Publicité

Le blogue de Richard Levesque

26 mars 2013 - 16:26

À vos méninges, camarades!

25 Commentaire(s)
On dit que le chocolat aiguise les facultés…  Voyons si les poules, les lapins et autres œufs de Pâques vous aideront à trouver les réponses à mes trois petites énigmes…

Bon appétit!


Promenade au Sahara


Un bédouin traverse le désert du Sahara avec ses trois chameaux et deux de ses femmes quand soudain, au détour d’une dune, il trouve un homme complètement nu, mort depuis peu de temps.  Ce mystérieux inconnu tient une paille dans sa main droite.

Qui pourra m’expliquer comment cet homme s’est retrouvé là, en plein milieu du Sahara, en tenue d’Adam?  Et que vient faire la paille là-dedans?


Au piquet sur le journal!


Maryvonne a deux enfants :  Monique et Marcel.  Or ces deux petits sont turbulents en diable :  ils crient, se chamaillent, bref ne sont pas endurables.  Maryvonne, qui est journaliste pigiste, n’arrive pas à se concentrer sur l’article qu’elle doit écrire pour avant-hier, dernier délai…

Alors elle se fâche, prend une feuille de journal (c’est un journal grand format, pas un tabloïd), la déplie et envoie Monique et Marcel au piquet sur la feuille, avec interdiction de bouger avant dix minutes, sinon…

De fait, pendant dix minutes, les deux enfants restent sur la feuille de journal et malgré leurs essais, aucun des deux ne parvient à toucher à l’autre.

Comment est-ce possible?  Quelle est la recette de Maryvonne?


Une petite devinette…


Qu’est-ce qui commence par la lettre E, qui finit par la lettre E et qui ne contient qu’une seule lettre?

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

25 réaction(s)
  • J'ai été gentil lors de la dernière énigme en ne répondant pas avant le lundi, alors si Richard n'y voit pas d'inconvénient, je vais me gâter un peu. :)

    Ce serait difficile pour les enfants de se toucher s'ils sont séparés par une porte au-dessous de laquelle le papier a été étalé.

    Et je parierais que bien qu'elle puisse contenir autre chose, une enveloppe peut bien sûr contenir une seule lettre.

    Mais pour l'énigme du Sahara, celle-là me confond entièrement.
    Paul - 2013-03-27 12:14
  • Ce diable de Paul est décidément très fort en énigmes... Heureusement qu'il nous reste la "promenade au Sahara" pour nous intriguer un peu.

    Ah! tiens, si je vous en soumettais une autre petite? Une simple question: est-ce qu'une femme peut épouser le frère de son veuf?
    Richard - 2013-03-27 20:06
  • La devinette est pas mal plus facile que l’énigme du Sahara…

    Si c’est son veuf, la femme est morte, donc elle n’épousera plus personne dans cette vie-ci.

    Pis il va falloir en manger en titi du chocolat en fin de semaine pour trouver la vraie solution de votre énigme…

    Mais c’est permis de s’amuser…..

    L’homme s’est retrouvé là car quelques heures auparavant :

    Il a rencontré la femme d’un autre bédouin qui en avait assez d’être la huitième et toujours la dernière servie par son mari. Cet inconnu nouvellement débarqué (il était en tournage dans la région) était parfait pour son plan.

    Pour montrer à son bédouin de mari qu’elle aussi pouvait très bien séduire, elle a amené ce mystérieux inconnu dans son lit et ils se sont retrouvés les culottes baissées comme de raison. La femme avait même pris soin de préparer une boisson au nectar aphrodisiaque qu’ils buvaient à deux pailles dans le même verre pour que ce soit plus romantique et plus enrageant pour l'époux qui devait arriver sous peu…

    Le bedouin numéro 2, de retour à la maison après avoir quitté sa septième épouse retrouve alors sa femme au lit avec cet étranger venu de nulle part. Il frappe violemment l’inconnu qui, sous le choc, serre toujours la paille dans sa main droite et fou de rage va le porter quasiment mort au beau milieu du Sahara pour dissimuler le futur cadavre et effacer toutes les preuves du passage de l'homme dans sa maison. Quelques heures plus tard, l’homme meurt en tenant encore la fameuse paille dans sa main droite.


    Et c’est là que le bédouin numéro 1 arrive avec ses chameaux et découvre l’homme mort, tout nu tenant une paille dans sa main droite. Voilà ce qui est arrivé. Ça colle… ;o))
    M. Thériault - 2013-03-28 16:56
  • L'histoire ne dit pas si ses os étaient entiers ou en morceaux. S'il a les os broyés, peut-être est-il tombé du ciel? Mais où serait son parachute? Et pourquoi tout nu et la paille? Si ses os sont intacts, peut-être qu'en continuant plus loin les bédouins trouveraient ses vêtements. Il fait chaud, il a perdu la tête à cause de la chaleur et s'est déshabillé. La paille? Il voulait peut-être boire en faisant un trou dans le sable.

    Même avec tout le chocolat du Témis, j'ai bien peur de ne pas être en mesure de trouver la réponse... comme d'hab...
    Annie - 2013-03-28 17:21
  • @M. Thériault: décidément, tant d'imagination m'étonnera toujours! Ce n'est pas la bonne solution, mais c'est quasiment de valeur, ton histoire est tellement bonne!

    En passant, tu as tort aussi pour la devinette, car la bonne réponse est "oui, une femme peut épouser le frère de son veuf". Il faut maintenant m'expliquer comment ça se peut...

    @Annie: Il y a quelque chose d'intéressant dans tes questions... Mais non, tu n'as pas encore la bonne solution. Au fait, avait-il les os broyés? Ma foi, je ne sais pas. Il faudrait voir aux rayons X...
    Richard - 2013-03-28 21:21
  • M. Levesque.

    Bon ok. Ce que je comprends de votre réponse, c'est qu'il vient du ciel car vous optez pour le côté os broyés.

    Il était peut-être en avion ou en hélicoptère. Mais dans ce cas où est son parachute et que faisait-il tout nu avec un paille? Savoir si elle était courte, longue, coupée, ça nous donnerait une indication s'il a tiré au sort mais de toute façon, on ne saute pas tout nu en parachute.

    Admettons que ses vêtements soient plus loin avec le parachute, pourquoi aurait-il gardé la paille dans sa main? Ça ne colle pas de toute façon...

    Est-ce qu'il aurait pu être en mongolfière? Non... on ne fait pas de la mongolfière tout nu non plus. Il paraît qu'il y fait froid, on s'habille même plus que d'habitude...

    Décidément...
    Annie - 2013-03-29 06:35
  • Sais-tu Annie, je pense que tu rôdes autour, je trouve que ça ben de l’allure ton truc. Pas pour le parachute (on y a déjà goûté à celle-là! ) ;o), mais pour ta courte paille et la montgolfière. Je ne savais pas qu’il fallait s’habiller aussi chaudement, peut-être qu’ils étaient 6-7 à bord et qu’ils essayaient de remonter en larguant leurs vêtements trop lourds. Ils en seraient venus à en sacrifier un...
    M. Thériault - 2013-03-29 08:23
  • @ M. Thériault: ça aurait plein de sens mais me semble que ce serait trop facile. On ne sait pas si la paille avait une longueur spécifique... il manque trop de faits, de détails...
    Annie - 2013-03-29 16:11
  • Je m'amuse, je m'amuse! Mais je crains votre sagacité, mesdames,
    Richard - 2013-03-29 18:00
  • M. Levesque,

    J'imagine sans peine...
    Annie - 2013-03-29 18:50
  • Mme Thériault: Nous vaincrons!
    Annie - 2013-03-29 18:52
  • Trop facile? Tabarnouche, il ne doit pas y avoir tant de possibilités…

    Non, Annie, je pense toujours que tu es dedans et que tu l’as trouvé. Ça coule de source. Manque juste de mettre en place. Moi je me suis payé du fun avec mes bedouins, mais maintenant j’y vais avec TA solution.

    Ils sont tous en montgolfière et perdent de l’altitude.

    Ils larguent leurs bouteilles d’eau, leurs lunchs, leurs chapeaux de soleil, leurs appareils-photos, leurs cellulaires, pour essayer de remonter, mais ils descendent toujours. Donc, ils jettent leurs vêtements, par ordre d’importance, qui d’après toi sont assez lourds et continuent toujours de descendre. Là ils s’aperçoivent qu’ils s’en vont tous vers une mort certaine; ils ne voient pas d'issus possibles et finalement, ils tirent à la courte paille pour voir lequel d’entre eux sera sacrifié comme dans « Il était un petit navire ». En tout cas, on peut aller à la pêche avec ça.
    M. Thériault - 2013-03-29 18:52
  • Vu de même ça se pourrait vraiment mais M. Levesque aime vraiment trop nous torturer les méninges pour que ce soit si clair avec l'indice qu'il m'a donné tantôt... Sa réponse nous facilitait trop les choses... il y a forcément anguille sous roche...

    Si vous pouviez dire vrai... Moi et mon bizarre de cerveau pas capable de voir la forêt mais uniquement capable de voir arbre après arbre... trop habitué à travailler avec des faits, des détails, sans être capable de voir la globalité du problème...

    Mais votre réponse est vraiment très sensée, elle donne à réfléchir...
    Annie - 2013-03-29 18:57
  • Décidément, que voulez-vous qu'un pauvre conteur fasse devant l'alliance d'une Annie et d'une M. Thériault? Et je ne parle pas des Paul, Tristan, Olivier, Valéry et autres La Palice. Décidément, je ne m'amuse plus!

    Ah! oui, encore un peu, quand même. Parce que personne encore n'a répondu à ma simple question: est-ce qu’une femme peut épouser le frère de son veuf? Est-ce ue celle-là tiendra au moins jusqu'à Pâques?

    En passant, je vous souhaite à tous de très joyeuses Pâques, avec plein de chocolat et d'amour!
    Richard - 2013-03-29 20:27
  • @ M. Levesque: merci, vous de même. Mais il nous reste encore demain pour vaincre!
    Annie - 2013-03-29 20:56
  • Sait-on de qui le veuf est le veuf? Et si la femme épousait le frère d'un veuf tout simplement...
    Annie - 2013-03-29 20:58
  • Pas de raccourcis, Annie! J'ai bien écrit "Le frère de SON veuf"... Et comme disait Pilate en ces temps-ci de l'année, il y a 2000 et quelques années: "Quod scripsi, scripsi".

    Un autre effort?
    Richard - 2013-03-30 16:25
  • Bon o.k. Une fille s'essaie...
    Annie - 2013-03-30 17:10
  • Je n'arrive toujours pas à voir comment ce serait possible si ce que vous avez écrit est vraiment ce que vous vouliez écrire... Pour ma part, je rends donc les armes. Paul aurait probablement été bon là-dedans. À moins que vous nous meniez en bateau et que Mme Thériault ait eu raison? Non... vous n'iriez pas jusque-là non?

    La réponse? Lundi?
    Annie - 2013-03-30 17:25
  • Disons que la femme marie un gars qui était déjà veuf. Si elle divorce elle pourrait ensuite marier son frère, donc le frère de son veuf.
    Tristan - 2013-03-31 10:35
  • Non Tistan, il ne s'agit pas u veuf d'une autre femme, comme dans ton hypothèse, mais de SON veuf.

    Belle tentative, quand même!
    Richard - 2013-03-31 12:31
  • Admettons qu'elle se marie avec un gars (A), divorce, puis marie le frère de son ex (B). A son décès, B deviendrait son veuf.
    Annie - 2013-03-31 17:47
  • Annie a trouvé la réponse, je pense, mais son explication n'est peut-être pas très claire... Voyons voir:

    La femme (appelons-la Marie) épouse Pierre, dont elle divorce quelques années plus tard. Puis marie épouse en secondes noces Paul, qui est le frère de Pierre (il s'agit d'un mariage civil, sans doute...). Or la pauvre Marie meurt. Paul devient veuf... et en premières noces, Marie avait donc épousé le frère de son veuf!

    Question d'antériorité...
    Richard - 2013-04-01 20:41
  • C'est ce que je disais mais merci à Tristan, qui m'a donné l'idée du divorce...
    Annie - 2013-04-01 22:06
  • Je vous le dis depuis des mois M. Levesque... je suis auditive donc pas toujours très claire... j'essaie pourtant, vraiment!

    Mais tellement contente d'en avoir trouvé une... parce que mes 2 autres quasi-réussites, j'ai dû avoir de l'aide pour les compléter, pas capable de "voir" la globalité de l'équation...
    Annie - 2013-04-01 22:24