Publicité

Le blogue de Richard Levesque

8 décembre 2011 - 11:32

L’énigme de Paul et Virginie

6 Commentaire(s)
L’énigme de Paul et Virginie

Marie rentre à la maison.  Elle trouve Paul et Virginie étendus par terre.  La fenêtre est ouverte et le vent agite les rideaux.  Par terre il y a un peu d'eau, et des débris de verre.  Marie constate que Paul et Virginie sont morts asphyxiés.


Pourquoi?  Comment?  Que s'est-il passé?
(Réponse la semaine prochaine…  si vous n’avez pas trouvé avant!)

Du 8 au 14 décembre 2011


Jeudi 8 décembre : C’est la fête de l’Immaculée Conception aujourd’hui, est-il encore des gens qui le savent?  Plus beaucoup, sans doute.  C’est pourtant une date importante : il paraît qu’on a toujours une bonne tempête à l’Immaculée, comme à la Saint-Patrice (17 mars).  Les Vieux avaient, comme ça, des repères un peu partout dans le grand calendrier religieux.

Vendredi 9 décembre : L’humain n’a pas changé d’un iota au cours des siècles et des millénaires.  La « moyenne de bonheur » de la moyenne de l’humanité a toujours été la même.  La progression de la civilisation est une progression purement technique, alors qu’aux points de vue de la morale, de l’éthique, de la bonté, l’humain reste essentiellement le même à travers les âges.  Ni les religions, ni les philosophies, ni les formes diverses de gouvernement, ni le développement des moyens de communication n’ont rendu l’humain meilleur, plus sensible à la beauté, plus compatissant à l’égard de ses semblables…

Samedi 10 décembre : Marc-Aurèle, l’empereur romain philosophe, disait : « On est souvent injuste en agissant, mais aussi en s’abstenant d’agir ».  Il avait bien raison : souvent ce n’est pas par nos actions, mais par notre paresse ou notre inertie que nous sommes injustes…


Dimanche
11 décembre : Il est toujours un peu triste de constater que les grands trésors du monde ont été fabriqués et amassés pour des rois ou des papes, pour des prêtres et des « grands ».  Le plaisir que nous prenons à regarder un chef-d’œuvre est ambigu quand on songe aux millions de petites gens qui avaient peine à se nourrir pendant que les papes et les rois tiraient de leur labeur des bustes d’or et d’argent, des reliquaires incrustés de pierres précieuses, des palais démesurés…  le Beau ne peut-il exister sans la douleur?


Lundi
12 décembre : Pourriez-vous vivre dans un pays sans hiver?  Jamais de neige pour recouvrir et laver toutes les petites saletés de l’automne, jamais de froid pour vivifier l’air, jamais de longues nuits si claires que les étoiles paraissent toutes proches, pas de sapins, pas de ski, pas de glissades…  je sais!  Il y en a qui préfèrent encore les ouragans, les moustiques, les serpents et les palmiers…

Mardi 13 décembre : La chance est une image dont se servent les incompétents ou les envieux pour expliquer le succès des autres.


Mercredi
14 décembre : J’ai acheté récemment plusieurs livres chez Turelis (vous savez, la boutique de livres usagés).  Il y avait parmi mes achats quelques anciens livres imprimés sur un beau papier gaufré, épais, solide, dont les pages n’étaient pas coupées.  Les jeunes, vous ne connaissez plus la véritable fonction d’un coupe-papier…  Vous savez, le coupe-papier n’a pas été inventé pour ouvrir des enveloppes, mais bien pour couper les pages des livres, quand on les imprimait sur de grandes feuilles pour ensuite plier ces feuilles et les coudre soigneusement puis les relier.  Et le lecteur devait couper lui-même, avant de les lire, les pages de son livre.  Un plaisir disparu…

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

6 réaction(s)
  • Les vieux avaient raison, ca avait l'air d'une tempete ce matin!
    Etienne - 2011-12-08 11:34
  • Paul et Virginie sont des poissons dont le bocal a été renversé par un coup de vent venu par la fenêtre ouverte.
    Ils se sont retrouvés sur le sol et le bocal s'est brisé.
    La Palice - 2011-12-08 22:40
  • Juste un mot sur votre réflexion du 13. Oui, je trouve aussi que ça arrive beaucoup trop souvent que certaines gens minimisent le succès d’autrui en voulant tout accorder à la chance et c’est malheureux après que ces personnes aient déployé autant d’efforts pour y parvenir. Comme le disait Ralph Waldo Emerson, « La chance est un autre mot pour dire :ténacité ».

    Mais il faut bien avouer que parfois, pour certains, le fait de saisir les opportunités qui se présentent au bon moment ou les heureux hasards de la vie contribuent grandement à leur réussite. On ne peut quand même pas le nier. Vous ne pensez pas ?
    M. Thériault - 2011-12-12 16:20
  • Pour M. Thériault:

    Étrange que tu me cites Emerson, je suis justement en train de lire son WALDEN OU LA VIE AU FOND DES BOIS. Quelles belles pages...

    "Saisir les opportunités", dis-tu... Comme disait l'autre, "on fait sa chance".

    Ou, pour ceux que le sport intéresse, je rappellerai cette parole du grand golfeur Gary Player: "C'est drôle", disait-il, "plus je m'entraîne, et plus je suis chanceux!"

    Pour La Palice: Vous êtes parfois trop vite!
    Richard Levesque - 2011-12-12 20:15
  • Jamais trop vite quand on a mon âge!.
    Temps perdu ne revient plus.
    Peut-être à cause de mon esprit scientifique et trente années d'enseignement dans ce domaine.
    La Palice - 2011-12-12 21:57
  • Ma grand-mère dit que deux de ses frères n'avaient pas encore coupé les pages de leurs livres d'école au mois de juin.

    Ouf !
    Tristan - 2011-12-13 17:30