Publicité

Le blogue de Richard Levesque

20 mai 2021 - 05:21

Encore du neuf + un!

35 Commentaire(s)

Amis lecteurs, votre habileté à résoudre mes énigmes me sidère et me rend bien humble.  Je travaille à vous concocter des mystères dont j’espère qu’ils vont durer la semaine, et vous me les « craquez » en un jour.  Pourtant elles ne sont pas toujours très faciles, mes petites charades.  Enfin, il me semble qu’elles ne sont pas toutes faciles.  

En tout cas je me prends au jeu!  Je me dis que cette fois mes énigmes auront raison de vos méninges!  Que vous devrez me demander des indices supplémentaires, et que je ne vous les donnerai qu’avec parcimonie (tiens, ce serait un bon mot pour une charade, ça).

Illusions, sans doute…

En tout cas voici une autre neuvaine!

A
Mon premier est comme stupide.
Mon deuxième convient, simplement.
Mon troisième est entre le chien et l’humain.
Mon dernier est mystérieux quand il est sixième
Mon tout n’est pas tout à fait guérison.

B
Mon premier est une possession.
Mon deuxième est solide en janvier.
Mon troisième mange-t-il trop?
Mon dernier affecte le cheval.
Mon tout qualifie un emplacement.

C
Mon premier possède sa clé.
Sur mon deuxième dort le bateau.
Mon dernier tombait du ciel.
Mon tout est un gardien fidèle.

D
Mon premier est le masculin de mon tout.
Mon second supporte la culotte.
Mon tout préside le conseil.

E
On peut manger ou boire mon premier, mais alors très peu.
Il est moins douloureux de porter mon deuxième que de le recevoir.
Mon troisième ne devrait pas arriver avec la marée.
Chez mon dernier, le ramage ne vaut pas le plumage.
Mon tout peut qualifier un certain faiseur de charades…

F
Je commence dans la douleur,
Je continue dans l’abondance
Et je finis quand on me reprend.
Avec ça, mon tout est une insoutenable situation.

G
Mon début marque l’intensité,
Mon milieu sillonne la botte
Et ma fin est affaire de jolis ruminants.
Mon tout n’a rien de très durable.

H
Je commence comme un outil du hasard et je me continue comme un imbécile.  Puis j’ajoute une boisson de très haute gamme et je finis par une île, ce qui fait de mon tout quelque chose de très attendu!

I
Mon premier est pire qu’un défaut,
Mon deuxième est plus qu’une mouche
Et mon dernier est moins qu’une reine.
Mon tout est à peine un quidam!

ET le petit + :
Que l’on m’enlève un « n » je suis une véritable énigme.  Qui suis-je?

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

35 réaction(s)
  • C
    Mon premier possède sa clé. : DO
    Sur mon deuxième dort le bateau. BER
    Mon dernier tombait du ciel. MANNE
    Mon tout est un gardien fidèle. Dobermann
    Sylvana - 2021-05-20 06:09
  • A
    Mon premier est comme stupide. CON
    Mon deuxième convient, simplement. VA
    Mon troisième est entre le chien et l’humain. LAISSE
    Mon dernier est mystérieux quand il est sixième SENS
    Mon tout n’est pas tout à fait guérison. Convalescence
    ---

    Il faut travailler dur cette semaine...
    Sylvana - 2021-05-20 06:24
  • G
    Mon début marque l’intensité, TANT
    Mon milieu sillonne la botte PEAU?
    Et ma fin est affaire de jolis ruminants. RAIRE
    Mon tout n’a rien de très durable. Temporaire?
    ---
    Bon, je pense que c'est tout pour ce matin... Je vais faire preuve d'un peu de civisme et en laisser pour les autres. Plus honnêtement, de bonnes colles pour ce 20 mai!
    Sylvana - 2021-05-20 08:45
  • D
    Mon premier est le masculin de mon tout. CHEF
    Mon second supporte la culotte. FESSE
    Mon tout préside le conseil. Cheffesse
    ---
    Ok... Je n'ai pu résister à en mettre une dernière...
    Sylvana - 2021-05-20 08:49
  • G
    Mon début marque l’intensité, = TANT
    Mon milieu sillonne la botte= PEAU
    Et ma fin est affaire de jolis ruminants.= RAIRE
    Mon tout n’a rien de très durable.= TEMPORAIRE

    P.S. Sylvana m'a devancé avec la solution de l'énigme A. - Bravo! Je me lèverai pus tôt la prochaine fois!!!
    Gilles - 2021-05-20 08:58
  • Bon, Sylvana et Gilles, vous avez bien trouvé A, C et G, bravo! Sauf que pour G, ce n'est pas la peau qui sillonne la botte, mais le Po, fleuve de la botte italienne...

    Toutefois pour D, non, Sylvana, ce n'est pas "cheffesse". Ce mot existe-t-il, au fait? Qu'en penses-tu, Gilles?
    Richard - 2021-05-20 12:04
  • Merci Richard de vos corrections... Pour « cheffesse », j'avoue qu'on le retrouve sur internet, mais pas dans mon Petit Robert... Il y a une note dans Termium à ce sujet... Et le Larousse en ligne le mentionne, alors j'ai risqué le mot (https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/cheffesse/15046)



    Alors, je vais devoir travailler plus fort...

    Et le Pô qui sillonne l'Italie... J'adore! Ça va m'aider à mieux penser comment résoudre vos énigmes...
    Sylvana - 2021-05-20 12:51
  • Richard, en réponse à ta question, voici ce que l'on trouve sur Internet:
    https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/cheffesse/15046
    Familier. Femme placée à la tête de certains services.
    Je pense donc que Sylvana avait raison!
    Désolé pour cette "craque" de plus!!!
    Gilles - 2021-05-20 12:58
  • D
    Mon premier est le masculin de mon tout. SAGE
    Mon second supporte la culotte. ESSE (le crochet qui supporte la culotte du boeuf)
    Mon tout préside le conseil. SAGESSE
    --
    Il a fallu plus de réflexion pour celle-ci et je ferai preuve de plus de sagesse avant de répondre la prochaine fois.
    --
    Gilles, vous m'avez bien fait rigoler...
    Sylvana - 2021-05-20 13:36
  • @Gilles et Sylvana: Bon, je veux bien admettre que "cheffesse" existe. Toutefois ce n'est pas la bonne réponse à D. Encore un petit effort?
    Richard - 2021-05-20 13:41
  • H
    Je commence comme un outil du hasard (DÉ) et je me continue comme un imbécile (CON). Puis j’ajoute une boisson de très haute gamme (FINE*) et je finis par une île (MAN), ce qui fait de mon tout quelque chose de très attendu!

    Déconfinementt!!! À célébrer avec un verre de fine!
    --
    *Eau-de-vie de qualité supérieure
    Sylvana - 2021-05-20 14:09
  • E
    On peut manger ou boire mon premier, mais alors très peu. DÉ
    Il est moins douloureux de porter mon deuxième que de le recevoir. COUP
    Mon troisième ne devrait pas arriver avec la marée. RAZ ??
    Chez mon dernier, le ramage ne vaut pas le plumage. GEAI
    Mon tout peut qualifier un certain faiseur de charades…Découragé... (pas sûre puisque Geai se prononce gè...) En tout cas, si ce n'est pas la réponse, c'est moi qui le serai.
    Sylvana - 2021-05-20 15:15
  • ET le petit + :
    Que l’on m’enlève un « n » je suis une véritable énigme. Qui suis-je?
    ---
    Je doute que je sois parvenue à « craquer » celui-ci, mais voici ce que je propose comme réponse...

    Si j'enlève un « n » à neuf qui a fait le titre de vos derniers articles, ça sonne comme « œuf » comme dans le paradoxe de l'œuf et de la poule... 😵
    Sylvana - 2021-05-20 15:31
  • D
    Mon premier est le masculin de mon tout. MAIRE
    Mon second supporte la culotte. ESSE (le crochet qui supporte la culotte du boeuf)
    Mon tout préside le conseil. MAIRESSE
    --
    Mais si la sagesse est utile pour donner conseil, ce n'était pas le féminin de sage... Bon. À la troisième plonge, je devrais avoir la bonne réponse.
    Sylvana - 2021-05-20 16:36
  • Je tente ma chance pour le I

    Défaut: Tare
    Plus qu’une mouche: Taon
    Moins qu’une reine: pion

    Tartempion !
    P-O - 2021-05-22 09:45
  • Bon, faisons le point. Sur mes dix énigmes (9 et un petit +), six ont été résolues: A-C-D-E-G et H. Quatre résistent encore: B-F-I et le petit + car non, Sylvana, il ne s'agit pas de la fameuse question de l'oeuf ou la poule.

    Nous sommes samedi. Combien de temps ces quatre irréductibles résisteront-elles? M. Thériault, P.O., Marie-Hélène et les autres habitués viendront-ils à la rescousse de Sylvana et Gilles? Mystère, suspense... Aurai-je réussi à vous déjouer pendant toute une semaine, ne serait-ce qu'avec une seule de mes énigmes? Je sens monter la fièvre!
    Richard - 2021-05-22 10:26
  • P.O. m'a précédé et a résolu le I avant que mon commentaire ne soit en ligne. Bravo, c'est bien tartempion! Donc il ne m'en reste que 3...
    Richard - 2021-05-22 11:54
  • Je vais tenter ma chance avec la B.
    Mon premier est une possession : J’ai
    Mon deuxième est solide en janvier : Eau
    Mon troisième mange-t-il trop : Gras
    Mon dernier affecte le cheval : Fic
    Mon tout qualifie un emplacement :Géographique??

    M. Thériault - 2021-05-22 14:22
  • M. Thériault a trouvé "géographique". Bravo!
    Il ne me reste donc que le F et le petit +. Pauvre de moi!

    Richard - 2021-05-22 21:34
  • Je sais bien que ce n'est pas la réponse, mais pour s'amuser un peu en ce Jour du Seigneur...
    --
    Et le petit + :
    Celle-ci, je l'ai trouvé dans une botte de « foin » qui sans « n » donne la « foi » dont le mystère, qui est une sorte d'énigme, est grand...
    Sylvana - 2021-05-23 05:56
  • F
    Je commence dans la douleur, :Mal
    Je continue dans l’abondance : Très (comme dans très grande quantité)
    Et je finis quand on me reprend. :Tance (verbe tancer)
    Avec ça, mon tout est une insoutenable situation. : Maltraitance
    ---
    Pas certaine du tout, mais peut-être que ça donnera des pistes à P.-O., Gilles, M. Thériault...
    Sylvana - 2021-05-23 09:42
  • Sylvana, tu as trouvé "maltraitance", bravo, elle n'était pas facile celle-là! Mais le mystère de la foi n'est quand même pas la bonne réponse à mon petit +. Je n'aurais jamais cru que ce petit + serait mon dernier rempart! Mais il tient, il tient! Et l'on est dimanche. Je ne suis pas mécontent...
    Richard - 2021-05-23 10:19
  • Le petit + (Tant qu'à prendre une chance!)
    Le mot COIN: si on enlève le N, il reste COI comme dans l'expression RESTER COI, i.e.

    "Locution verbale qui s'emploie quand une personne est totalement désarmée et muette devant un événement qui survient précipitamment, s'avouant ainsi totalement impuissante."
    Il pourrait aussi y avoir l'utilisation phonétique avec QUOI, une question sans réponse, donc une énigme encore...
    Gilles - 2021-05-23 14:47
  • J'attendais le verdict de Richard sur la proposition de Gilles, qui faisait partie des miennes, avant d'ajouter une autre tentative. Le petit +, semble nous causer problème, tout un « os » à surmonter cette semaine. « Os » à qui peut être dérivé en enlevant un « n » à « nos »... Mais, un os, dans le sens de problème peut-il être considéré comme une énigme? Ça j'en doute.

    J'ai d'autres solutions, mais des farfelues à proposer, si c'est permis, je les garde pour plus tard...
    Sylvana - 2021-05-24 07:13
  • Je jubile! Mon petit + tient encore malgré les assaut répétés (et habiles) de Gilles et Sylvana. M. Thériault dirait que je me prépare à me péter les bretelles. Donc non, ce n'est ni coin ni os. Alors j'attends vos autres propositions, même les plus farfelues (qui sait?)
    Richard - 2021-05-24 15:01
  • Bon, puisque les propositions farfelues sont permises, je vais m'en permettre quelques-unes que je vais numéroter pour qu'on s'y retrouve... Mais, après votre récapitulation sur les énigmes résolues et encore à résoudre, j'ai l'impression que sous peu, et comme la clarinette, je vais en perdre mon « ré » et en arriver à la capitulation.
    --
    Proposition 1. Celle-là, c'est du vrai bonbon, puisque « nanan » qui perd son dernier « n » devient « nana » et pour plusieurs, une nana, ça demeure une vraie énigme. Par contre, c'est très tiré par les cheveux, mais attention de na pas tirer ceux de la nana.
    Proposition 2. Une « Nana » qui perd son premier « n » devient un « ana », un recueil de bons mots, qui en plus d'anecdotes pourrait bien contenir une énigme!
    Proposition 3. « Néon » qui devient « éon », la puissance éternelle émanée de l'Être suprême et par laquelle s'exerce son action sur le monde (qui semble être tout un mystère si ce n'est pas un énigme)... Éon peut aussi désigner une divinité grecque associée au temps et au zodiaque, et dieu associé aux mystères comme ceux de Cybèle , ou le « éon » qui s'écrit aussi « eôn » dans l'ontologie. Ou bien celui de la cosmologie... Le physicien, philosophe, auteur de science-fiction, Jean-Émile Charon émet, dans Le monde éternel des éons (1980) une hypothèse : celle d'une particule élémentaire douée d'éternité, à la fois physique et psychique, qu'il appelle "éon".
    Proposition 4. « Nombre » qui devient « ombre » qui prend dans certains sens la signification de mystère dans certaines locutions : Laisser quelque chose dans l'ombre.
    ---
    Et voilà... Encore une fois, je ne crois pas que la solution s'y trouve et je m'amuse un peu. Et vous avez peut-être deviné que j'ai épluché les mots débutants par « n ». Je me sens comme un joueur de quatrième trio des Canadiens de Montréal. Je tire, mais ça ne rentre pas.

    Bon congé!


    Sylvana - 2021-05-24 17:20
  • Méninge...
    Soudainement... J'ai eu un moment eurêka! J'ai l'impression qu'à me creuser les méninges autant, j'ai trouvé la réponse.

    J'avais présumé que l'ordre des lettres étaient respectées... Ce qui n'était pas le cas, et au lieu d'enlever un « n » au mot à trouver, j'en ai ajouté un à énigme... Nénigme. On réordonne le tout et ça donne méninge...

    Donc, si on enlève un « n » à « méninge » on obtient une « énigme » après avoir réordonné les lettres. Une énigme dans l'énigme...
    Sylvana - 2021-05-24 18:21
  • Sylvana, on peut dire que tu as mérité ta victoire! Pour garder ta métaphore des Canadiens, tu n'as pas eu peur d'aller dans les coins... Donc, après bien des essais (tous intéressants), tu as allumé: entre "méninge" et "énigme", il n'y a qu'un "n". BRAVO!

    Tu peux donc remettre ton "ré" à "capituler". Et avec toutes tes récapitulations, il y aurait de quoi faire une dizaine d'énigmes...

    Je suis battu... Mais on est mardi, quand même!

    On en essaie une autre, pour finir la semaine? Si on mêle un peu mes odeurs, je puis être aimable. Qui suis-je?


    Richard - 2021-05-25 10:47
  • Richard, je ne sais pas si j'ai eu du pif pour votre nouvelle énigme? Si on mélange les odeurs, mon nez sera confus, mais si ses odeurs sont agréables comme de l'encens, je vais rester zen...

    Petit clin d'oeil. En passant, on est mardi, mais j'ai trouvé la réponse hier pour les méninges.


    Sylvana - 2021-05-25 12:16
  • Une connerie juste pour rire. Un putois. ;o))

    Et bravo Sylvana.
    M. Thériault - 2021-05-25 12:17
  • @Sylvana et M. Thériault: Ni putois ni encens...

    On essaie encore?
    Richard - 2021-05-25 15:29
  • Richard,

    Ma réponse était « nez » qui devient « zen » et non pas « encens ».... Mais j'imagine que vous l'aviez compris.. Alors, je cherche encore, car là, mon flair est bien confondu. Peut-être à cause du putois de M. Thériault qui m'a bien fait sourire et donner l'idée avec quoi accompagner mes pâtes ce soir. Une énigme pour vous deux..

    Sylvana - 2021-05-25 17:12
  • Une dernière tentative en ce mercredi matin.
    Je présume qu'il faut trouver un anagramme d'un mot qui a rapport aux odeurs et qui devient un mot qui a rapport à être aimable pour résoudre celle-ci, mais je pense que je fais fausse piste. Alors, à moins d'un indice, je passerai sur celle-ci.

    Je tente toutefois un dernier essai avec les effluves du mois de « mai » qui donne le mot « ami ».
    Sylvana - 2021-05-26 07:24
  • Je sais que vous finiriez par trouver la réponse, alors je vous la donne. Elle était assez difficile, je pense. la réponse tient dans les mots "émane" et "amène". Émane évoque les odeurs (pas toujours agréables) et amène est un adjectif peu employé au Québec qui signifie "aimable".

    Au fait, Sylvana, il y avait quoi pour accompagner tes pâtes qui pouvait sonner comme "putois"? Je donne ma langue aux mouffettes!
    Richard - 2021-05-26 10:35
  • Richard,

    Je ne suis pas certaine que j'aurais trouvé émane et amène, mais un grand merci de nous donner la réponse maintenant. J'aurais peut-être eu un moment « eurêka » en plein milieu de la nuit.

    Pour le putois, je ne pense pas avoir formulé ma question correctement, alors normal que vous n'ayez pas trouvé. Mais, il fallait juste trouver un anagramme de « putois », qui est le « pistou », la recette traditionnelle de sauce froide de la cuisine provençale qui utilise le basilic, l'ail et l'olive. Le cousin du pesto qui est mieux connu.

    En fait, j'en fait une version plus québécoise avec les feuilles d'ail des bois qui poussent à profusion ici au printemps et avec des graines de citrouilles. J'utilise encore la bonne vieille huile d'olive mais pourrait utiliser l'huile de tournesol aussi pour la rendre plus québécoise.
    Sylvana - 2021-05-26 21:43