Publicité

Le blogue de Richard Levesque

18 novembre 2011 - 16:39

Cadeaux de Noël et autres réflexions

5 Commentaire(s)
18 novembre : Si vous aviez le pouvoir de faire disparaître quelque chose de la surface de la Terre, que feriez-vous disparaitre à jamais?


19 novembre : Certains aiment les bars, les brasseries…  Moi j’aime les restaurants et les cafés, même vides.  On y est tranquille pour lire, écrire, se détendre.  Prendre un café, bien sûr, et manger quelquefois!

20 novembre :
Tiens!  En prenant mon café, hier, j’entendais quelqu’un se plaindre de ne pas savoir quoi donner en cadeau de Noël.  Ma foi!  J’avais envie de lui dire :  pourquoi pas un exemplaire du RELIQUAIRE?

La plupart des gens aiment se faire raconter des histoires, et comme mon roman raconte l’histoire de Rivière-du-Loup à travers les aventures et péripéties des personnages, peut-être feriez-vous plaisir à vos proches en leur offrant  ce livre?  En tout cas ça ferait plaisir à nos libraires…

Et moi qui suis un ancien lutin du Père Noël (je vous raconterai ça un de ces jours), je serais comblé si vous me permettiez de contribuer, par le biais de mon roman, à la tournée de mon ancien patron!

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

5 réaction(s)
  • Pour répondre à votre question, je dirais la souffrance au sens large.

    Ainsi, on éliminerait d’un coup la maladie et tout ce qu’elle implique, la tristesse de voir vieillir ou de se voir vieillir, la douleur, les morts atroces…

    Finis la pauvreté, la méchanceté et ses ravages, la guerre et tous ses maux, quoi d’autre encore?

    Plus de pollution non plus qui fait souffrir les animaux dans leurs habitats naturels.

    Ce serait presque le paradis.

    C’est bien dommage qu’on ne puisse qu’en rêver…
    M.Thériault - 2011-11-19 10:16
  • Je rêve du jour où disparaitront de la surface de la Terre ces politiciens véreux pour qui l'art de la politique est celui de fourrer ses semblables.
    Même si je sais la chose impossible, j'aime en rêver quand même pusique ça me fait du bien.
    Étonnant quand même de constater que de toutes les professions, celle de politicien est la seule qui ne demande pas d'expérience préalable et qui donne à l'élu débutant le même salaire de député que le plus expérimenté de ceux-çi.
    Je rêve aussi de pouvoir poursuivre ce député ou ces députés pour des décisions antérieures ayant grandement pénalisé leurs administrés même lorsqu'ils ne sont plus là.
    Une période de prescription de plusieurs années devrait être accollé à leur geste pour leur faire prendre conscience que l'électeur est plus important que tout.
    Aux grands salaires, les grandes pénalités pour ces décisions qui affectent la vie de millions de personnes.
    P.S.: Je vais de ce pas siroter mon café tout en lisant ces mauvaises nouvelles que déballent les journaux à chaque matin sur ces manières et méthodes qu'utilisent nos ripoux pour s'approprier ce qui ne leui appartient pas, avec la connivence souvent sournoises de politiciens irresponsables.
    La Palice - 2011-11-19 18:12
  • Certains savent le dire et le prouver mieux que moi.
    Il faut voir et bien écouter la vidéo qui suit. Elle pourrait être celle d'un sénateur canadien ou député québécois.

    http://www.youtube.com/watch?v=pSD7rDdbgA4&feature=share
    La Palice - 2011-11-19 18:22
  • J'avoue avoir beaucoup de mal à choisir pour ma part.

    Vous, M. Lévesque, qu'est-ce que vous choisiriez ?
    Tristan - 2011-11-20 19:43
  • Je pense que si on pouvait faire disparaître toute drogue de la surface de la Terre, on changerait pas mal la face du monde; si on réfléchit aux sommes d'argent qui sont données par de pauvres "addicts" à la pègre, aux sommes qui sont consacrées par les divers gouvernements à la lutte contre le narco-trafic... Et à tout ce qui pourrait se faire de bien avec tout cet argent! Je ne sais pas au juste quel est le pourcentage des crimes de toutes sortes qui sont reliés à la drogue, mais je pense bien qu'il doit dépasser allègrement les 50%.

    Ceci dit, si on faisait disparaître la drogue, on devrait sans doute faire disparaître en même temps un bon nombre de médicaments...

    Autre suggestion: si on faisait disparaître toutes les religions, ne ferait-on pas aussi disparaître la plupart des guerres, la discrimination, etc. Mais peut-être qu'aussi on ferait disparaître une espérance en une autre vie qui permet de supporter celle-ci pour bien des gens.

    Et si on faisait disparaître toutes les armes? Bon, d'accord, l'homme sans les armes n'aurait peut-être pas survécu à l'époque des cavernes et des tigres à dents de sabre!

    Ah! mon vieux Tristan, le choix est vaste... Et pour chaque choix, il y a un "effet secondaire"...
    Richard Levesque - 2011-11-20 20:17