Publicité

Le blogue de Richard Levesque

4 juillet 2011 - 08:01

La pieuvre

5 Commentaire(s)
4 juillet : Aujourd’hui, c’est la fête nationale des Américains.  Plus je vieillis, plus je lis, plus je trouve des ressemblances entre les États-Unis actuels et la Rome de la décadence.


L’Amérique est aujourd’hui la première et pratiquement la seule puissance mondiale, comme la Rome de 200 ou 300 après Jésus-Christ.  Elle vampirise le reste du monde, comme la Rome impériale.  Les États Unis ont « absorbé » la culture mondiale en imposant leur cinéma, leurs chanteurs, leurs écrivains; à tel point qu’un écrivain de talent devient américain ou reste obscur, que les films français sont refaits par Hollywood et que les chanteurs de partout n’accomplissent de véritable carrière internationale qu’à partir des États Unis.



Les Américains ont avalé les sports nationaux européens, le tennis et le golf.  Maintenant c’est au tour du hockey, qui n’a plus grand-chose de canadien.  Demain ce sera le polo ou le jeu de fléchettes, qui sait?  La pieuvre avale tout…

La Rome des années 200 et 300 aussi avalait tout.  Le latin était la langue universelle, les écrivains et les artistes devenaient Romains ou demeuraient obscurs, les sculptures et les tableaux grecs étaient « refaits » pour décorer les villas romaines, les Jeux olympiques étaient devenus des jeux romains.  Puis, doucement, la décadence s’est installée…

La pieuvre américaine va-t-elle dépérir comme la pieuvre romaine?  Dans combien de siècles la langue américaine sera-t-elle une langue morte?

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

5 réaction(s)
  • Bizarre, mais je me pose la même question depuis une dizaine d'années.
    Dans combien d'années la langue américaine disparaîtra de la surface du globe?
    Mais c'est déjà commençé avec nos médias sociaux qui tolèrent l'usage d'un français ou d'un anglais châtié, réduits souvent à leur plus simple expression.
    Pour les années qui me restent à vivre, je préfère en rire (LOL), mais à bien y penser, la chose n'est pas drôle du tout.
    Si l'empire américain s'effronde, celui des Chinois se bâtit et bientôt nous devrons tous nous mettre à cette langue qui pour nous est du charabia comme notre manière d'écrire et de parler qui n'en sont pas moins.
    Heureusement! Il y aura des machines pour traduire notre pensée et nous pourrons profiter du temps qui passe pour survivre en mangeant nos "chips", pardon, nos croustilles et en buvant nos bières l'une après l'autre.
    Vive la liberté et vive les Chinois, ces êtres bosseurs qui ont grandi dans la misère.
    Et pis après, ce sera le temps de quelqu'un d'autre, mais nous ne serons plus là mes frères, mais dans ce lieu où se trouvent les dinosaures d'antan.
    La Palice - 2011-07-04 13:08
  • Monsieur Lévesque!
    Pourquoi dit-on des Américains quand les Canadiens, les Québécois, les Mexicains en sont aussi?
    Serait-ce que l'Amérique leur appartient?
    La Palice - 2011-07-04 13:23
  • Le pieuvre est-il la mâle de la pieuvre?
    La Palice - 2011-07-04 16:08
  • Réponse à une question de La Palice:

    On dit (parce qu'ils le disent eux-mêmes d'abord) les Américains parce que leur pays s'appelle États Unis d'Amérique, je crois. On devrait peut-être les appeler Étatsuniens, mais ça sonnerait moins bien, et alors ils seraient en compétition avec les habitants de différents autres "États Unis" dans le monde. Ils peuvent s'appeler Américains, au fond, comme nous pouvons nous appeler Québécois sans demeurer dans le ville de Québec...
    Richard Levesque - 2011-07-04 17:37
  • Comme le dit si bien votre article, les Américains ont la fâcheuse habitude de s'approprier souvent ce qui ne leur appartient pas ou de l'acheter avec de l'argent qu'on pourrait qualifier de "douteux".
    Ainsi en est-il du terme "Américains", nom qui appartient à tous les habitants des deux Amériques.
    Si ce nom devait être la propriété de quelqu'un, les Espagnols et les Français d'origine pourraient y prétendre bien avant les Yankees, ce nom les représentant beaucoup mieux.
    N'étaient-ils pas là bien avant ces descendants des Anglais qui foutèrent leurs frères à la mer lors de la guerre d'Indépendance?
    La Palice - 2011-07-04 21:33