Publicité

Le blogue de Richard Levesque

1 décembre 2016 - 05:48

Rapport d’un extraterrestre

4 Commentaire(s)

PRÉLIMINAIRE :  j’ai survolé la planète bleue pendant quelques unités temporelles, comme le Conseil m’en avait assigné la mission.

PREMIÈRE IMPRESSION : cette planète est une véritable catastrophe.  Elle avait pourtant un bon potentiel, mais certains animaux qui l’habitent l’ont dégradée d’une manière que j’estime irréversible.

PRINCIPALES QUALITÉS :  la planète bleue possédait des réserves d’eau, d’air, de minéraux, de végétaux et un climat qui auraient pu permettre à une race intelligente d’y vivre en harmonie pendant des millénaires d’unités temporelles.

QUELQUES OBSTACLES MINEURS :  des variations incontrôlées de température, des vents, des précipitations pouvaient causer des désagréments passagers dont les cicatrices, pendant longtemps, se sont rapidement effacées.

OBSTACLE MAJEUR :  malgré la diversité animale, il semble qu’aucune race n’ait développé une intelligence suffisante pour assurer la santé générale de cette planète et le développement harmonieux de ses habitants de tous les règnes.  L’une des races animales, composée de bipèdes doués de la faculté de communication, aurait pu devenir digne de nous connaître, si son évolution avait été différente.  Malheureusement cette race, dès son apparition, a consacré une bonne part de ses progrès à la destruction.  Ainsi, au fur et à mesure qu’évoluaient ses apprentissages techniques, cette race s’est partagée selon des critères proprement incompréhensibles comme la couleur de la peau, le port ou non de pilosité au menton ou les fonctions mâles et femelles.  Très tôt, pour pallier leur ignorance, ils se sont inventé des dieux, et chaque dieu est devenu un prétexte à exclure ou même tuer les croyants des autres dieux.  Le malheur principal est que les humains (c’est ainsi qu’ils se nomment entre eux), s’ils n’ont jamais évolué sur le plan principal, ont quand même effectué des progrès étonnants sur les plans de la technique, de la méchanceté et de l’intolérance.

SITUATION ACTUELLE :  Ainsi, après avoir accaparé peu à peu (mais de plus en plus vite) toutes les ressources de leur planète, chaque groupe d’humains (je ne connais pas de mots pour désigner mieux les entités temporairement alliées qui se font et se défont au cours des unités temporelles), chaque groupe donc a voulu devenir le seul groupe.  Ainsi leur « science » a principalement tourné autour des moyens pour détruire les autres groupes.  Ce faisant, ils ont définitivement compromis l’avenir même de ce qui jadis était une belle petite planète.  Car selon mes observations, la planète bleue manquera bientôt d’eau, d’air, de minéraux et de végétaux.  De même la variété des autres animaux qui naguère vivaient dans l’air, dans l’eau ou sur la terre ferme s’amenuise très rapidement.

MA CONCLUSION :  la race des animaux qui s’appellent « humains » va tuer l’essentiel de la planète bleue à brève échéance.
En conséquence je recommande humblement au Conseil de faire porter ailleurs les observations de nos explorateurs.  

SIGNÉ :  …  (illisible).




Il restait une énigme non résolue la semaine dernière...  La voici, avec la solution :

Mon tout fait mon début, mon milieu fait rêver et ma fin ne sert qu’à ne rien dire.  Avec tout ça, j’ai intérêt à rester propre!
Je suis un métier.  Qui suis-je?

RÉPONSE :  Un cuisinier.  Mon tout (cuisinier) fait mon premier (il cuit), mon milieu fait rêver (si.  Avec des si, on peut refaire le monde...), et ma fin ne sert qu'à ne rien dire (nier).  

Il y avait aussi celle-ci:  


Qu’est-ce qui a le nez rouge, qui vole dans les airs, qui fait la joie des enfants –et qui n’est pas un renne?

On m'a proposé, vous vous en souvenez, quelques réponses fort pertinentes.  Voici quelles étaient les miennes :

    1)    Un cerf-volant rouge.
    2)    Un ballon rouge gonflé à l’hélium.
    3)    Une rose rouge emportée par le vent.
    4)    La bombe rouge d’un feu d’artifice.
    5)    Un clown acrobate volant.
    6)Guy Laliberté (avec son nez de clown) à bord de la navette spatiale.

Vous en auriez d'autres à nous suggérer ?  Avec votre imagination, il me semble qu'on pourrait atteindre facilement la douzaine !
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

4 réaction(s)
  • Pour votre énigme, je peux vous dire que vous m’avez eue par la consonance du « si » et du « zi ». Non, je n’aurais pas trouvé celle-là pas plus que celle des 2 faces de la porte… Alors bravo. Savez-vous, je me méfie en tabarnouche de la prochaine série….
    Et je peux vous dire que je l’aime beaucoup votre billet, c’est une belle réflexion. Notre pauvre petit paradis terrestre a pas mal pris le bord depuis le temps ;o) J’imagine très bien un ET débarqué par chez-nous, dans un petit village ou ailleurs, et repartir avec les mêmes conclusions, un gentil bien sûr, car il doit bien y en avoir des méchants, là aussi, qui eux profiteraient de la situation à nos dépens. Mais je pense quand même qu’on est en train de renverser un tant soit peu la vapeur.
    M. Thériault - 2016-12-01 17:40
  • Le rapport de l'extraterrestre est très réaliste!
    Val T-D - 2016-12-01 18:05
  • Merci M. Thériault et Val T-D pour les commentaires. Heureusement l'extraterrestre dont il est question n'est pas un lutin du Père Noël. On peut donc s'attendre à ce qu'un vent plus optimiste nous vienne bientôt du Pôle Nord...
    Richard - 2016-12-02 08:00
  • Le pere Noel bien sur
    Sand - 2016-12-28 17:39