Publicité

Le blogue de Richard Levesque

6 juillet 2017 - 04:48

Passer à la télé

10 Commentaire(s)

Hier (jusqu'au milieu des années 1960, disons) les gens passaient à la télé parce qu'ils étaient des vedettes, des sommités, des modèles.  Aujourd'hui, des gens sont des vedettes parce qu'ils passent à la télé.

Prenez un écrivain médiocre, un chanteur qui fausse, un « sculpteur » qui sacre comme un charretier, donnez-leur un quart d'heure à la télé et le lendemain les gens les reconnaissent dans la rue et leurs ventes explosent - surtout si les réseaux sociaux font ce qu'ils savent le mieux faire : relayer la vulgarité et la médiocrité, les multiplier à l'infini.

Sinon, comment expliquer des « carrières » comme celles de...  mais je ne cite pas de noms, je vous laisse établir votre propre « palmarès ».

Vous me direz que ces gens, il a bien fallu que quelqu'un les remarque, pour qu'on les invite à la télé. C'est vrai. Mais on les a remarqués pourquoi? Pour la qualité de leur style, de leur voix, de leurs œuvres, ou bien pour leur langage ordurier, leurs provocations primitives ou la manière dont ils ou elles se déshabillent en ayant l'air de s'habiller?

Vous me direz que, Dieu merci, il y a quand même de vrais talents qui « passent à la télé ». C'est vrai. Mais souvent, malheureusement, ce n'est pas pour leur talent qu'ils arrivent au petit écran (et aux réseaux sociaux!)...

Tout cela ne date pas d'hier.

Prenez Michel Tremblay : il ne manque certes pas de talent!  Mais en 1965 ou 1966, était-ce pour son talent qu'on l'invitait aux « talk-show » du moment?  N'était-ce pas plutôt parce qu'il portait des robes longues, affichait (l'un des premiers) son homosexualité et scandalisait par le langage de ses Belles-Soeurs? Son talent est peut-être égal, mais il n'est pas supérieur à celui d'un Marcel Dubé, par exemple.

Prenez Robert Charlebois.  Il ne manque certes pas de talent! Mais s'il n'avait pas eu les cheveux en voyage de foin, s'il n'avait pas appelé son spectacle « Ostidshow » et s'il n'avait pas semé quelques « Christ » dans Lindberg, aurait-il eu tant de visibilité médiatique? Le talent de Charlebois est indéniable, mais il n'est pas supérieur à celui de Félix Leclerc...

Et pour un Tremblay, pour un Charlebois, combien de médiocres sont devenus des « vedettes » (heureusement éphémères) remplissant les pages des magazines à potins et les ondes des chaînes télé?

P.S.  Le site suivant vous énumère 234 « vedettes » de la chanson québécoise des années 1970.  Combien ont marqué votre mémoire?

http://vedettes70.retrojeunesse60.com/chanteurs.quebecois.htm

P.P.S.

Deux de mes énigmes de la semaine dernière n'ont pas encore été résolues. Elles ne sont pas faciles, j'en conviens... Mais je connais vos capacités, brillants lecteurs. Alors plutôt que de vous donner les solutions, je vous redonne ces deux problèmes :

CINQUIÈMEMENT

Il ne faut pas se fier à mon tout, qui commence par un leurre et finit moisi.

SIXIÈMEMENT

Si vous avez la sensation que mon premier est mon deuxième, il vous faut mon tout bien ajusté pour vous soulager.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

10 réaction(s)
  • Bon, je m'essaie mais j'ai peu d'espoir:

    CINQUIÈMEMENT
    Il ne faut pas se fier à mon tout: véreux
    qui commence par un leurre: un ver (de terre)
    et finit moisi: un oeuf
    Annie - 2017-07-07 11:10
  • Non, Annie, ce n'est pas "véreux". Disons (c'est un indice...) que c'est plus simple que ça... Un autre essai?
    Richard - 2017-07-07 14:07
  • Tiens, je viens de les compter. Sur cette longue liste, j’ai souvenir d’une cinquantaine, donc un peu plus du quart. C’est vraiment pas beaucoup.
    Et le souvenir qui m’est venu en tête, c’est notre Charlebois qui avait les cheveux ras et la barbe rasée d’un côté alors que de l’autre sa tignasse habituelle et une grosse barbe de l’autre. On se demandait : « Cé qui s’ti là? ». Chose certaine, il avait trouvé aussi le moyen de se faire remarquer. D’autres doivent s’en souvenir aussi….
    Et pour la cinquième, je pense bien avoir trouvé,
    Il ne faut pas se fier à mon tout, qui commence par un leurre et finit moisi.
    Le leurre : Un appât
    Finit moisi : Rance
    Il ne faut pas se fier à mon tout : Aux apparences.
    Pour la sixième, on peut-ti savoir si ça s’adresse autant à un homme qu’à une femme? Vous savez, j’ai un p’tit faible pour vos indices… ;o))
    M. Thériault - 2017-07-08 17:48
  • Bravo, M. Thériault, tu as bien résolu la cinqième. Elle avait l'air difficile? Il ne faut pas se fier aux apparences...
    Richard - 2017-07-09 05:44
  • J'oubliais: la sixième s'adresse autant aux hommes qu'aux femmes, effectivement. Pas de sexisme, SVP...
    Richard - 2017-07-09 05:50
  • Bon ben là, je vais avoir du cran, mais c’est plus fort que moi. Faut que j’en aie le cœur net. Vous pouvez bien rire, tous, si ça vous chante, c’est encore mieux. Moi-même… Mais, je suis en train de me demander si ce n’était pas une blague cette énigme, ça se pourrait peut-être…. Y a toujours eu de la place pour l’humour sur ce blogue. ;o)
    Si vous avez la sensation que mon premier est mon deuxième, il vous faut mon tout bien ajusté pour vous soulager. Postérieur : Qui a lieu après. Qui est derrière. Donc, on peut avoir l’impression que le premier est le deuxième. Et s’il est bien ajusté, eh bien oui, on peut se soulager. Ouf.
    Bon, voilà, c’était mon essai pour la sixième. Alors M. Lévesque, vous pensez quoi de ma super analyse? lol
    M. Thériault - 2017-07-09 17:46
  • J'en pense... Bien des choses, mais surtout que ce n'est pas la bonne réponse. Toutefois je crois que tu es sur la bonne voie. Monte un peu...
    Richard - 2017-07-09 20:36
  • "Hier (...), les gens passaient à la télé parce qu'ils étaient des vedettes (...). Aujourd'hui, des gens sont des vedettes parce qu'ils passent à la télé."
    Tout est dit. J'ajouterais même que parfois, on dirait qu'il faut être complètement dénué du moindre talent et de la moindre intelligence pour être une vedette, aujourd'hui. Il n'y a qu'à voir le contenu des télé-réalités...
    Yoann - 2017-07-11 14:27
  • Pour l'énigme SIXIÈMEMENT: La réponse serait-elle COU, par le plus grand des hasards? Vous dites à Mme Thériault qu'elle doit monter un peu et si je suis son raisonnement, ça me semble plausible.
    Annie - 2017-07-12 07:49
  • Non Annie, pas COU... La réponse demain, promis! Mais que ça ne vous empêche pas de chercher d'ici-là...
    Richard - 2017-07-12 12:14