Publicité

Jo-Annie se fait son cinéma , par

14 février 2018 - 10:37

Prank : Parfaitement imparfait

15 000$. Du travail. Beaucoup de volonté. Voilà ce qu’il aura fallu aux producteurs du film Prank pour le mettre au point.

Présenté vendredi soir dernier dans une salle presque comble du Cinéma Princesse, le film faisait partie de la programmation élaborée par le réalisateur Francis Leclerc en vue du Festival du film de Rivière-du-Loup Vues dans la tête de… Hétéroclite et diversifiée, la proposition du cinéaste avait de quoi ravir les cinéphiles de tous les horizons. Jonglant entre Pieds nus dans l’aube et Prank, c’est finalement le second choix qui a retenu mon attention; un grand besoin de rire l’a emporté sur la beauté du récit.

 

Pour lire la suite de la chronique, c'est ici

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: