Publicité

Le blogue de Richard Levesque

4 avril 2013 - 10:11

La période sale et le mort dans la vallée

31 Commentaire(s)
Rivière-du-Loup (et d’autres municipalités, sans doute!) est entrée dans sa période sale.  Quand on descend les rues principales, quand on marche aux abords des établissements de restauration rapide, on a l’impression de longer des dépotoirs.  Gobelets de café, millions de mégots de cigarettes, milliers de sacs en plastique, journaux effeuillés par le vent, publi-sacs répandus, bouteilles de bière cassées, gants dépareillés, objets innommables…  On dirait que tous les détritus de l’hiver, libérés par la neige fondue, se ramassent devant les devantures, sous les escaliers, au pied des arbustes, voire dans les hautes branches des grands arbres.

Parfois un commerçant a nettoyé le devant de son commerce, et alors, tout de suite, on a envie d’y entrer pour acheter quelque chose.  Il mérite bien qu’on l’encourage!



* * * * * * * *

Je sais que vous aimez bien les énigmes.  Saurez-vous résoudre celle-ci?

Une troupe de scouts parcourt la nature vierge d’une région montagneuse quand, dans une vallée verdoyante, le chef de patrouille bute soudain sur un cadavre.  Les scouts ont maintenant des cellulaires :  on appelle le 911, la police arrive, on lance l’enquête, on procède à l’autopsie.  Premières constatations :  le mort était là depuis plusieurs mois.  Il s’agit d’un homme dans la trentaine;  le corps ne porte aucune marque de blessure, et selon le légiste il jouissait d’une santé de fer.

Tout près du cadavre, on retrouve une arme à feu.  Il manque une balle dans le chargeur.  D’ailleurs la douille est retrouvée aussi.

Un jeune inspecteur, particulièrement brillant, déclare alors:

—C’est pourtant bien la balle tirée par cette arme qui est responsable de la mort de cet homme.

—Impossible, répond le légiste.  L’homme n’a pas reçu de balle, et comme je le disais dans mon rapport, son corps ne présente aucune trace de blessure.

Pourtant le jeune inspecteur a raison, et il va le prouver.

Pouvez-vous expliquer comment?

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

31 réaction(s)
  • Question macabre: est-ce que le corps était en état très avancé de décomposition? La balle aurait-elle pu ressortir pour cette raison?
    Annie - 2013-04-04 12:50
  • Non, le corps était en assez bon état. pas de trou de balle!
    Richard - 2013-04-04 20:40
  • D'acodac, je retourne à mes réflexions alors... Bonne journée!
    Annie - 2013-04-05 06:32
  • Bon. Premièrement, c'est une douille qui est retrouvée près du corps mais il manque une balle dans l'arme... Deuxièmement, on ne dit pas s'il s'agit d'un pistolet ou d'une carabine sauf qu'on parle d'une balle et non d'une cartouche...

    Câlibine! Vous en avez des tough! Je ne sais pas comment vous vous y prenez mais... vos énigmes me rendent totalement folle! Mon cerveau n'est pas fait pour ça...

    Se peut-il que la balle ait été empoisonnée et qu'il ait été contaminé lorsqu'il a mis les balles dans l'arme, pour peu que l'arme lui appartienne, bien sûr... Non, ça ne se tient pas car le meurtrier aurait ramassé la balle ET la douille une fois que le gars serait mort...
    Annie - 2013-04-05 07:44
  • C’est tellement intrigant que je ne peux pas résister…

    Cet homme dans la trentaine, était en super forme d’après le légiste. Je me demande ce qu’il faisait là avec son revolver dans la vallée et après quoi ou qui il a tiré. Le coup est parti, mais on ne sait pas si c’est vraiment lui qui a tiré.

    Mais la question que je me pose c’est, qui il est, mais SURTOUT comment il était vêtu. Était-ce un policier, un braconnier, un homme en fuite?

    Votre petit inspecteur que vous dites « si brillant » a une longueur d’avance sur nous, car il a pu observer à sa guise et en détails les lieux de la tragédie et le cadavre, lui! ;o)

    Dites, si on parvenait à trouver ce que l’homme faisait là avec son revolver, est-ce que ça nous aiderait à trouver la solution ou pas?
    M. Thériault - 2013-04-05 11:07
  • Il est mort depuis plusieurs mois, certainement pendant l'hiver...

    Peut-être était-il un meurtrier, il a échappé la douille dans la neige, a voulu la récupérer et est mort de froid à trop la chercher...?
    Annie - 2013-04-05 12:26
  • Ce n'est pas encore la bonne réponse!

    Mais j'apprécie à leur juste valeur vos efforts, mesdames...
    Richard - 2013-04-05 20:41
  • C'est peut-être un gars de plein air pour être si pétant de santé. Un skieur solitaire qui aurait fait une sortie de piste mortelle, un alpiniste qui serait tombé au bas de la montagne sans qu’on lui porte secours ou bien un raquetteur qui serait resté enlisé dans la neige avant une tempête?

    Reste à trouver ce qu’il faisait avec son gun…?
    M. Thériault - 2013-04-06 20:01
  • Est-il possible qu'il ait fait une réaction au plomb et qu'il y ait succombé? Mais dans ce cas, où est la balle? Elle n'a toujours pas disparu?
    Annie - 2013-04-06 21:38
  • Votre imaginations m'enchante... Mais non, vous ne l'avez pas encore!
    Richard - 2013-04-07 14:17
  • Oups! On enlève le " s" à la fin du mot "imaginations"... Mes excuses!
    Richard - 2013-04-07 14:19
  • Je n’ai pas la solution (elle est vraiment tordue celle-là..!!! ) mais je vais quand même vous dire pourquoi je reste accrochée à mon histoire de revolver et pourquoi j’accorde autant d’importance à ce qu’il est advenu de la balle.

    Il y a 2 trucs que je trouve importants comme information dans l’énigme qui font voir les choses autrement.

    -----« C’est pourtant bien la balle tirée par cette arme qui est responsable de la mort de cet homme. »

    Il a bien dit la balle « tirée ».

    Est-ce bien lui qui a tiré, a-t-il des traces de poudre sur les mains, sur ses gants?

    -----Et deuxièmement, « le jeune inspecteur a raison, et il va le prouver »

    Je m’arrache les cheveux à essayer de comprendre comment il peut « prouver » une telle affirmation s’il n’a pas retrouvé la balle en question… Me semble que pour prouver quelque chose, il faut le démontrer hors de tout doute…non?

    À moins que la balle ait été retrouvée à quelque endroit par le jeune inspecteur (sans dire où bien sûr) si c'est le cas, serait-il possible de le savoir?
    M. Thériault - 2013-04-07 15:46
  • Savoir si des balles biodégradables, ça existe, on pourrait avoir une piste de solution. Il n'a pas de plaies je le conçois, mais si ça existait, il aurait pu se suicider en se tirant dans la bouche, il n'aurait pas de marques. Mais je n'ai jamais entendu parler de ça alors bon... j'essaie de trouver autre chose!

    Un petit indice nous aiderait, Mme Thériault et moi, vous savez...
    Annie - 2013-04-07 16:07
  • Un petit indice? Je vous en donnerais un et aussitôt vous me trouveriez la solution, malignes que vous êtes!

    Non, non! Souffrez encore un peu.

    À moins que vous obteniez de l'aide de l'extérieur, genre Paul, Tristan, Olivier, La Palice ou autre lecteur malin...
    Richard - 2013-04-07 17:25
  • J’en connais un qui doit s’amuser à nos dépens… je me trompe?

    Bah! Qu’importe. Je rêve du jour où je pourrai lui rendre la monnaie de sa pièce! Si faire il se peut…

    Bon, si on continue de stagner, on serait supposé souffrir jusqu’à quand, jeudi le 11?
    M. Thériault - 2013-04-07 19:15
  • Salut à tous,
    Le jeune homme aura peut-être rouillé pendant l'hiver, puisqu'il avait une santé de "fer" ?
    Mais ça ne solutionne aucunement l'énigme, j'en conviens ;)
    Yoann - 2013-04-08 09:12
  • Je pense que l'élément clé de l'énigme est plutôt que le corps est encore en bon état, malgré une vallée verdoyante (j'assume donc fin printemps ou l'été) et un décès qui remonte à quelques mois. Et aussi qu'il se trouve dans une région montagneuse. Je n'en dis pas plus. :)
    Paul - 2013-04-08 09:27
  • Je suis encore plus larguée! Moi puis mon bizarre de cerveau débile... Il a été gelé, soit, mais qu'est-ce que la montagne fais là-dedans?
    Annie - 2013-04-08 10:11
  • Le corps est descendu dans la vallée lors d'une avalanche.
    Thérèse Legault - 2013-04-08 12:39
  • J'ai une hypothèse mais je suis certaine que ce n'est pas la réponse qu'on cherche.

    Peut-être le cadavre était-il un policier aussi? Il a voulu arrêter une gang de criminels, n'a pas pu attendre les renforts, a tiré sur l'un d'eux (la balle est restée dans le bras ou la jambe du gars), les autres l'ont attaqué par derrière bien sûr (c'est toujours comme ça qu'ils font, les braves...), il est tombé par terre, sans connaissance, avec son arme, ils l'ont laissé là pour mort et s'en sont allés chez un médecin verreux, qui a retiré la balle et l'a jetée. Comme c'était l'hiver, le policier est mort gelé, la douille près de lui et il a été retrouvé par les scouts une fois la neige fondue.
    Annie - 2013-04-08 19:25
  • J'ai oublié d'ajouter, dans mon hypothèse, qu'il est bien mort à cause de la balle tirée de l'arme à feu. S'il n'avait pas tiré, les criminels auraient réussi à se sauver et tout le monde serait rentré à la maison! Un peu tiré par les cheveux, j'en conviens, mais quand même!
    Annie - 2013-04-08 19:38
  • Et le coup de feu tiré aurait déclenché l'avalanche ?
    Tristan - 2013-04-08 21:48
  • Brillant, très brillant même. Je ne l'avais pas vue venir, l'histoire de l'avalanche, même suite au commentaire de Paul. On doit s'approcher de la solution, là... et M. Levesque doit commencer à moins rire dans sa barbe...

    Un coup de feu, une avalanche, un cadavre, mais où est la balle et de quel type d'arme à feu s'agissait-il? Le gars chassait-il? Était-il un garde-chasse?
    Annie - 2013-04-09 06:44
  • Je crois, Annie, que c'est un coup de feu tiré qui a déclenché l'avalanche. Elle doit être bien loin, mais la douille, elle, est restée près du corps.
    Paul - 2013-04-09 12:03
  • Si c'est le cas, on a affaire à de vrais limiers, qui ont été en mesure de retrouver la douille après que celle-ci ait dévalé la montagne dans l'avalanche en même temps que le corps!
    Sarah - 2013-04-09 12:25
  • Bon, bon, vous avez trouvé... En tout cas, vous avez trouvé suffisamment d'éléments pour que je vous raconte la fin de l'histoire, donc que je vous donne la solution. Vous l'avez bien mérité!

    Effectivement, un touriste d'une trentaine d'années, en pleine santé mais pas très conscient du danger, s'est aventuré en terrain montagneux au cours de l'hiver. Il avait avec lui une arme à feu (plutôt une carabine qu'un pistolet, quand même!). Voulait-il tuer un animal? Voulait-il simplement entendre l'écho? Toujours est-il qu'il a tiré un coup de feu et que ce coup de feu a déclenché une avalanche. Enseveli sous plusieurs mètres de neige, il est mort gelé et asphyxié... Mais sans aucune blessure ou lésion. Son arme a été ensevelie avec lui, de même que la douille éjectée.

    Le jeune inspecteur qui, lui, connaît bien la région, apporte en preuve justement le coup tiré, l'absence de blessures et la consignation, dans le journal météo du pays, d'une avalanche à cet endroit quelques mois auparavant. Ainsi, comme il le dit, c'est bien la balle tirée par la victime qui a été la cause de sa mort.

    Je rends hommage à votre sagacité et à votre persévérance, et aussi à votre complicité. Bravo Annie, M. Thériault, Paul, Thérèse, Tristan, Sarah... et même Yoann. Non seulement vous avez reconstitué l'essentiel de l'affaire, mais vous avez quasiment écrit un recueil policier avec vos hypothèses préalables!

    Je vous en réserve d'autres pour jeudi?
    Richard - 2013-04-09 13:52
  • Faites-vous plaisir! A jeudi.
    Annie - 2013-04-09 14:06
  • En attendant jeudi, peut-être pourriez-vous m'expliquer ce qui se passe avec les 63 tuiles du monsieur que vous voyez à l'adresse suivante?

    (Copiez l'adresse et collez-la dans la barre d'adresse de votre fureteur).

    http://biertijd.com/mediaplayer/?itemid=40360
    Richard - 2013-04-09 14:49
  • ?????!!!
    Annie - 2013-04-09 17:49
  • Faut vous le donner : elle était vraiment bien cette énigme. Tout se tient, y
    a pas à redire, en plus ça répond à toutes mes interrogations. Quoi dire de plus!

    Je vais attendre jeudi pour la prochaine quoique je me méfie.... Ouf.

    Je dois avouer que même si je n’ai pas trouvé, je me suis bien amusée, quelques mèches de cheveux en moins, mais bon! Je me dis que ça va repousser. ;o)
    M. Thériault - 2013-04-09 18:21
  • Avouez que je suis bien fière d'avoir pensé à une avalanche.
    Surtout que j'en suis à ma toute première tentative pour résoudre vos énigmes.
    Thérèse Legault - 2013-04-10 18:54