Publicité
13 mars 2017 - 13:13 | Mis à jour : 13:58

Homme retrouvé sans vie à Saint-Antonin

Bernhard Wall mortellement écrasé par son véhicule

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Retrouvé ensanglanté et sans pouls par un camionneur au Grand Arrêt Irving de Saint-Antonin en matinée le 22 mars 2016 vers 5 h 15, Bernhard Wall, âgé de 57 ans et originaire de l’Ontario, est décédé des suites d’un polytraumatisme sévère, probablement causé par son propre véhicule, conclut la coroner Renée Roussel dans son rapport déposé le 13 mars.

L’accident se serait toutefois produit à basse vitesse à la halte routière de Saint-Philippe-de-Néri, possiblement à la suite d’une manœuvre de stationnement de sa camionnette qui trainait une roulotte de camping. Des témoins l’auraient vu s’y arrêter entre 20 h et 22 h la veille. Des marques correspondant au véhicule de M. Wall contre une glissière de bois ainsi que des traces de sang ont été retrouvées à cet endroit par les enquêteurs.  

Plus tard dans la soirée, d’autres témoins ont repéré le véhicule et sa roulotte vers 0 h 30 alors qu’il circulait à basse vitesse (entre 40 et 60 km/h) en freinant fréquemment sur la route 185 près de la station-service Irving. Un des témoins a dû le contourner parce qu’il s’était immobilisé directement sur la route, devant une des entrées de la station-service. Il s’est finalement stationné entre deux camions semi-remorques, où il a été retrouvé sans vie.

La coroner conclut qu’il s’agit d’un accident, et que l’alcool a probablement joué un rôle dans le décès de M. Wall.  «Pour une concentration résiduelle d’alcool de 55 mg/100 ml de sang au moment du décès, et s’il n’a pas bu pendant le trajet de Saint-Philippe à Saint-Antonin et ceci jusqu’à son décès, il est permis de croire que la concentration sanguine d’alcool pourrait avoir été de l’ordre de 85 à 152 mg/100 ml, alors qu’il se trouvait à Saint-Philippe-de-Néri. Ce niveau représente un état où les facultés sont au mieux considérées affaiblies», a-t-elle écrit dans son rapport.

Bernhard Wall, selon ces informations, outrepassait donc la limite d’alcool dans le sang légale pour pouvoir conduire un véhicule. La coroner a également souligné que M. Wall a fait preuve d’une grande témérité et d’une capacité physique «incroyable et hors du commun» en se rendant à Saint-Antonin en étant gravement blessé et intoxiqué par l’alcool.

Publicité

Commentez cet article