Publicité

Le blogue de Richard Levesque

8 août 2011 - 07:40

Une « brigade de la propreté »?

1 Commentaire(s)
8 août :    Il y a longtemps que je rêve à une « brigade de la propreté » qui, régulièrement, ramasserait les détritus qui traînent le long des trottoirs et dans les terrains vagues.





Existe-t-il encore des clubs 4H, des meutes de scouts, des cadets, des équipes sportives qui pourraient financer leurs activités ainsi?  Quel organisme public ou quel mécène aura l’honneur de financer une telle brigade?  Celui-là mériterait toute notre estime et toute notre reconnaissance!

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

1 réaction(s)
  • Ben voyons!
    Des clubs 4-H, des meutes de scouts ou des cadets, des activités beaucoup trop quétaines pour les jeunes d'aujourd'hui.
    Ils ignorent pour la plupart que ces groupes ont existé et leur raison d'être. Pourtant, nous aurions tout intérêt à ce qu'ils revivent.
    Mais qui osera s'avancer pour offrir ses services comme bénévoles? Du temps de leur existence, la responsabilité première incombait aux religieux qui trouvaient moyen de combiner leur travail et celui du club ou des clubs de la paroisse sans demander de récompense au bout de l'exercice.
    Les camps d'été actuels sont payants et ces groupes ne coûtaient rien tout en permettant aux enfants de tous de s'y inscrire.
    Je doute que ces maîtres qui organisent les camps d'été ou de hockey appréciraient bien les voir réapparaître. Pas toujours bon la compétition pour ceux qui veulent récolter le pécule tant convoité.

    Une brigade de la propreté?
    Aucunement nécessaire quant on sait que la tâche revient à chacun d'entre nous de ramasser nos propres saletés. L'éducation et dans certains cas, la coercition s'impose pour corriger ces abrutis qui ne savent faire rien d'autre que foutre leurs saletés chez le voisin.
    Plutôt que d'apprendre à nos futurs policiers comment donner des contraventions à ceux qui sont mal stationnés, pourquoi ne pas les inviter à faire cette éducation qui manque tant à certains?
    Je sais! Je sais! Les édiles municipaux n'aimeront pas, eux qui ont tant de beaux projets pour leur ville et qui ont toujours besoin d'argent.
    La Palice - 2011-08-08 21:10