Publicité

Le blogue de Richard Levesque

24 mai 2013 - 15:41

HISTOIRES MYSTÉRIEUSES…

33 Commentaire(s)
Vos petites cellules grises sont-elles bien reposées après une semaine de congé?  En tout cas voici de quoi les activer un peu…

UNE HISTOIRE DE CAUCHEMAR

Voici une histoire tragique qui se passe en 1880, le jour de la « thanksgiving », dans un village de la Nouvelle-Angleterre.

Une jeune femme, mariée depuis à peine quelques mois, fit un terrible cauchemar.  Elle rêvait qu’elle était une dinde, la plus belle et la plus grasse du troupeau.  Le fermier et son fils lui couraient après, finissaient par l’attraper.  Puis le fermier la tenait fermement sur une bille de bois pendant que son fils levait une hache pour lui trancher la tête.  Or au moment où la hache allait s’abattre, le mari, dérangé par ses mouvements et ses grognements inarticulés, toucha la tête de sa jeune femme pour l’éveiller.  Le choc fut tel qu’elle en mourut instantanément.

Que pensez-vous de cette histoire?
____________________________________________________________________
UNE HISTOIRE DE MOT

Il existe un mot, dans la langue française, qui est composé de six lettres dont cinq voyelles.  Or quand on prononce ce mot, on n’entend aucune des lettres qui le composent.  Pouvez-vous me dire de quel mot il s’agit?

____________________________________________________________________

UNE HISTOIRE DE CHIFFRES

Les chiffres 2,5,7,9,11 et 100 ont tous un point commun, et ce point commun est le chiffre 4.

Ai-je raison?
____________________________________________________________________
UNE HISTOIRE DU FAR-WEST

Un après-midi chaud et sec, au saloon de Silver Creek.  Black Pete entre, pose son coude sur le comptoir et commence à se plaindre au barman.  Celui-ci, un certain Billy Joe, ne fait ni une ni deux :  il sort un revolver et le brague entre les deux yeux de Black Pete.  Pete sursaute, puis fait un large sourire, remercie chaleureusement le barman et paie une tournée générale.

Vous trouvez mon histoire étrange?  Elle est pourtant très logique.  Mais quelle est cette logique?

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

33 réaction(s)
  • Une erreur de ma part: il faut lire, dans l'histoire du Far West: "il sort un revolver et le braque" et non "brague". Toutes mes excuses!
    Richard - 2013-05-24 19:10
  • Ouf!!!! Nous ne sommes pas clears !!!
    Annie - 2013-05-24 19:39
  • Une histoire de mot:

    WAZO?
    Annie - 2013-05-25 07:49
  • Oui, pour la seconde, j'aurais dit "oiseau".
    Pour la première, je pense que c'est possible qu'une personne fragile du coeur fasse un cauchemar et, qu'en étant réveillée brutalement en meure. Toutefois, on n'aurait jamais pu savoir à quoi elle rêvait ! :)
    L'histoire de chiffres, oubliez ça, je suis tellement mauvais en maths que j'en deviens dyslexique des chiffres, je ne risque pas de trouver la solution !
    Enfin, pour la dernière, euh...effectivement, à la lecture je me suis dit "tiens ? Au Québec on dit "braguer" pour "braquer"?", mais finalement non ! C'était bel et bien une erreur ! Mais je ne la trouve ni logique, ni illogique, juste "plate", sauf votre respect !
    Yoann - 2013-05-25 11:48
  • Black Pete, pouvait-il avoir le hoquet?
    Annie - 2013-05-25 11:57
  • J'aime pas les chiffres, mais oui, vous avez raison. Ils ont le chiffre 4 en commun.

    On pourrait aussi ajouter le 8 dans la séquence si j'ai bien compris.
    M. Thériault - 2013-05-25 12:26
  • Mais bien sûr!!!!! 4...

    Merci Mme Thériault. Votre réponse a permis à la non visuelle que je suis d'y voir clair!!! Je me compliquais encore beaucoup trop la vie en tentant de trouver quelque chose d'autre alors que c'était tellement évident!
    Annie - 2013-05-25 13:09
  • @Yoann: la question d'Annie te montre-t-elle la logique de mon histoire (pas mal plate, j'en conviens!)?

    @tous: décidément, vous êtes forts (et fortes)! Ma femme me le dit toujours: ce n'est pas juste! Je suis seul et vous êtes légion...

    Mais je ne me décourage pas et j'ajoute une autre histoire (triste):

    Un homme et sa femme rencontrent ensemble leur médecin. Celui-ci a une excellente nouvelle pour l'épouse: elle est enceinte. Et une terrible nouvelle pour le mari: il ne lui reste que quelques jours à vivre. Le mari s'empresse donc d'appeler un notaire et rédige son testament en spécifiant ce qui suit: si sa femme accouche d'un garçon, ce fils héritera des deux tiers des biens de l'homme, et sa femme du tiers restant. Si par contre elle accouche d'une fille, l'épouse héritera des deux tiers et la fille d'un tiers. L'homme meurt comme prévu. Mais l'imprévu, c'est que quelques mois plus tard la femme accouche de jumeaux, un garçon et une fille.

    Comment l'héritage sera-t-il partagé?
    Richard - 2013-05-25 21:11
  • Ben faut dire que votre femme a raison.... et plus ça va avec la quantité de gens qui s'ajoute votre blogue, la légion risque de grossir.... Vraiment pas drôle pour vous! Mais l'important c'est qu'on s'y amuse...non?
    M. Thériault - 2013-05-25 21:23
  • Deux tiers pour le gars et le tiers pour la fille.

    Au diable la femme, elle n'a qu'à travailler pour vivre! Ce n'est pas ce que je pense, c'est ce qu'ils doivent se dire j'imagine car quand on donne plus à son fils qu'à sa femme, on ne pense pas qu'elle en vaille la peine...

    Une dernière chose a ajouter: ok on trouve les solutions mais moi, je n'aurais jamais l'imagination pour trouver toutes les énigmes, questions et histoires. Merci à vous M. Levesque de nous permettre de nous surpasser.
    Annie - 2013-05-25 22:15
  • Ah, Yohann, je ne sais pas si vous avez trouvé aussi pour les chiffres mais voici ce que j'ai compris suite à la réponse de Mme Thériault: chacun des chiffres listés a 4 lettres lorsqu'on l'écrit...
    Annie - 2013-05-25 22:19
  • Oups, j'ai fait une erreur en marquant le nom de Yoann. Désolée...
    Annie - 2013-05-25 22:31
  • @Annie : héhé ce ne sera pas la première fois que mon prénom aura été écorché, j'ai l'habitude, pas de problème ! Et merci pour la solution avec le chiffre 4, je n'ai pas pensé à mêler ces pauvres et gentilles lettres à ces odieux chiffres.
    @Richard : oui, ok (hoquet) j'ai compris :)
    Pour la dernière énigme, moi je suis pour l'égalité : un tiers chacun et on n'en parle plus !
    Yoann - 2013-05-26 09:24
  • Juste pour m’amuser… je vous dirais : «À l’amiable».


    Avec ses deux petits bébés encore dans les limbes , la maman n’aura aucune difficulté à leur passer ça sous le nez! Et hop! l’argent dans ses poches! ;o)
    M. Thériault - 2013-05-26 11:19
  • Il faut chercher encore... Jusqu'ici je ne vois rien qui respecte les volontés du défunt.
    Richard - 2013-05-26 12:30
  • OK d'abord...

    Comme elle accouche d'un garçon et d'une fille (donc le garçon en premier), j'opterais pour qu'il reçoive 2/3 et la mère 1/3. Rien pour la petite fille...

    Si ça marche comme dans la royauté, quand les reines accouchent de jumeaux, le 2e ne reçoit rien et ne sera pas le roi, juste le premier...

    Je tente le coup!
    Annie - 2013-05-26 12:49
  • Bon, c'est décidé: je ne vous engage pas comme notaires...
    Richard - 2013-05-26 20:38
  • On a au moins jusqu'à jeudi prochain pour trouver!
    Annie - 2013-05-26 22:23
  • Il y aurait bien une solution: diviser l'héritage en deux.

    Pour chaque moitié, les ratios respecteraient les volontés du défunt. Pour une demie, le notaire remettrait les deux tiers au fils et tiers à la mère et pour l'autre demie, il donnerait les deux tiers à la mère et tiers à la fille.

    Mais le problème est qu'en réel, ce ne serait pas conforme à ses volontés car les 2/3 de la moitié ne représentent pas les 2/3 du tout...

    A moins que... et si l'un des deux enfants était le fruit du péché et que le notaire soit le père! Soit, la mère était en début de grossesse lorsqu'elle s'est rendue chez le médecin mais son mari étant mourant, après son passage chez le notaire, afin de connaître ses dernières volontés, la femme aurait sauté la clôture avec le notaire et serait tombée enceinte (ça arrive, très rarement, mais on a vu des cas semblables d'une femme qui est tombée enceinte alors qu'elle l'était déjà mais il faut vraiment qu'elle en soit au tout début de sa grossesse) alors le problème de division de l'héritage ne se poserait pas puisque l'un des deux enfants ne serait pas celui du défunt! Et ça, on ne le saurait qu'à l'accouchement puisque l'un des jumeaux ne serait pas à terme!

    Bon c'est assez tiré par les cheveux j'en conviens!...

    Allez, faites-vous plaisir... c'est à votre tour M. Levesque!
    Annie - 2013-05-27 06:36
  • On n’aura pas la job de notaires…? Je pense que je vais survivre…. ;o)

    Les volontés du défunt… Oui, je suis d’accord avec vous, mais quand il a testé il ne savait pas tout. Il ignorait que sa femme aurait deux petits êtres à éduquer seule au lieu d’un seul. Et s’il avait su à ce moment-là que sa femme mettrait au monde des jumeaux, il n’aurait certainement pas rédigé son testament de cette façon, car d’après ce que le notaire devra faire, la chicane va être facile entre la jumelle et son frère. Je vous dis que la petite fille en vieillissant va trouver que son père ne tenait pas les femmes en très haute estime!

    Le notaire aurait dû être plus prévoyant et vigilant lorsqu’il a conseillé son client. Je ne suis pas certaine que le monsieur qui voit faire ça de l’autre bord va être si content que ça de voir comment ça se passe. Si c’était à refaire, pensez-vous qu’il testerait encore de cette façon?
    M. Thériault - 2013-05-27 11:19
  • Comme au moment de la rencontre avec le médecin il ne reste au mari que "quelques jours" à vivre, peut-être le notaire n'a pas eu le temps de rédiger le testament du monsieur suite à sa rencontre préliminaire, car ça prend quand même quelques jours après avoir rencontré son client pour rédiger le testament, ensuite, il faut fixer un autre rendez-vous pour la signature et enfin transmettre le testament aux différents registres pour qu'il soit reconnu notarié... mais si le monsieur n'a pas eu le temps de se rendre à ce deuxième rendez-vous et qu'il a juste rencontré le notaire qui a pris ses notes en vue de préparer le testament, le monsieur meurt donc ab intesta. Donc, la femme, comme elle n'a pas encore mis ses enfants au monde au moment de la mort de son mari, hérite de tout!
    Annie - 2013-05-27 19:38
  • Ah gosh!! Ab intestat... "t" oublié plus haut...
    Annie - 2013-05-27 21:02
  • Votre imagination m'enchantera toujours! Au fait, j'espère au moins que la fortune du feu était conséquente, qu'elle valait toutes vos cogitations.
    Richard - 2013-05-27 21:11
  • Bof! Savez-vous, je vous laisse jusqu’à jeudi, jour de votre anniversaire, pour nous révéler le tout…

    Je sens bien que le fils obtiendra plus que sa mère, et la mère plus que sa fille, mais les fractions…?

    Je vous laisse vous amuser avec! Ou à tous ceux qui vous lisent et qui aiment jouer avec les chiffres.
    M. Thériault - 2013-05-27 21:36
  • Si je comprends bien, on retourne plancher? Bon ... OK d'abord...

    Mme Thériault, on devrait tenter de trouver ensemble. C'est le seul moyen pour by passer M. Levesque et trouver... et qu'il arrête de rire dans sa barbe devant nos tentatives infructueuses...
    Annie - 2013-05-27 21:37
  • J'ai un flash:

    On est d'accord, on doit diviser l'héritage en 2 vu qu'il y a 2 enfants.

    Partant de là:

    2/3 divisé par 2 = 2/3 x 1/2 = 2/6 pour le fils
    1/3 + 2/3 (on a pas besoin de diviser, elle reçoit partie des 2 enfants) = 3/6 pour la mère mais je ne le réduis pas à sa plus simple mesure pour l'instant, on doit avoir un dénominateur commun (si je me rappelle bien c'est comme ça que ça s'appelle mais je n'en suis plus très sûre, mes leçons de maths sont très très loin!)
    1/3 divisé par 2 = 1/3 x 1/2 = 1/6 pour la fille

    On arrive à 6/6 dont l'entièreté de l'héritage mais comme je suis nulle en maths, je dirais que je me plante forcément et que vous allez continuer à rire à mes dépens alors je me replanche sur le problème en espérant trouver mieux!
    Annie - 2013-05-27 21:58
  • Ah mauzus, donc et non dont, au dernier paragraphe. Je crois que ma tête va éclater, je ferais mieux d'aller dormir là-dessus! A demain pour une autre tentative.
    Annie - 2013-05-27 21:59
  • Bon, à bien y repenser, je ne suis pas sûre du tout du total de la mère. Ça m'arrangeait que ça arrive comme ça mais les additions de fractions, ça remonte à bien des années. Ah zut!!!
    Annie - 2013-05-28 06:04
  • Il manque des commentaires. Est-ce que la réponse en faisait partie?
    Annie - 2013-05-29 18:25
  • Et après on se demande pourquoi on n’aime pas les chiffres! Je reste encore accrochée à mon ordre de priorité; je n’en démords pas, c’est ce qui semble le plus respecter les volontés écrites du défunt. L’homme voulait léguer les 2/3 de ses biens à son fils et le tiers à sa femme ou dans l’autre cas, les 2/3 à sa femme et l’autre tiers à sa fille. Donc, il est quand même possible que ce soit le 2/3 au fils et l’autre partie qui se trouve être la moitié de celle du fils, donc le 1/3 à la mère si on garde les proportions. Mais à ce moment-là, suivant cette logique, je pense que la fille devrait obtenir pour sa part, la moitié du 1/3 (ce qui donne 1/6), ce qui donnerait un tout de 1 et 1/6. Ça ne marche pas pantoute! Non, je rends les armes, je n’y vois pas clair du tout. J'attends aussi la fameuse réponse....
    M. Thériault - 2013-05-29 19:25
  • Hi, hi, hi, Mme Thériault. Au moins, moi, je ne sais pas si c'était bon mais j'arrivais à l'entièreté, pas 1/6 de plus... J'ai aussi hâte de voir la réponse et M. Levesque doit se frotter les mains en tabarouette!
    Annie - 2013-05-29 19:58
  • Penses-tu Annie, que je ne le sais pas qu'il doit se frotter les mains pis rire à se tordre? ;o) Grand bien lui fasse! Ça ne me dérange pas du tout si tu savais... Je le sais... mais c'est la dernière affaire qui m'est passé par la tête pis que je n'avais pas essayé. Je ne suis pas capable de d'abandonner complètement.. c'est plus fort que moi.! Vivement la réponse....la vraie. ;o)
    M. Thériault - 2013-05-29 20:36
  • Mme Thériault: Je vous comprends, je vis la même chose... tant que je n'ai pas vu la réponse, ça me trotte dans la tête, d'où les migraines des fois!
    Annie - 2013-05-30 08:28