre semaine de vacance, je veux bien soumettre à vos lecteurs deux petites énigmes pas trop difficile à trouver dont une contient un coté historique concernant la ville de Rivière-du-Loup.
    1)
    Mon premier n'est plus illégal.
    Mon deuxième est fredonné dans les arénas.
    Mon tout est fréquenté principalement l'été.
    2)
    Mon premier est un article espagnol.
    Mon deuxième se dit quand on monte en grade.
    Mon troisième est co-fondateur d'une école de Rivière-du-Loup.
    Mon tout attire l'attention cet été au Québec.

    Bonne lecture et je reviendrai dans quelques jours vous donner les réponses, ou encore confirmer que vous les avez trouvées.
    Denis

    Denis - 2017-07-21 09:00
  • @Denis: merci pour ces nouvelles énigmes. J'ai réponse à la première: sauf erreur, c'est MARINA... La mari(juana) n'est plus illégale, on chante "na, na, na..." et l'été est la saison des marinas...
    Pour ta deuxième, je donne ma langue au chat!
    Richard - 2017-07-21 18:10
  • Bonjour Richard,
    Oui, Marina est bien le mot recherché.
    Pour ce qui est de ma deuxième énigme, je vais te donner la réponse afin que tu passes de bel vacance sans aucun tracas.

    Mon premier est un article espagnol. El est un article espagnol
    Mon deuxième se dit quand on monte en grade. Il prend du GALON
    Mon troisième est co-fondateur d'une école de Rivière-du-Loup. Ici c'est le volet historique, Le Pavillon de L'Avenir que nous connaissons aujourd'hui existait déjà en 1941 sous l'appellation de Centre d'initiation artisanale de Rivière-du-Loup. M.Alcide Villemure en était professeur et fondateur et était assisté de Mrs.Léon Pelletier et Paul-Emile Bisson co-fondateur. Le mot recherché était LEON.
    Mon tout attire l'attention cet été au Québec. Il est arrêté à Rimouski la semaine dernière, il a passé au large de Rivière-du-Loup en début de semaine et il est maintenant au quai de Québec c'est le El Galéon réplique d'un bateaux du XVI siècle que l'on a pu voir dans le film Pirate des Caraibes.

    Je crois que vos lecteurs habituels prennent également leurs vacances en même temps que vous, mais si vous continuez les vôtre la semaine prochaine je reviendrai avec d'autres énigmes cela m'amuse. En terminant j'ai un article de journal sur mon bureau qui me donne une idée pour une énigme qui sera facile pour vous et qui vous rappellera quelqu'un que vous avez connu.
    Mon premier est essentiel pour le bébé.
    Mon deuxième est celui de mon enfance.
    Mon troisième est délicieux chaud.
    Mon quatrième est un des adjectifs de la devise olympique.
    Mon tout est un écrivain que vous avez connu et je crois même déjà édité.

    denis - 2017-07-22 09:00
  • Pas facile, tout ça, Denis... Pour ta nouvelle énigme, je pense à Robert Maltais. Le rôt serait essentiel au bébé, le ber pourrait être celui de ton enfance, le malt doit être bon chaud. Mais le tais... À moins que ce ne soit haie, mais alors ce serait une discipline olympique, pas un adjectif de la devise "altius, fortius, citius", soit "plus haut, plus fort, plus vite".
    Richard - 2017-07-22 17:19
  • Bonjour Richard,
    Vous êtes sur la bonne voie pour solutionner mon énigme. Etant donné que vous êtes en vacance, je vais vous aider dans votre réflexion. Un de mes indices se retrouvent sûrement Au Petit Gamin sur la rue Lafontaine et mon tout à été décoré de l'Ordre du Canada.
    Avec ça je crois bien que tu le trouveras sinon je reviens pour te donner la réponse.
    denis - 2017-07-23 08:55
  • Bonjour, Toujours pour permettre à Richard de poursuivre ses vacances, je vous soumet ce texte qui vous amusera certainement un peu. Bonne lecture.
    Extrait de : Le Monde Rural 59, L’almanach des Foyers Ruraux.
    J’ai tombé dernièrement dans une vente de garage sur un exemplaire du Monde rural de l’année 1959. Question de vérifier l’avancement de la médecine en matière de premiers soins, je vous partage les conseils donnés à cette époque.
    L’article commence par une mère qui se questionne à savoir , pourquoi lorsque Jean se coupe ou avale un sou noir, je suis prise de panique et ne sais que faire? L’auteur de l’article la rassure et lui dit qu’elle n’est pas la seule dans ce cas. C’est pourquoi il a décidé d’écrire cet article, résumant ainsi quelques situations de la vie courante qui permettrons aux mères de famille d’intervenir rapidement.
    Eraflures et coupures : Laver avec du savon et de l’eau chaude. Arrêtez le sang en pressant avec un coton stérile. S’il y a de l’inflamation, trempez le coton dans une solution saline pas trop forte. Appliquez un onguent antiseptique et couvrir d’un bandage.
    Les morsures d’animaux : Laver la plaie sous l’eau froide pendant cinq minutes. Couvrir avec du coton stérile. Consulter le médecin tout de suite et capturer l’animal sur le champ ( souvent c’est un chien ), il doit être en vie afin de vérifier s’il est porteur de la rage. La rage est fatale, mais une immunisation immédiate peut vous sauver la vie.
    Ampoules : Laver avec de l’eau et du savon sans crever l’ampoule, c’est bien important. Préparer une solution saline, ½ cuillérée de sel dans un verre d’eau, appliquer une compresse dans la solution et couvrir la plaie. Si des marques rouges apparaissent , appeler le docteur tout de suite..
    Furoncles – Clous : Ne jamais pincer un clou ou un bouton. Préparer une solution saline, ½ cuillérée de sel dans un verre d’eau, appliquer une compresse dans la solution et couvrir la plaie. Pas trop chaude l’eau, cela permettra d’apaiser la douleur et permettra au furoncle de couler.
    Quand le furoncle coulera essuyer immédiatement car cette matière infectieuse peut contaminer d’autres parties de la peau. Une hygiène personnelle très stricte est le meilleur moyen de prévenir les clous et furoncles.
    Hémorragie : Pour arrêter une hémorragie, il faut faire une pression. Presser avec plusieurs compresses stériles. Ne pas faire de tourniquets à moins d’une hémorragie grave. Il vaut mieux employer un pansement qui ne soit pas parfaitement propre que de ne pas exercer de pression. Le danger d’hémorragie est plus grand que le danger d’infection.
    Perte de connaissance : Si une personne dit qu’elle va perdre connaissance, elle doit se coucher ou planter sa tête entre ses genoux. Détacher tout vêtement et lui donner de l’air. Tenir des sels ou de l’amoniaque sous son nez ou tout simplement lui arroser la figure avec de l’eau. A son réveil , voir à ce qu’elle demeure couché pendant 15 minutes.
    Corps étranger dans l’oreille : Si c’est un insecte. Une lumière de lampe de poche attirera l’insecte hors de l’oreille. Si ce truc ne réussit pas , une ou deux gouttes d’huile minérale chaude , tuera l’insecte. Ne pas utiliser de broche à cheveux ou tout autres objets métalliques. Il faut prévenir le médecin pour la suite.
    Corps étranger dans la gorge : Si une personne tousse ou qu’elle se penche, tête en bas ou qu’elle se couche à plat ventre, c’est qu’elle s’étouffe. Lui appliquer une bonne tape dans le milieu du dos. Si c’est un bébé, le tenir tête en bas par les pieds en lui donnant une tape dans le dos. Si l’objet ne sort pas, amener le patient à l’hôpital.

    J’espère que vous vous êtes amusés en lisant ces conseils de secouristes.
    Denis



    Denis - 2017-07-23 11:08
  • @Denis: je pense que la réponse est Robert Michaud. Une miche au Pain Gamin, haut dans la devise olympique... J'ai en effet bien connu l'abbé Robert, qui a été mon voisin pendant plus de 15 ans (au moins 15 étés) et j'ai animé le lancement de quelques-uns de ses livres, mais je ne l'ai pas édité.
    Richard - 2017-07-23 17:51
  • Bravo, oui c'est bien Robert Michaud. Je savais que tu trouverais avec les derniers indices.
    Je reviens bientôt.
    Denis
    Denis - 2017-07-24 07:38
  • Bonjour,
    Voici quelques réponses loufoques reçues par les assureurs.
    C'est l'été, il n'y a rien de sérieux.
    Bonne lecture.
    Denis

    • Je vous écris comme suite à votre lettre où vous me dites que je suis responsable pour la priorité, mais je connais la loi. Quand il y a un croisement entre deux routes dont l'une ne traverse pas l'autre, celle qui est la plus petite doit s'arrêter la première. Donc il n'y a pas de priorité qui tienne. C'est la loi qui est la plus forte. Vous seriez bien aimable de réviser vos conclusions pour me remettre dans le droit chemin. Que j’ai jamais quitté en passant.
    C'est la troisième lettre que je vous envoie et qui me revient avec la mention n'habite pas à l'adresse indiquée. Je suppose que vous avez changé votre agence de place. Dans ce cas, veuillez me le faire savoir en répondant à ma quatrième lettre.

    • La foudre est tombée sur le hangar et a endommagé la toiture. Depuis notre mariage, c'est le deuxième coup de foudre que nous subissons

    • Je vous serais obligé de m'adresser le courrier concernant mon accident à un de mes amis M..., car pour la passagère blessée, ma femme n'est pas au courant et il vaut mieux pas. Je compte sur votre compréhension pour ne pas déshonorer un honnête père de famille

    • Mon assureur m'avait téléphoné pour me dire qu'il m'envoyait un avenant. Le lendemain, j'ai reçu la visite d'un inspecteur de la compagnie, pas avenant du tout.

    Si j'ai reconnu ma responsabilité sur-le-champ, c'est que ce monsieur doit mesurer dans les 2 mètres et peser 100 kg: je n'avais donc aucune chance de lui faire entendre raison malgré mon évidente supériorité intellectuelle.

    A votre avis, est-il préférable d'acheter un chien méchant qui risquera de mordre les gens mais protègera votre maison contre les voleurs ou de garder mon vieux toutou. Je vous pose la question parce que de toutes façons, c'est vous qui paierez les pots cassés, soit en indemnisant les blessés, soit en remboursant les objets volés

    Je vais prêter ma voiture à quelqu'un qui ne sait pas trop s'en servir, mais avant pouvez-vous me confirmer que vous paierez les pots cassés pour les accidents qu'il ne manquera pas de provoquer

    Je vis maternellement avec ma concubine
    En réponse à votre requête, les dents du devant vont très bien, mais les dents de mon derrière me font très mal.

    Mes dents sont tellement mauvaises que je peux mâcher que du potage.
    Je suis devenue veuve après le décès de mon mari.

    Depuis que le médecin a dit à mon mari de prendre la courtisane, il va mieux

    L'accouchement était particulièrement difficile, il a fallu frayer un passage au chasse neige.


    denis - 2017-07-26 09:27
  • @Denis: Guch! Quand on parle de "perles" du domaine de l'assurance...Bravo pour vos énigmes et votre remplacement de M. Levesque pendant ses vacances.
    Annie - 2017-07-27 15:51
  • @Lune, je ne l’avais pas trouvé ton énigme. Si tu en as d’autres… Dans la première énigme de Denis, c’est le « can » que je ne pouvais pas expliquer…. Et j’ai bien ri sur le Monde rural de l’année 59, en particulier comment réagir via la morsure du chien et la tape dans le dos pour l’étouffement. Merci d’avoir partagé. .. Y en a d’autres?
    Moi, je vous envoie 2 textes d’un tout autre genre que vous connaissez peut-être. D’auteurs inconnus.
    Il était une fois, au pays des mille
    et une nuits, un roi très critiqué pour
    ses actes de guerre. Une fois qu'il avait
    fait prisonniers tous ses ennemis, il les
    conviait dans une grande salle.

    Le roi criait :

    - je vais vous donner une dernière
    chance. Regardez tous à droite.

    Tous tournaient la tête vers une rangée
    de soldats armés d'arcs et de flèches,
    prêts à leur tirer dessus.

    - Maintenant, disait le roi, regardez
    tous à gauche.

    Dans cette direction, les prisonniers
    pouvaient apercevoir une gigantesque
    porte noire d'aspect dantesque
    incrustée de crânes humains sanguinolents,
    de mains décharnées, de morceaux de cadavre
    en putréfaction. Une porte d'aspect infernal...
    qui les faisait frissonner d'horreur.

    Le roi se positionnait au centre de
    la salle.

    - Écoutez-moi tous. Que désirez-vous
    le plus ? Mourir transpercés par
    les flèches de mes archers ou bien
    tenter votre chance et passer le seuil
    de la porte noire ? Décidez-vous,
    je respecterai le choix de votre libre
    arbitre...

    Tous les prisonniers adoptaient le
    même comportement : au moment de se
    décider, ils approchaient de la porte
    géante, lui jetait un regard tourmenté
    et se prononçaient en tremblant :

    - Nous préférons mourir sous tes flèches !

    Aucun d'entre eux n'osait ouvrir la
    porte, imaginant quel insoutenable
    destin il trouverait là derrière.

    Mais un jour, la guerre fut terminée.
    Et un soldat qui faisait partie
    autrefois du peloton d'exécution des
    archers, osa interroger le roi :

    - Tu sais, grand roi, je me suis
    toujours demandé ce qu'il y avait
    derrière la porte noire.

    Le roi répondit :

    - Tu te souviens que je donnais le choix
    aux prisonniers ? Ils pouvaient pousser
    la porte ou opter pour une mort certaine.
    Eh bien, toi, vas ouvrir la porte noire !

    Le soldat, frémissant, s'exécuta et
    la porte tourna sur ses énormes gonds
    grinçants. Un pur rayon soleil balaya
    le sol dallé. Alors le soldat ouvrit
    la porte en grand. La lumière inonda
    la salle. Elle provenait d'un paysage
    verdoyant. Le soldat vit un chemin
    qui montait au milieu des arbres.
    Et il comprit : ce chemin, c'était
    celui de la liberté !

    "Le courage est la résistance à la
    peur : la maîtresse et non l'absence de
    la peur." ~ Mark Twain

    *****
    Le seul survivant d'un naufrage a été
    emporté par les vagues sur une petite
    île déserte.

    Seul, découragé, il prie tous les
    jours pour que quelqu'un vienne le
    sauver.

    Mais l'horizon n'est qu'une ligne
    bleue, désespérément bleue...

    Pour ne pas mourir de faim, l'homme
    chasse. Pour se mettre à l'abri, il décide
    de construire une méchante hutte à l'aide
    de longues feuilles de bananiers
    séchées.

    Après une semaine de travail assidu,
    son abri de fortune tient à peu près
    debout.

    Fier de son ouvrage, il part à la
    chasse, mais à la mi-journée, un orage
    effroyable le surprend et il revient en
    courant vers sa hutte.

    Trop tard ! Elle a pris la foudre et
    le feu la consume...

    À genoux sur la plage, l'homme hurle
    sa détresse : « Mon Dieu, comment
    peux-tu me faire ça ? » Puis, anéanti
    par la fatigue et la colère, il
    s'endort sur le sable.

    Très tôt, le lendemain matin, il est
    réveillé par un bruit sourd... un moteur...
    Il bondit sur ses jambes : un cargo
    approche de son île ! Ça y est, il est
    sauvé! Une fois sur le bateau, le
    capitaine lui rend visite dans sa
    cabine. Alors le naufragé lui demande :

    - Comment saviez-vous que je me
    trouvais ici ?
    - Nous avons vu votre signal de
    fumée.
    M. Thériault - 2017-07-27 17:02
  • Je n'ai pas le goût de revenir de vacances: vos textes sont bien trop intéressants...
    Richard - 2017-07-27 19:09
  • Tiens, j’ai le goût de m’essayer aussi pour les charades. J’espère qu’il n’y a pas d’erreur(s).
    (1)
    Mon premier est un navigateur et skipper français
    Ma deuxième est un objet muni d’une lame dentelée
    La fin de ma troisième appartient au roi
    Mon quatrième a de la vigueur
    On peut se fier à mon tout
    (2)
    Mon premier est bon ou mal, c’est selon
    Ma deuxième se déplace en ligne droite
    Mon troisième est une petite constellation
    Mon quatrième est un gaz
    Mon tout prend avantage sur quelqu’un
    M. Thériault - 2017-07-28 13:11
  • À l'aide, Annie, Lu-Ne, Denis, Hélène, Gilles et tous les autres... Pour la première énigme de M. Thériault, je ne vois que "scie", don si pour la deuxième syllabe. Pour la 2, je vois... Bon an mal an? Puis rail? Train? Té? Ensuite, peut-être "ourse", la petite constellation... Vous voyez quelque chose, quelqu'un?
    Richard - 2017-07-29 19:32
  • Bonjour,
    M. Thériault ne nous la donne pas facile!!!
    Pour la première énigme, La fin de mon troisième... j'ai pensé à ROYAUME, mon quatrième tout simplement VIGOUREUX.
    Pour la deuxième énigme, se déplace en ligne droite, PARALLÈLE
    Je ne sais pas si ce sera aidant , mais je vous partage mes réflexionsé
    Denis
    denis - 2017-07-30 09:00
  • @Richard et tous : Je ne pensais pas qu’elles étaient si difficiles…
    @Richard : Vous ne voyez que scie pour la deuxième syllabe? Normal. C’est bon, de même que votre an pour bon an mal an. Votre constellation, non, mais c’est aussi le nom d’un animal. Pour MA deuxième, falloir trouver autre chose. ..Et pour la première, je vous dirais que les initiales de son prénom son J.P.
    @Denis, c’est la fin de « ma » troisième et ce qui se déplace en ligne droite est « ma » deuxième.
    M. Thériault - 2017-07-30 09:54
  • Dictionnaire. Jean-Pierre Dick, scie, on pour li-on, nerf.
    Ouf!
    Richard - 2017-07-30 14:23
  • Bon, voilà. Bravo M. Lévesque. Comme vous nous le dites souvent, faut être persévérant. ;o))
    Maintenant reste la plus facile…. ;o))
    M. Thériault - 2017-07-30 16:51
  • M.Thériault, la réponse à votre deuxième énigme Est-ce AMBITIONNÉ ?
    an, bissectrice, lion, néon.

    Denis
    Denis - 2017-07-31 21:05
  • @Denis: Non, désolée...
    M. Thériault - 2017-08-01 07:45
  • entourloupette
    --an...comme déjà trouvé
    --tour..pièce jeu d'échecs
    --loup.. constellation
    --pet...gaz humain "ça sent pas très bon"...😕
    Ghislaine T. - 2017-08-01 19:01
  • Bravo Ghislaine! Je suis sûr que c'est la bonne réponse.
    Je vous reviens demain...
    Richard - 2017-08-02 05:49
  • @Ghislaine T.: Ben oui, c'est la bonne réponse! Bravo! La tour du jeu d'échecs, c'était pas facile... fallait y penser. Pas de commentaires pour le gaz. ;o)
    M. Thériault - 2017-08-02 07:08
  • Bravo Ghislaine, ce n'était pas évident!!
    Denis
    Denis - 2017-08-02 22:09