Publicité

Le blogue de Richard Levesque

27 avril 2017 - 05:14

Histoire de golf

10 Commentaire(s)

La saison de golf va commencer bientôt.  Je ne résiste pas au plaisir de vous présenter cette petite histoire que m'a racontée mon ami René il y a plusieurs années :

Histoire de golf

Samedi matin. Bob s'apprête à commencer sa partie de golf lorsqu'il réalise qu'il a oublié de dire a sa femme que le gars qui répare la machine à coudre sera là vers midi.

Alors Bob retourne au « Club House » et il appelle à la maison.

 « Allô,  de répondre une voix de petite fille.
 —Bonjour ma chérie, c'est Papa,  dit Bob.  Est-ce que maman est près du téléphone?
  —Non, Papa. Elle est en haut dans la chambre avec oncle François. »
 
Après une brève pause, Bob dit:
« Mais tu n'as pas d'oncle qui s'appelle François, chérie!
 —Ben oui, papa, et il est en haut avec Maman!
 —Ok! Voici ce que j'aimerais que tu fasses. Dépose le téléphone, cours en haut, cogne à la porte de Maman et Oncle François et dis-leur que l'auto  de papa vient juste de se stationner dans notre entrée, en avant de la maison!
 —Ok Papa! »

 Quelques minutes plus tard, la petite fille revient au téléphone :
 « J'ai fait ce que tu m'as demandé, Papa!
 —Et qu'est-il arrivé ?
 —Bien, Maman est sortie du lit comme une fusée, sans s'habiller, et elle a  couru partout en criant comme une folle; puis, elle s'est « enfargée » dans le tapis et a déboulé toutes les marches et maintenant elle est inconsciente par terre.
 —Mon Dieu! Et Oncle François, lui?
 —Oncle François est sorti du lit comme une fusée, sans s'habiller, et  a  couru partout en criant comme un fou lui aussi.  Il a eu tellement peur qu'il  a sauté par la fenêtre dans la piscine. Il doit avoir oublié qu'on l'avait  fait vider complètement pour la nettoyer.  Il est lui aussi inconscient, dans le fond de la piscine… Mais lui, Papa, il saigne! »
 
Après une longue pause, Bob dit:

« Piscine? Quelle piscine? Nous n'avons pas de piscine! Suis-je bien au 817-4231 ? »

Aie! Aie! Aie! Aie! Aie!…

***

Bon, il vous faudrait bien une ou deux énigmes, après ça, non?  Essayons celles-ci :

DÉBUT
Mon premier n'a pas de doute.
Ma deuxième peut aussi bien se dire d'une mode que d'un métro...
Ma troisième, quand elle est dernière, est bien triste ou bien à jour.
Avec mon tout on indique ce qui est important.

MILIEU
Mon premier est imbécile.  On ne peut retenir mon deuxième, qui finit toujours par nous faire ma troisième.  Quant à mon quatrième, qu'il soit fleuve ou organe, il est vital!  Mon tout ne saurait être ni avant moi, ni après.

FIN
Mon premier lui appartient, mon deuxième est couché, peut-être sur ou dans mon troisième.  Mon tout arrive juste avant l'hiver.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

10 réaction(s)
  • Une faute dans ma première phrase... "cette petite histoire que m'a racontée mon ami René", avec un "e" à "racontée"... Mes excuses!
    Richard - 2017-04-27 08:08
  • Bonjour!
    Je crois avoir trouvé la réponse de ''FIN''.
    Le premier serait ''Sa'', le deuxième ''Git'' et le troisième ''Taire'' (sur terre ou dentaire). Le tout serait il Sagittaire?
    C'est toujours un plaisir de vous lire!
    Lu-ne
    Lu-ne - 2017-04-27 13:21
  • Bravo Lu-ne! Toujours aussi perspicace...
    Richard - 2017-04-27 19:32
  • Pour celle du début j'irais avec:
    Mon premier n'a pas de doute : sur
    Ma deuxième peut aussi bien se dire d'une mode que d'un métro :ligne
    Ma troisième, quand elle est dernière, est bien triste ou bien à jour : dernière heure du condamné ou l'heure de l'horloge
    Avec mon tout on indique ce qui est important : surligneur

    M. Thériault - 2017-04-28 12:20
  • sûr ;o) J'étais trop pressée...
    M. Thériault - 2017-04-28 12:23
  • Milieu :
    Mon premier est imbécile : Con
    On ne peut retenir mon deuxième, qui finit toujours par nous faire ma troisième : le temps qui finit toujours par nous faire la peau? ;o)
    Quant à mon quatrième, qu'il soit fleuve ou organe, il est vital : Rhin, rein
    Mon tout ne saurait être ni avant moi, ni après : Contemporain
    M. Thériault - 2017-04-28 12:51
  • Bon, me voilà lessivé. Mes charades étaient-elles si faciles? Je ne pense pas. C'est que vous êtes trop fort(e)s...
    Richard - 2017-04-28 18:00
  • Je vous soumets ceci: ce qui est en tête m'appartient. Si on ajoute gaiement le cou on trouve une femme. Si on ajoute encore en restant dans le vague, on trouve une autre femme, de bien moins bonne réputation. Et si en plus tout ça est bien propre, on finit avec un pantin. Pouvez-vous décoder tout ça?
    Richard - 2017-05-01 05:56
  • Je tente une explication:
    Ma (cela m'appartient) + Ri (gaiement) = Marie (femme)
    MaRie + On (une autre femme) = Marion
    Marion + nette ( tout ça est propre) = Marionnette (pantin)
    Lu-ne - 2017-05-02 15:24
  • Encore bravo, Lu-ne! Je me demandais si celle-là allait durer jusqu'à demain... Mais non. Vous êtes très forts.
    Richard - 2017-05-02 20:12