Publicité

Le blogue de Richard Levesque

25 octobre 2012 - 15:51

Le Pôle Nord n’est plus ce qu’il était

6 Commentaire(s)
Le Pôle Nord n’est plus ce qu’il était.  N’importe quel lutin vous le dira.  Même la Fée des Étoiles en convient.  Même le Père Noël, malgré une visible réticence, est forcé d’avouer que le Pôle Nord, ce n’était plus possible.

Trop d’avions survolent les ateliers et les écuries, dérangeant les lutins, énervant les rennes.  Trop de satellites tournent autour de la Terre, munis de radars qui auraient fini par traverser la poussière d’étoiles filantes qui enveloppe le Royaume et le rend invisible aux humains.  Et puis la planète se réchauffe, la glace se fragilise, les bateaux vont finir par s’approcher de trop près…  Et je ne parle pas des motoneiges et autres semblables engins qui peuvent amener des inconscients jusqu’aux portes du Royaume.



Non, le Pôle Nord, ce n’était plus possible.

Alors Noël et la Fée ont dû chercher un autre coin de la Terre pour s’y fixer en permanence.  Il fallait un endroit tranquille, accueillant, pas trop loin du Nord, quand même, avec des ouvertures sur tous les modes de transport : la route, le rail, la mer, le ciel…  Car, ne nous le cachons pas, les rennes ne peuvent plus suffire.  Aux Noëls d’aujourd’hui il faut des camions, des trains, des avions, des bateaux.

Il faut aussi un château, tout de même.  Pas question que le Père Noël, sa sœur la Fée des Étoiles (et aussi son frère le Père Fouettard, malheureusement!) habitent une maison moderne, sans magie et sans tourelles.

Alors le Père Noël et la Fée ont cherché.  Ils se sont renseignés sur Internet, ils ont voyagé partout, et surtout ils ont consulté les anciens lutins qui, frappés de gigantisme, avaient dû quitter le Royaume du Pôle Nord pour aller vivre au Sud parmi les humains.

À Rivière-du-Loup, au Québec, il y a Drachir Euqsevel, autrefois spécialisé dans la fabrication des trains miniatures.  Malgré sa constante nostalgie, cet ancien lutin (mesurant maintenant plus de six pieds) a réussi son intégration parmi les humains en devenant menteur –autrement dit conteur de légendes et d’histoires fantastiques (enfin, ses lecteurs pensent que ses récits sont de pure fantaisie...).  En un rien de temps, Euqsevel fit comprendre à son ancien patron que Rivière-du-Loup était parfaite : accueillante, calme, pleine de piétons qui se saluent sur les trottoirs et d’automobilistes qui s’arrêtent pour laisser traverser les piétons.  Il y a des nœuds routiers et ferroviaires, un aéroport peu achalandé, donc propice tant aux atterrissages de rennes qu’aux décollages d’avions, un port de mer à proximité…

Et puis il y a un château flanqué d’un grand parc, sur la rive d’une large rivière.  Un château biscornu à souhait, avec des tourelles, des crénaux et tout plein de recoins magiques.  Juste à côté, comme par hasard, un magasin d’articles de Noël peut servir d’embassade ou de consulat, bref de lien entre les humains et le Royaume.

C’est comme cela que Rivière-du-Loup est devenue, deux millénaires après la naissance que le monde célèbre au solstice d’hiver, le nouveau site du Royaume de Noël.  Le Père Noël, la Fée des Étoiles (et aussi le Père Fouettard, hélas!) habitent le château, aux étages secrets où ne peuvent accéder que ceux qui ont la Clé.  Les ateliers des lutins, leurs dortoirs et réfectoires, les entrepôts, les écuries des rennes, tout cela couvre tout le parc et une partie de la rivière.  Mais les humains ne sont pas conscients de leur présence, car tous ces bâtiments sont construits dans un matériau que les plus grands savants ne sauraient connaître par les seuls moyens de la science.  Ils sont dissimulés sous une couverture renforcée de poussière d’étoiles, que nul radar ne saurait percer.

Non, le Pôle Nord n’est plus ce qu’il était!  Car maintenant il n’y a plus de Royaume au Pôle Nord…

Avis donc à tous les enfants du monde.  Désormais, vous devez adresser vos lettres à :

Père Noël,
En son château,
À Rivière-du-Loup (Québec)
H0H 0H0

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

6 réaction(s)
  • Note pour mes lecteurs: j'écris les textes, mais je ne suis pas responsable des illustrations. Il faut dire merci à Nicolas, notre savant webmestre, pour cela. N'est-ce pas que la photo d'aujourd'hui est particulièrement belle? On n'a qu'à la regarder un moment pour retrouver notre âme d'enfant. Merci et bravo, Nicolas!
    Richard - 2012-10-25 19:17
  • Merci pour les bons mots Richard. Cette photo est l'oeuvre de mon collègue, l'excellent François Drouin !
    nicolas - 2012-10-25 19:41
  • Bravo donc à François! Ce n'est pas sa première photo remarquable, ni sa dernière... Et merci de donner Colette belle qualité visuelle à mon petit conte.
    Richard - 2012-10-25 21:27
  • ô_Ô Dites donc vous deux! Quel plaisir de te lire Richard, je ne te dirai jamais assez merci pour m'avoir enduré, ce grand flanc-mou dirait Plume, dans tes cours. Nicolas, je te doi$ combien? Merci. Super équipe, non?
    François Drouin - 2012-10-27 19:23
  • @François: c'était qui, le grand flancs-mous, toi ou moi? Ça devait être toi, vu qu'à l'époque je pesais dans les 260 livres!... Sérieusement, j'en ai eu des plus durs à endurer, crois moi!

    En tout cas, encore bravo pour tes photos. Au fait, si certains de mes lecteurs ne sont pas allés récemment sur le blogue de François, allez-y vite. Vça en vaut la peine!
    Richard - 2012-10-29 19:59
  • Belle photo de François et joli texte de Richard. Une fois que le Père Noël et son équipe de rêve seront bien installés dans ce lieu enchanteur, peut-être qu'un jour ils pourront mettre en marche un train pour les enfants et des activités féériques, autres que celles qui n'ont qu'un but lucratif...le magasinage de Noël!

    Marie P
    Marie Paquet - 2012-10-29 21:51