Publicité

Le blogue de Richard Levesque

1 mars 2012 - 21:02

L’énigme de Claire

11 Commentaire(s)
Mon amie Claire m’a soumis, il y a quelques années, la jolie petite énigme suivante.  Voyons si vous saurez la résoudre…
Je porte un joli petit trou;
Mais notre langue un peu trop sage,
Ne me permet pas de dire où.
Pour que je serve à quelque usage,
Il faut que ce trou soit rempli.
La bourgeoise, dans son ménage,
Se sert de moi pour son mari,
Et parfois pour d'autres aussi.
En voulez-vous apprendre davantage?
Du sexe  je suis l'apanage,
Et tache quelquefois son linge de sang.
Il n'est, à ce que l'on prétend,
Dans mon métier femme ou fille novice
Qui n'éprouve au début un petit accident.
Quelle que soit cette bizarre esquisse,
Beau lecteur ou belle lectrice,
Mon nom n'a rien que de décent.

Justement…
Quel est mon nom?

______________________________________________________________________

Il est 10 h 39…

Je suis aux Terroirs et je m’apprête à rédiger ma page quotidienne dans mon cahier noir.  Je note dans la marge le jour et la date puis, sur la première ligne, le lieu et l’heure.  J’inscris :  « 10 h 39 ».  Et là, tout à coup, je me rends compte d’un de ces petits détails qui montrent à quel point notre vie a été changée par la technologie…

Si je portais une de ces bonnes vieilles montres « analogiques », est-ce que je n’aurais pas indiqué plutôt « Il est 10 h 40 »?  Au temps des cadrans, il me semble qu’on arrondissait : il était dix heures vingt ou dix heures vingt-cinq, jamais vingt-deux, ou vingt-quatre.  Et même, on disait souvent :  « Il passe un peu dix heures et quart», ou bien :  « Il arrive dix heures et demie ».  Est-ce que le temps, alors, avait moins d’importance?  En tout cas on n’en était pas à une minute près!

Est-ce que bientôt nous en serons à la seconde près?  Le sommes-nous déjà?

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

11 réaction(s)
  • Votre histoire de montre, ça me fait penser aux horloges grand-père. Avec leur lourd balancier, ils semblaient dire autrefois « Prenez votre temps », mais avec beaucoup de montres d’aujourd’hui , leur tic-tac énervant semble nous dire « Dépêchez-vous! ». À chacun son époque.

    Mais allons-y avec l’énigme, bien sûr.

    J’aurais bien une bonne petite idée de la solution, tout marcherait, mais 2 petites phrases me font douter.

    "Mais notre langue un peu trop sage
    Ne me permet pas de dire où"

    Je me demande si ça pouvait avoir un autre sens à l’époque, ou si ça sous-entend quelque chose d'autre, j’allume pas, car moi ce que j’ai en tête, il n’y aurait absolument aucun problème à dire où il est.
    M. Thériault - 2012-03-03 11:10
  • Il n'y aurait aucun problème... Parce que tu n'as pas peur d'appeler les choses par leur nom, ou pour une autre raison?
    Richard - 2012-03-03 17:41
  • Pas la première option, certain! Non, parce que je pense que l’énigme semble peut-être osée à la première lecture, mais que la solution ne l’est pas du tout. En tout cas, pas celle à laquelle que je pense.
    M. Thériault - 2012-03-03 19:08
  • Je pense que tu as trouvé la bonne réponse. Quelle est-elle? Déjà une lectrice me l'a donnée, mais dans un courriel personnel car elle ne voulait pas déflorer mon énigme (Oh! pardon, je n'emploie peut-être pas les bons mots?). Mais après tout, il serait peut-être temps de connaître le fin mot...
    Richard - 2012-03-04 14:32
  • Je ne suis pas certaine, certaine, mais je pense que c'est une aiguille avec un chas.
    M. Thériault - 2012-03-04 17:41
  • M. Thériault a-t-elle raison? Relisez soigneusement le petit poème vous verrez tout concorde. Et allez vous confesser, bande de pervers qui avez pensé à une tout autre chose!
    Richard - 2012-03-04 19:27
  • En effet, ça concorde avec pas mal toutes les phrases, mais je dois avouer que je ne comprends pas non plus le lien avec ces deux phrases :

    « Mais notre langue un peu trop sage
    Ne me permet pas de dire où »

    Quel est le rapport avec l'aiguille ?
    Tristan - 2012-03-04 20:17
  • Quelqu'un peut-il répondre à la question de tristan?
    Richard - 2012-03-04 20:56
  • Personne? Alors j'y vais moi-même.

    Bien sûr, c'est un peu dans ces deux vers que réside l'astuce: cette façon de dire laisse à penser qu'il serait malpoli, malséant, de nommer cet endroit. Mais au juste, quel est cet endroit que la langue "un peu trop sage" se refuse à nommer? La tête? le haut? Comment appelle-t-on l'endroit exact où se situe le chas d'une aiguille? Et pourrait-on faire un rapprochement entre les mots "chas" et "chatte", auquel cas...

    Est-ce que cette explication te satisfait, cher Tristan?
    Richard - 2012-03-05 20:29
  • Oui, tout à fait !

    Mais, avec du recul, peut-être aurais-je mieux fait de me taire ?
    Tristan - 2012-03-05 22:40
  • Ben non, au contraire! Tu sais ce que me disais un vieux prof? Si tu poses une question, il se peut que tu aies l'air ignorant un moment (ce qui n'est pas ton cas ici, ami Tristan); mais si tu ne poses pas de questions, tu resteras sûrement ignorant toute ta vie!
    Richard - 2012-03-06 17:00